ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
Cendrillon
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 
****
bjr xin ch?o
*****
tite pauseS?r?ni-th?
****
Le vrai thé est préparé
avec de l'eau puisée au fond du coeur, lequel est insondable
(Sen no Rikyu)
*****
Goûter le thé,
c'est connaître la saveur du temps lui-même
(Parole Zen)



mem_normal HORS LIGNE

Femme
65 ans
Colmar
France








MEMBRE DEPUIS: 02/07/2009
SIGNE ASTROLOGIQUE: Verseau
DERNIÈRE CONNEXION: 09/27/2019 15:29:21






Pas de sujet
Mes sujets: 0  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé
De: Privé
De: Privé



02/23/2013 17:52:22
02/15/2013 17:36:47
01/10/2013 19:03:55
12/02/2012 11:07:35
11/03/2012 21:09:32




Mon passe-temps favori,
c'est laisser passer le temps,
avoir du temps, prendre son temps,
perdre son temps, vivre à contretemps.
(Françoise Sagan)


Th?-temps


Un seul jour de l'éternité t'appartient :
celui dans lequel tu te trouves présentement ;
une fois achevé, il disparaît et ne revient point à nouveau.
Prends donc garde de ne pas en sortir vide et sans profit.
(Youssef Fousnaya)




Chaque instant qui passe est une porte qui s'ouvre.
Chaque instant qui s'ouvre est sacré.
Chaque instant qui libère est éternel.
Chaque instant est le battement éternel du temps
au-delà du temps.
Chaque instant rend grâce au Maître des âges,
le nourricier éternel.
(Jacques Gauthier)


passe temps


Il y a un moment pour tout
et un temps pour chaque chose sous le ciel.
(Ecclésiaste 3,1)


ne_te_presse_pas-3c40b70d3


Ne te presse pas, ne t'inquiète pas,
Ton parcours ici-bas n'est pas long.
Veille donc à t'arrêter pour sentir le parfum des fleurs.
(Walter Hagen)


sentir le parfum


Le temps nous pourchasse,
nous débusque de chaque refuge,
ne nous laisse pas respirer.
Comment échapper au temps ?


temps05


Il y a heureusement en nous
des moments où nous en sommes libérés,
des moments d'éternité,

des heures où nous laissons revenir notre âme,
où nous recommençons à être,
où nous coïncidons avec le meilleur de nous-mêmes.
(Louis Evely)


vs voudriez adapter votre conduite


Vous voudriez adapter votre conduite
et même diriger le cours de votre esprit
selon des heures et des saisons.
Du temps vous feriez une rivière
au bord de laquelle vous vous assoieriez
pour observer son cours.
(Khalil Gibran)


vous vous assoierez


Contempler la rivière faite de temps et d'eau
Et se souvenir que le temps lui-même est une autre rivière.
(Joseph Luis Borges)


rivi?re


Cependant... l'intemporel en vous
sait qu'aujourd'hui n'est que le souvenir d'hier
et demain, le rêve d'aujourd'hui.
(Khalil Gibran)


faites silence


Faites silence.
Laissez les souvenirs du passé, les inquiétudes de l'avenir.
Restez dans le présent, le présent est plein de Dieu.
(Robert de Langeac)




L'esprit précède tout.
Seul, le temps nous échappe,
il prend son temps, il nous surprend.




Il y a des jours où la nuit
ne suffirait pas pour finir la journée,
mais la sagesse de la nuit est plus grande
que la tâche de demain.
(Françoise Corselis)


sagesse_de_la_nuit-48fdfd7212


Notre vrai TEMPS
est celui qui se goûte, qui se détaille
Qui se distend infiniment à notre gré
Qui est capable d'enfermer l'ETERNITE dans un instant.
(Louis Evely)


notre_vrai_temps-d49943df42


La vie est trop courte pour qu'on soit pressé.
(Henry Thoreau)


prendre son temps


Heureux celui qui sait prendre
son temps pour aller plus vite !
(Proverbe Inuit)


ceuillons les douceurs


Cueillons les douceurs,
nous n'avons à nous que le temps de notre vie.
(Proverbe persan)


temps perdu


Ce n'est pas que nous disposions
de très peu de temps,
c'est plutôt que nous en perdons beaucoup.
(Sénèque)


que detempsperdu


Que de temps perdu à gagner du temps !
(Paul Morand)



qui prend son temps


Qui prend son temps n'en manque jamais.
(Mikhaïl Boulgakov)


nen manque jamais


Le temps dont nous disposons
chaque jour est élastique ;
les passions que nous ressentons le dilatent,
celles que nous inspirons le rétrécissent
et l'habitude le remplit.
(Marcel Proust)


temps ?lastique1


Le temps c'est un peu comme le vent.
Le vent, on le voit pas :
on voit les branches qu'il remue,
la poussière qu'il soulève.
Mais le vent lui-même, personne ne l'a vu.
(Jean-Claude Carrière)


temps vent


Libère-toi du temps.
Laisse-toi porter par le temps
et tu seras au bon endroit
au bon moment pour faire ce qu'il faut.
(Eileen Caddy)


lib?retoidutemps100


Le temps n'est rien.
Et pourtant, comme il est bon le temps
quand on se retrouve après un long temps.
(Jean Hummenry)


il est bon le temps


Si tu prends du temps
pour donner, pour partager, pour échanger,
tu connaîtras, je te l'assure,
le secret de la vie.
(Jean Hummenry)


si tu prends du temps


Que chaque jour te trouve plein de gaieté
avec une chanson sur les lèvres ;
car le chant et le rire sont contagieux
et font vibrer à l'unisson ;
ils font naître la joie
sur les visages et dans les coeurs.
(Bénédiction irlandaise)


que chaque jour te trouve


Que ta vie soit comme une fleur sauvage,
poussant librement dans la beauté et la joie de chaque jour.
(Bénédiction amérindienne)


rose bleue


La vie est comme elle est.
Tu dois marcher avec elle.
Consacre-toi à l'instant présent.
Laisse-le exister.
(Jerry Brown)


vis_le_jour_daujourdhui-


Vis le jour d'aujourd'hui
Dieu te le donne, il est à toi.
Vis-le en lui.
Le jour de demain est à Dieu,
il ne t'appartient pas.
Ne reporte pas sur le lendemain
le souci d'aujourd'hui.
Demain est à Dieu : remets-le lui.

Le moment présent est une frêle passerelle :
Si tu le charges de regrets d'hier,
de l'inquiétude de demain,
la passerelle cède et tu pers pied.

Le passé ? Dieu pardonne.
L'avenir ? Dieu le donne.

Vis le jour d'aujourd'hui
en communion avec lui.
Et s'il y a lieu de t'inquiéter
pour un être bien-aimé,
regarde-le dans la lumière
du Christ ressuscité.
(Soeur Odette Prévost
tuée en Algérie le 10 11 1995)


sas_bruit-31ac169c66


Lorsqu'on habite pleinement le présent,
il n'y a ni regrets à propos du passé,
ni craintes à propos du futur,
il n'y a que la plénitude de l'instant,
l'ouverture à ce qui est.
(Rosette Poletti)


2f177d


Sans bruit lentement sûrement s'écoule la vie
Rien que le sable entre les doigts
(Marylène Holl-Friz)


Hebergeur d'image


Vois un monde dans un grain de sable
et un paradis dans une fleur sauvage,
retiens l'infini dans la paume de ta main,
et l'éternité dans l'heure présente.
(Wiliam Blake)


papillon


Papillon qui bat des ailes,
je suis comme toi, poussière d'être.
(Kobayashi Issa)

*****


Le cinéma
est le lieu du réel et de la vie.
(Patrice Chéreau)


Films-Indochine


****


Titanic


****


veer zara


****


devdas



Je mets ensemble
les notes qui s'aiment.
(Mozart)


amourmusique


L'amour de la musique mène toujours
à la musique de l'amour.
(Jacques Prévert)


musiqueamour


L'amour est la meilleure musique
sur la partition de la vie.
Sans lui, on n'est qu'un éternel désaccord
dans l'immense choeur de l'humanité.
(Roque Schneider)


musique 1


La musique est le chant du silence.
Les sons et l'architecture mélodique
ne sont que les porteurs de ce silence créateur
que l'artiste écoute
pour que nous l'écoutions à notre tour.
(Maurice Zundel)


chant du silence


La musique est le sacrement du silence.
Si le musicien s'écoute lui-même
au lieu d'écouter la voix du Silence,
alors, il n'y a pas de musique...
(Maurice Zundel)


musique-fe27e73253


Les êtres et les choses ne sont que des notes :
il faut savoir écouter la musique
qui résonne au fond de notre coeur.
(une ermite)


musique_0


On est bien chez nous

Il fait si bon chez nous. Si bien entre nous.
Du même village ou du même quartier... Du même pays.
Quelqu'un nous invite à quitter les lieux.
Les lieux que nous connaissons trop.

Mais il arrive parfois qu'à la lisière de nos habitudes
survient quelque chose ou quelqu'un
qui nous invite à quitter les sentiers battus.
A passer sur une autre terre, presque une autre planète.

Ce passage, on ne peut le faire qu'en faisant l'expérience
de la solitude ou de la détresse des autres.
C'est sûrement une fenêtre ouverte sur une autre musique.
(Robert Riber)


musik_z


La musique est une philosophie.
Elle donne une âme à l'univers,
des ailes à l'esprit, l'envol à l'imagination,
un charme à la tristesse, gaieté et vie à toute chose.

Elle suscite et participe à tout ce qui est bon, juste et beau.
(Platon)


musique4-5be4922f81


La mélodie du bonheur
est une chanson intérieure
que l'on fredonne en silence
(Jean Gastaldi)


musique3-27ded97f63


Cette chanson qui évoque notre enfance
et nous plonge dans les souvenirs d'un autre bonheur.
(Jean Gastaldi)


musique8


Vous êtes une flûte par laquelle
le murmure des heures se transforme en musique.

(Khalil Gibran)


vous etes une flute


Tout est musique ;
un tableau, un livre, un voyage
ne valent que si l'on entend leur musique.

(Jacques de Bourbon-Busset)


tout est musique


Si la musique nous est si chère,
c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme,
le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur.
(Romain Rolland)


muzik02


La bonne musique ne se trompe pas,
et va droit au fond de l'âme
chercher le chagrin qui nous dévore.

(Stendhal)


music10


La musique est infinie.
Elle est le langage de l'âme.
(Otto Klemperer)


musik10


L'âme est un clavier peureux, frémissant,
Qui dans le désir et l'angoisse attend;
Attend l'attouchement magique
Qui délivrera sa Musique.

L'âme est un clavier étrange et charmant
Dont on ne peut bien jouer qu'en aimant.
Et dont les sons joyeux ou tristes
si longtemps, si longtemps persistent !
(Andrée Bourçois-Macé)


muzik3


Il est des claviers à jamais fermés.
Que l'on a trop eu, mal ou trop aimés :
âmes près desquelles sanglote
le soupir étoffé des notes.
Il est des claviers qu'on n'ouvrira plus.
Et d'autres auront en vain attendu
la chanson d'amour merveilleuse :
il est des âmes douloureuses !

(Andrée Bourçois-Macé)


muzik1


L'âme est un clavier qui parfois
voudrait désespérément devenir muet;
mais il faut que toujours il chante
ou se souvienne ou se lamente.
L'âme est un clavier qui devrait savoir
égrener pour chant suprême,
le soir,(tout l'amour de paix sereine)
un hymne fait avec sa peine.
(Andrée Bourçois-Macé)


music00


Chacun de nous est un clavier troublant,
fait de clartés et d'ombres, noir et blanc,
d'où peuvent jaillir, infimes,
toutes, toutes les symphonies.
(Andrée Bourçois-Macé)

Je trouve mes lectures dans la lumière du ciel.
C'est le livre le plus profond qui soit
et ce n'est même pas moi qui en tourne les pages.
(Christian Bobin)




Le temps de lire, comme le temps d'aimer,
dilate le temps de vivre.
(Daniel Pennac)



Copie de TT713


Chacun de nous a son passé renfermé en lui
comme les pages d'un vieux livre qu'il connaît par coeur,
mais dont ses amis pourront seulement lire le titre.
(Virginia Woolf)


livredelavie 2


Le livre de la vie est le livre suprême
qu'on ne peut ni fermer ni rouvrir à son choix ;
On voudrait revenir à la page où l'on aime,
et la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts.
(Lamartine)


livre 4


Rien ne vaut de passer un bon moment avec soi-même à parcourir
les rayonnages de sa bibliothèque intérieure.
(Sylvain Tesson)


livre000


Porte tes yeux sur ton ignorance
et mille connaissances te seront données.
(Faouzi Skali)


livres1-743b1a8657


La connaissance

Ce qu'on sait le mieux c'est d'abord,
ce que l'on a deviné par la seule intuition.
C'est ensuite, ce que l'on a appris
par l'expérience des hommes et des choses.

Puis, ce que l'on a appris,
non dans les livres, mais par les livres :
c'est-à-dire par les réflexions
qu'ils font naître en nous.

C'est enfin, ce que l'on a appris
dans les livres ou avec des maîtres.
(d'après une pensée de Nicolas de Chamfort)


livres 2


Quand tu es dans l'illusion et le doute,
même un millier de livres ne suffisent pas.
Quand tu as compris,un seul mot est de trop.
(FengYang)


livres1


Les livres sont les amis les plus silencieux et les plus fidèles,
les conseillers les plus accessibles et les plus sages,les professeurs les plus patients.
(Charles W. Eliot)




Comme une grande musique qu'on peut réécouter sans fin,
les grands romans eux aussi sont faits pour des lectures répétées.
(Milan Kundera)


Livres 10


Un bon livre est celui qu'on retrouve toujours plein après l'avoir vidé.
(Jacques Deval)




Le vent souffle au-dehors...
Je vais laisser mes livres ouverts.
Les livres fermés sont des livres morts...
Il est grand temps d'aller dormir.


livres5-5dc0491c57


J'aime aller me coucher après une belle histoire.
Elle tourne dans ma tête pendant toute la nuit.
Elle nourrit mon sommeil.
Demain, j'irai plus loin...


tomber de sommeil

La vie est belle,
à qui chaque matin l'invente.
(J.Biebuyck)


parfum_de_tendresse


Il faut prendre la vie telle qu'elle vient
en y ajoutant un grand parfum de tendresse.
(Soeur Emmanuelle)


considere que


Considère qu'il vaut la peine de vivre,
et la vie te semblera plus belle
(William James)


nuit1


La vie en vaut la peine
C'est un long fleuve d'amour.
(Soeur Emmanuelle)


nul ne peut atteindre laube


Nul ne peut atteindre l'aube
qu'en passant par le chemin de la nuit
(Khalil Gibran)


se jette


On souffre à vouloir tout retenir.
Mais celui qui se jette dans le courant est emporté...


est emportee


Celui qui sait que rien ne dure
accepte le changement.
(Louise Rinser)


ce que lhomme veut fuir


Ce que l'homme veut fuir le ramène toujours
au lieu qu'il veut fuir.
(Paul Ernst)


journee dhier


La journée d'hier,
les journées et les années passées
sont derrière toi, ensevelies dans le temps.

Tu ne peux plus rien y changer.
Ont-elles laissé des blessures ?
Ne les trimballe pas avec toi !
Sinon, elles te blesseront chaque jour un peu plus
et, pour finir, tu ne pourras plus vivre !

Il y a des blessures dont tu te défais
en les déposant entre les mains de Dieu.
Il y a des blessures que tu peux guérir
quand tu pardonnes en vérité.
Il y a aussi des blessures que tu ne peux guérir,
même avec tout l'amour du monde.
Il te faut les abandonner.

Aujourd'hui, ne commence pas ta journée
avec les blessures d'hier !
(Phil Bosmans)


pardon


Le pardon ne change pas le passé,
mais il enrichit le futur.
(Proverbe sanskrit)




Suis le sillage de l'arc-en-ciel ;
part en quête de chanson,
et tout sera beauté autour de toi.
Derrière chaque brume obscure
se cache une clairière ensoleillée,
dans le sillage de l'arc-en-ciel.
(chanson Navajo)


suis le sillage de larcenciel


Il y a une joie sauvage à être en vie.
Il y a une ivresse de l'existence.
Chaque journée est une amante
pour mon désir infini.

Mon sang est un jeune océan salé
qui tonne dans les tempêtes de la vie.
(Artur Lundkvist)


ivresse


*****


Si la vie n'est qu'un passage,
Sur ce passage, au moins semons des fleurs.
(Montaigne)




La première fleur à avoir éclos sur Terre
était une invitation à la chanson
qui n'était pas encore née.
(Rabindranath Tagore)




Il y a des fleurs partout
pour qui veut bien les voir.
(Henri Matisse)




J'inspire et je suis la fleur.
J'expire, j'en ai la fraîcheur.
(Thit Nhat Hanh)




Si tu gagnes dix pièces,
prends en neuf pour avoir de quoi vivre.
Avec la dixième, achète des fleurs
pour avoir une raison de vivre.
(Proverbe chinois)




Les fleurs peuvent être une harmonie,
leur parfum un bonheur subtil.
(Jean Gastaldi)




Je ne savais pas si je respirais de la musique
ou si j'entendais les parfums.
(Guy de Maupassant)


Les mots que l'on n'a pas dits
sont les fleurs du silence.
(Proverbe japonais]


Le chant qui est silencieux
dans le coeur de la mère
chante sur les lèvres de son enfant.
(Khalil Gibran)




Si tu regardes ton enfant,
tu verras ses questions avant de les entendre.
(Tradition orale sévère)




Le regard d'un enfant
C'est un instant de tendresse

Le sourire d'un enfant. C'est un moment de bonheur.
Dans les yeux d'un enfant,ne devraient sourire
que le bonheur et la tendresse
offert en un geste de prière aux enfants du monde.
(Nicolas Gillig)




L'enfant sait que le monde commence à peine :
Tout est transparent...
Et c'est dans les yeux de l'enfant,
Dans ses yeux sombres et profonds
Comme des nuits blanches que naît la lumière.
(Paul Eluard)




Dans le visage d'un enfant,
nous distinguons déjà le ciel, ici sur la terre ;
le mystère de Dieu vient à nous
à travers un être humain.
(Anselm Grün)




Un enfant, ça rit et ça pleure.
Un enfant, ça invente le bonheur.
(Romain Guillaume)




Grand est celui qui n'a pas perdu
son coeur d'enfant.
(Meng-Tsen)




Garde toujours dans ta main,
la main de l'enfant que tu as été.
(Cervantes)




Il reste toujours quelque chose
de l'enfance, toujours...
(Marguerite Duras)


*****


Votre croissance se fait dans votre sommeil,
et c'est dans vos rêves que vous vivez pleinement votre vie.
Car vous passez toutes vos journées
en actions de grâce pour ce que
vous avez reçu dans le silence de la nuit.
(Khalil Gibran)




Le seul fait de rêver
est déjà très important

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer
et d'oublier ce qu'il faut oublier.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil, des rires d'enfants.
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence,
aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d'être vous.
(Jacques Brel)




Ce n'est pas tant le secours de nos amis
qui nous aide, mais la certitude intime
qu'ils viendront à notre aide
si nous avons besoin d'eux.
(Epicure)




Prends le temps de te faire des amis,
c'est la voie du bonheur.
Prends le temps de rêver,
pour accrocher ton wagon à une étoile.
Prends le temps d'aimer et d'être aimé,
c'est le privilège des dieux.


Prends le temps de regarder autour de toi,
la journée est trop courte
pour la vivre dans l'égoïsme
Prends le temps de rire,
c'est la musique de l'âme.
(vieille chanson anglaise)




Joie

Celui qui met du soleil
dans la vie de ceux
qui l'entourent,
ne pourra que difficilement
se mettre à l'abri du bonheur.
(Jean Humenry)




Prière pour la Paix


Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse que je mette la joie.

Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant
à être consolé qu'à consoler,
à être compris qu'à comprendre,
à être aimé qu'à aimer.

Car c'est en se donnant que l'on reçoit,
c'est en oubliant qu'on se retrouve soi-même,
c'est en pardonnant que l'on obtient le pardon,
c'est en mourant que l'on ressuscite à la vie.
(Saint François d'Assise)




Dans ce monde
la haine n'a jamais chassé la haine.
Seul l'amour chasse la haine.
C'est la loi, ancienne et immuable.
(Bouddha)




Soyez le changement
que vous voulez voir dans le monde.
(Mahatma Gandhi)




Une seule parole de paix
vaut mieux que mille paroles inutiles.
(Le Dhammapada)



Prière universelle

En ce même instant, sur toute la terre,
les chrétiens prient,
les juifs, les musulmans,
les bouddhistes prient.

Je ne crois pas
qu'il y ait une seconde durant laquelle
une âme humaine ne se trouve pas en prière.

Pensons à ceux qui pensent à nous sans nous connaître,
pensons à ceux qui prient,
à toute la multitude silencieuse des âmes en prière.

Nous ne sommes pas seuls.
Dans la solitude, le silence, l'abandon...
dans le bruit et la fureur de la souffrance...
dans la naissance, le désespoir, le bien et le mal...
partout existe la paix de la prière...

Nous sommes un peuple de paisibles petites flammes,
qui s'allument de l'une à l'autre
et se propagent dans les ténèbres.
(Petru Dimitiu, Au Dieu inconnu)




Lorsqu'une personne prie pour un être aimé,
il s'établit une relation spirituelle
d'une force qui dépasse
les limites du lieu et du temps.
(Soeur Emmanuelle)




*****




Prière
Pour mes amis

Je te rends grâce, Seigneur mon Dieu,
pour les amis que tu mets sur ma route :
ils sont mes compagnons de voyage,
fidèles et sûrs.
Ensemble, nous avançons,
attentifs les uns aux autres.

Quand survient un passage difficile,
ils sont là, tout proches de moi,
prêts à me tendre une main solide
et m'aider à faire le passage.

Dans les jours de grand soleil,
ils sont toujours là, à mes côtés,
et se réjouissent avec moi
du bonheur de vivre et d'aimer.

Je te rends grâce, Seigneur mon Dieu,
pour les amis que tu mets sur ma route.
(Christine Reinbolt)



*****


Le visage de l'autre,
si tu sais le regarder,
si tu apprends à lire dans ses yeux,
tu trouveras l'attente et le désir d'une rencontre,
et peut-être qu'au-delà
de la parole et du pain partagé,
tu découvriras le Tout Autre.
(Robert Riber)




L'amitié
est le plus parfait des sentiments de l'homme
parce qu'il en est le plus libre,
le plus pur et le plus profond.
(Lacordaire)




Le monde est si vide quand on ne voit
que les monts, les fleuves et les villes.

Mais quand on sait que quelqu'un nous comprend,
qu'avec lui nous pouvons continuer à vivre,
en silence, notre petit univers
devient alors un jardin habité.
(Johann Wolfang von Goethe)




Toute rencontre est une expérience enrichissante.
Toute personne avec qui nous vivons
nous offre de précieux cadeaux.
Mais la plupart de temps
nous n'en avons pas conscience.
(Bruno Ferrero)




Il arrive qu'entre deux êtres
naisse une connivence secrète.
Une fenêtre s'ouvre alors, qui élargit notre coeur.
L'amitié est elle-même
une révélation du sens de la vie.
Chacun semble dépositaire
d'un message pour l'autre,
pour lui seul.
(Stan Rougier)




Ce sont les rencontres
qui font que la vie vaut la peine d'être vécue.
(Guy de Maupassant)




Plus on avance dans la vie,
plus on comprend
que ce sont les autres qui nous portent.
(proverbe)



Nous n'existons vraiment
que si quelqu'un nous écoute.
Le plus beau cadeau
que nous puissions faire à une personne,
c'est de l'écouter pour de bon.
(Bruno Ferrero)




Savoir écouter
est la meilleure moitié de l'amitié.
(Walter Huech)




L'Ami de toujours


Cet homme avait un ami.
Un jour celui-ci le regarda avec colère et lui cria des mots si durs
qu'il en fut blessé jusqu'au profond de son coeur.
-Mais que lui ai-je fait ?
que lui ai-je dit ?

Son voisin le trouva triste et plein de de soucis.
- Que t'arrive-t-il ?
- Aujourd'hui mon ami s'est fâché contre moi !

- Depuis combien de temps était-il ton ami ?
- Cette année cela fait dix ans que nous sommes amis
et que nous nous entendons parfaitement.
Chaque jour, il venait me voir.
Chaque jour, sa présence me faisait du bien.
Aujourd'hui est la première fois où il s'est mis en colère contre moi.

- Dix ans !
Cela fait combien de jours ?

- Trois mille six cent cinquante jours !

- Alors enlève le jour où il s'est emporté contre toi.
Fais le compte,
et vois qu'il a le droit d'attendre de ta part encore beaucoup d'amour.
(d'après un texte anonyme d'origine musulmane)




Que le meilleur de vous-même soit pour votre ami.

Cherchez-le toujours pour les heures vivantes.
Car il lui appartient de combler votre besoin,
non votre vide.
(Khalil Gibran)




Un homme seul
n'est entouré que de vide.
(Efua Théodora Sutherland)




L'enfer est dans un coeur vide.
(Khalil Gibran)




Dis aux autres que tu les aimes,
toujours répète-le.
L'amour vit de paroles bienveillantes.
Les vieillards, les grands,les puissants
ont soif eux aussi de ces paroles.
(Ludwig Köhler)




Donne tes mains pour servir
et ton coeur pour aimer.
(Mère Téresa)


Un coeur charitable est une fontaine de bonheur,
qui rafraîchit tout ce qu'elle touche
et le transforme en sourire.
(Washington Irving)


*****


Celui qui ne dit pas merci,
Comment peut-il être heureux ?
(Frédérique Gorres)




A toute grande joie
se mêle un sentiment de reconnaissance.
(Marie von Ebner-Eschenbach)




Seuls ceux qui sont attentifs aux autres
savent exprimer la gratitude.
(Rosette Poletti & Barbara Dobbs)




Vous donnez peu lorsque vous donnez de vos biens.
C'est lorsque vous donnez de vous-mêmes que vous donnez vraiment.
(Khalil Gibran)




Ce n'est pas ce que nous faisons qui importe,
mais ce que nous donnons humainement.
(Albert Schweitzer)




Les vrais chemins sont ceux du coeur, pas ceux du monde.
(Henri Gougaud)




Seul le coeur sait trouver
ce qui est précieux.
(Fiodor Dostoïevski)




La Tête dans le Ciel


Il portait au coeur, comme chaque être humain, un grand désir de plénitude.
Avec une différence, peut-être : il en avait vraiment conscience.

Une nuit, il fit un rêve.
Un ange lui offrait une échelle avec laquelle,
il allait pouvoir monter assez haut pour mettre sa tête dans le ciel.
Tout de suite, il l'utilisa...

A son réveil, il gardait en lui uniquement le souvenir de l'immense joie qui inonda son coeur lorsqu'il avait soulevé un coin de ciel.

Depuis lors, il n'eut de cesse de revivre ce moment-là.
Et cela lui arriva de plus en plus fréquemment.
Un geste de tendresse, un sourire complice, les premiers pas d'un enfant...
chacun de ces instants était empreint d'éternité...

On dit que nous avons tous reçu, en songe,
la visite de l'ange à l'échelle.
Heureux ceux qui s'en souviennent !
(Marie-Françoise Salamin)



*****


Ouvre l'oeil et regarde,
tu verras ton visage dans tous les visages.
Tends l'oreille et écoute,
tu entendras ta propre voix
dans toutes les voix.
(Khalil Gibran)




Durant ta vie active écoute ton coeur
et suis ce qu'il te conseille.
Aucune richesse ne te sera utile
si tu t'ouvres à ses conseils
et si tu suis sa voie,
jamais tu ne perdras si tu suis ton coeur.
(Hermès Trismégiste)




Cherche sans relâche le remède
qui soulagera ta peine et celle des autres.
Quand tu l'auras trouvé,
tu te sentiras vivifié
et ton amour fera des miracles
(Soeur Emmanuelle)




Je ne te souhaiterai pas

de richesses
Ou la lumière des grands.
Mais que, où que tu ailles,
Un coeur malheureux
Soit empli de joie par ton sourire,
Qu'une femme attristée voie
Un rayon de soleil.
Alors ton chemin sera de lumière,
Comme les pas d'un ange dans la nuit.
(Auteur anonyme)




On retrouve la sérénité
par un sourire que l'on offre à l'autre
(Jean Gastaldi)


En souriant, j'attire le bonheur,
Beauté, courage, solidarité, douceur sont des remèdes pour l'âme.
(Didier Michaud)


Juste un sourire

Ce n'était rien, rien ou presque rien,
juste un sourire, le sourire d'une inconnue,
comme ça, presque pour rien,
par politesse à l'entrée du magasin.

Que c'est bon un sourire gratuit
qu'on ne mérite même pas,
mais qui vient comme ça,
comme un soleil après la pluie,
comme un coup de fraîcheur après la canicule.
(Robert Riber)




Offre chaque jour ton sourire,
C'est ton merveilleux cadeau d'amour.
Il ne dure qu'un instant
mais fait chanter le coeur.
(Soeur Emmanuelle)


Que personne ne vienne à toi et ne reparte
sans se sentir un peu moins malheureux.
Tout le monde doit voir la bonté
sur ton visage, dans tes yeux, dans ton sourire.
(Mère Térésa)


C'est par le simple fait
de donner la main, ou un doux baiser,
qu'ont commencé les âges et les époques.
(Nina Mari)




Là, Dieu est proche

Cela arrive de nos jours encore,
les plus généreux sont souvent les plus pauvres.
Ceux qui n'ont rien ou presque rien,
ceux qui ne se contentent pas de donner de leur superflu,
mais de leur nécessaire.

Quand ils donnent, il donnent tout.
Jusqu'à manquer de tout.
Or, c'est peut-être quand on manque de tout
que Dieu est le plus proche.
(Robert Riber)




La main qui se tend

Dans la rue où la main se tend,
Paume ouverte pour recevoir,
Ami, apprends à lire les signes de sa main,
Là où mystérieusement,
s'écrit son destin.

La femme ou l'homme qui demande,
Veulent-ils des sous, veulent-ils du pain ?
Quand la pièce éclairera leurs mains,
Toi, mon ami, toi mon frère,
Avec la monnaie que tu donnes,
Donne aussi des mots, si tu le peux.

Qu'importe si c'est pour du pain ou du vin,
En le mangeant, en le buvant,
Le coeur de ton frère s'abreuvera peut-être
A la source des mots que tu lui auras donnés.
(Robert Riber)




Savoir tendre la main pour donner
et non pour recevoir.
C'est parce que nous tendons la main
que notre coeur se réchauffe.
(Jean Gastaldi)


*****


La richesse de l'homme est dans son coeur.
(Jean Giono)




Il y a dans le coeur de chaque homme
des trésors prodigieux d'amour.
A nous de le faire surgir.
(Raoul Follereau)




Le chemin qui a du coeur ouvre la voie au bonheur.
La simplicité est une voie qui mène au bonheur.
(Jean Gastaldi)




Bonheur!


Je dis "bonheur !"
Je prends ce mot,
je m'en empare et vous le lance.
Un mot bien rond, poli comme un galet.

Tant de mains l'ont saisi, croyant le retenir...
Tant de coeurs l'ont roulé au gré de leurs tempêtes.

Je le prends dans mes mains, je le porte à mon coeur,
mon coeur ce galet rond qui lui ressemble tant.
(Paul Baudiquey)




On ne possède pas le bonheur.
Il faut le faire jaillir à chaque instant,
dans son coeur et le coeur de l'autre.
(Soeur Emmanuelle)


Chercher son propre bonheur, c'est rétrécir le monde.
Chercher le bonheur des autres,
c'est l'élargir jusqu'à des horizons inconnus.
(Annelou Dupuis)




Le bonheur, ce n'est pas une note séparée,
c'est la joie que deux notes
ont à rebondir l'une contre l'autre.
(Christian Bobin)


*****


Sache-le, les coeurs se parlent,
ils se murmurent leurs souffrances en secret
quand ils se croient seuls.
(Henri Gougaud)




Lorsque nous sommes blessés,
nous avons besoin de recevoir la tendresse
qui se donne dans un coeur à coeur.
(Soeur Emmanuelle)




Entendre la fêlure

Toutes les souffrances ne se voient pas nécessairement.

Il en est qui sont comme le vase dont parle le poète,
c'est une fêlure discrète : "N'y touchez pas, il est brisé..."

Et c'est cette brisure là qui se dit en chuchotements.
Elle est si faible qu'il faut une oreille bienveillante,
non seulement pour l'écouter, mais surtout pour l'entendre.
(Robert Riber)




Seuls ceux qui portent des secrets
dans leurs coeurs peuvent deviner ceux
qui sont enfouis dans les nôtres.
(Khalil Gibran)




Un regard bienveillant,
une main et un coeur tendus vers l'autre
donnent à chaque jour une saveur exaltante...
(Soeur Emmanuelle)




La Rose


Le poète allemand Rilke séjourna quelque temps à Paris.
Pour se rendre à l'université, il parcourait chaque jour
une rue très fréquentée en compagnie d'une amie française.

Une mendiante, qui occupait toujours le même angle de rue,
demandait l'aumône aux passants.
Toujours assise au même endroit, immobile comme une statue,
la femme tendait la main, les yeux rivés au sol.
Rilke ne lui donnait jamais rien, alors que sa compagne lui offrait souvent une pièce.

Un jour la jeune française, étonnée, demanda au poète :
"Mais pourquoi ne donnes-tu jamais rien à cette malheureuse ?"

"C'est à son coeur que nous devrions faire un cadeau
et non pas à ses mains", répondit le poète.

Le lendemain, Rilke arriva avec une splendide rose à peine éclose,
la déposa dans la main de la mendiante et fit semblant de poursuivre sa route.

Alors l'inattendu se produisit :
la mendiante leva les yeux, regarda le poète, se mit péniblement sur ses pieds,
prit la main du poète et la baisa.
Puis elle partit en serrant contre elle la belle rose.

Pendant une semaine, plus personne ne la vit.

Mais le huitième jour la mendiante était de nouveau assise dans son coin habituel.
Silencieuse et immobile comme toujours.

"De quoi a-t-elle pu vivre tous ces jours où elle n'a rien reçu ?"
demanda la jeune française.

"De la rose" répondit le poète.

(Bruno Ferrero)




Que ce que tes yeux voient
soit toujours relié au coeur.
(Tradition aymara des Andes)


*****


Combien est puissante et opérante
la magie du regard lorsqu'il se fait
discrètement attentif et fraternel
à l'approche de toutes les misères,
à l'approche du dernier souffle.
(Abbé Pierre)




Le regard du coeur

Quand la souffrance touche le corps,
c'est le coeur qui est le plus touché.
Quand la douleur blesse le corps,
c'est le coeur qui est le plus blessé.

Quand la lèpre défigure un corps,
c'est toujours le coeur qui est défiguré.
Aujourd'hui, sur nos routes d'hommes,
ils sont légion les lépreux du monde.

Mais, il suffit de si peu de chose,
rien ou presque rien, tu sais...
Si tu veux relever ton frère,
touche-le avec les doigts du coeur
et son corps s'éveillera

Touche-le avec les yeux du coeur
et son visage s'illuminera.
Touche-le avec les mots du coeur,
même s'il est abattu, tu verras, il se lèvera.
(Robert Riber)




Nous sommes enveloppés de tendresse.
Si seulement nous savions ouvrir notre coeur,
nous réaliserions qu'il existe
une infinie bonté dans le monde.
(Soeur Emmanuelle)




A la fin de notre vie
nous n'emporterons rien avec nous.
Il ne demeurera de notre passage
que les liens que nous aurons créés
et l'amour que nous aurons donné.
(Rosette Poletti & Barbara Dobbs)




Il restera de toi, ce que tu as donné,
Au lieu de le garder, dans des coffres rouillés.
Il restera de toi, de ton jardin secret,
Une fleur oubliée, qui ne s'est pas fanée.

Il restera de toi, ce que tu as offert
Entre les bras ouverts un matin au soleil.
Il restera de toi, ce que tu as perdu
Que tu as attendus plus loin que les réveils.

Il restera de toi une larme tombée
un sourire germé sur les yeux de ton coeur.
Il restera de toi ce que tu as semé
ce que tu as partagé aux mendiants de bonheur.
(Auteur inconnu)




****


De même que la valeur de la vie
n'est pas en sa surface,
mais dans ses profondeurs,
les choses ne sont pas dans leur écrin,
mais dans leur noyau
et les hommes ne sont pas dans leur visage,
mais dans leur coeur.
(Khalil Gibran)




Ce que le coeur a donné n'est jamais perdu.
Il est gardé dans le coeur des autres.
(Robin Saint-John)




On ne rejoint la profondeur des autres
qu'à partir de la profondeur de soi.
(François Varillon)




Le fond du coeur est plus loin que le bout du monde.
(Proverbe chinois)




*****


Amis

Je sais qu'un jour Vous partirez
Amis du grand chemin Je sais qu'un jour
Vous laisserez au hasard Mes lendemains
Dieu sait où se porteront les pas des uns et des autres
Les sentiers de mer profonde Se rejoindront-ils
Au rendez-vous des ombres ?
(Marylène Holl-Friz)




"Je vous aime et vous emporte
dans mon coeur et ma prière"

Telle est la dernière pensée
que je voudrais avoir pour ceux
que je laisserai sur terre.
(Soeur Emmanuelle)




Dans la douceur de votre amitié,
qu'il y ait le rire, et le partage des plaisirs.
Car dans la rosée des petites choses,
le coeur trouve son matin et sa fraîcheur.
(Khalil Gibran)




Je te souhaite la joie, la paix et la satisfaction profonde.
Et toujours et surtout, l'amour.
(Annelou Dupuis)




Du calme quand le monde est empli de bruit et de fureur.
De l'amour quand le monde semble cruel et dur...
C'est ce que je te souhaite.
(Lisa Rochambeau-Lapierre)




Accéder à la sérénité suprême
comme le soir inonde le rivage
quand l'eau est calme.
(Rabindranath Tagore)




De la sérénité émane la douceur,
la force éternelle.
(Annelou Dupuis)




L'attention, la délicatesse et la douceur
sont les portes de la vie consciente
(Ansem Grün)




Les choses les plus douces sont les plus discrètes.
Seule la tranquillité d'esprit apporte le bonheur.
(Cicéron)


*****




J'ai prié pour toi aujourd'hui
et sais que Dieu a dû entendre.

J'ai ressenti sa réponse dans mon coeur
même s'Il n'a dit mot.

Je n'ai pas demandé la richesse ou la célébrité
(je savais que ça ne te dérangerait pas)
Je Lui ai demandé d'envoyer des trésors
d'une nature bien plus durable !

Je lui ai demandé d'être proche
de toi au début de chaque journée :
pour t'apporter la santé, sa bénédiction
et des amis à partager.

J'ai demandé le bonheur
dans toutes les choses, petites et grandes.
Mais c'est pour son attention pleine d'amour
que j'ai prié le plus !
(prière irlandaise)




Que la paix du Seigneur
soit avec toi !

Quand ton coeur se disperse
et que la paix se brise en toi,
sache qu'elle t'attend toujours.

Elle illuminera ta tristesse
et la couvrira d'or,
quelle que soit ta douleur.

N'oublie jamais que Dieu est toujours présent
et que dans la nuit la plus noire
brille toujours une étincelle divine...

Que le soleil
ne se couche jamais dans tes yeux !
(Bénédiction irlandaise)




Avance avec confiance,
même dans le plus épais brouillard !

N'oublie pas que les anges
te fraient un passage
et qu'ils sont là
pour te conduire en sécurité
sur le chemin de ta vie.

Que la force des Anges te soutienne
et qu'ils se chargent de tes maux !
(Bénédiction irlandaise)




Que tes chemins,
qu'ils traversent des vallées obscures ou des cols étroits,
te conduisent toujours vers le haut.
(Bénédiction irlandaise)




Que ton fardeau s'allège,
et que ton pas danse sur ta route !
(Bénédiction irlandaise)




Que l'amour et la sollicitude du Ciel
t'accompagnent chaque jour et chaque nuit de ta vie.

Partout où tu iras,
que les fleurs s'épanouissent sous tes pas
et qu'elles t'inondent de leur parfum.

Que chaque nuit t'apporte des forces nouvelles :
autant qu'il t'en faudra pour faire face aux défis du jour !

Que tes soucis soient légers
et nombreuses les bénédictions que tu recevras !
Et que seul le bonheur
passe le seuil de ta porte !
(Bénédiction irlandaise)




Puisse Dieu t'accorder...
Pour chaque tempête, un arc-en-ciel,
Pour chaque larme, un sourire,
Pour chaque maladie, une promesse,
Et une bénédiction, dans chaque épreuve.
Pour chaque problème que la vie envoie,
Un ami fidèle à qui te confier,
Pour chaque pleur, une chanson de réconfort,
Et une réponse pour chaque prière.
(Bénédiction irlandaise)




Quand les temps sont durs,
Que jamais l'épreuve ne tourne ton coeur en pierre
N'oublie jamais, quand les ombres t'enveloppent
Tu ne marches pas seul

Que l'amour et les rires éclairent tes jours
et réchauffent ton coeur et ta demeure.
Que de bons et fidèles amis soient tiens,
Où que soit ton lieu.

Puissent paix et plénitude bénir ton environnement
avec une joie qui perdure.
Puissent toutes les saisons de la vie
t'apporter le meilleur à toi et aux tiens.
(bénédiction irlandaise)




Puisse la route s'élever pour te rencontrer,
Puisses-tu avoir toujours le vent dans le dos,
Puisse la lumière du soleil réchauffer ton visage,
Puisse la pluie tomber tout doucement dans tes champs,

Et jusqu'à l'on se rencontre à nouveau,
Que Dieu te tienne dans la paume de sa main.
(bénédiction irlandaise)




Sois une bénédiction

Que le don de l'amour grandisse en toi,
afin que tu combles de joie
tous ceux qui t'entourent.

Sois certain, même quand tu souffres,
que Dieu est près de toi et qu'il te sourit.

Sois chaleureux avec tous ceux
que tu rencontreras aujourd'hui,
et offre-leur un mot gentil.
Que ton regard les rende heureux,
car tout ce que tu donnes te reviendra.
(Bénédiction irlandaise)




Où que tu ailles

Il y aura de nouveaux départs...
Un tournant sur le chemin,
et le monde sera à tes pieds ;
un autre tournant,
et tu traverseras un ravin boisé.
Sur ce chemin, tu trouveras des choses nouvelles,
à voir, à goûter, à respirer et à toucher.
Ce sera ton bonheur, ta vie.

Si je pouvais t'offrir un cadeau,
ce serait la sérénité au coeur de ta vie,
une paix profonde et inébranlable,
quoi qu'il advienne.

Mes pensées sont avec toi.
(Pam Brown)




J'aimerais que vous puissiez aller
à la rencontre du soleil et du vent,
car le souffle de la vie est dans le soleil
et la main de la vie est dans le vent.

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus
et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux.

Puissiez-vous vivre du parfum de la terre,
et comme une plante vous sustenter de lumière.
Fiez-vous aux rêves car en eux
est cachée la porte de l'éternité.
(Khalil Gibran)















Simplement la vie...
Une femme dans la tourmente
To Japan with Love-(VCH)
Ce qui compte vraiment
Compte à rebours...
[ Voir tous mes pps ]




Ciel dans mes rêves
Où est le désir ?
Mon corps ? ce désir
Le temps du corps, le temps du coeur
Comme il a fallu du temps
[ Voir tous mes poeme ]


La Raison d'Etat
La Rencontre
Ton trésor, c'est ta vie
Le Cercle de la Joie
Les inconnus du métro
[ Voir tous mes belleschoses ]






*****




rose bleue




Les instants précieux
et les choses simples de la vie.

Ces petits riens qui caressent et réchauffent le coeur
et qui font les plus grands bonheurs :

un regard, un sourire,
un mot,un remerciement,un geste,
un brin de gentillesse, de tendresse...
venus du fond du coeur, des vrais trésors ;

Tous ces petits riens
qui font les grands moments...
Ces moments privilégiés qui donnent
un sens profond et significatif à notre existence.

Ces petits instants sont des miracles
que j'essaie de savourer le plus possible.


rose bleue


Il est plus intelligent d'allumer
une toute petite lampe
que de te plaindre de l'obscurité.
(Lao Tseu)


lumiere


Faites comme la bougie allumée
qui éclaire elle-même et,
sans amoindrir sa propre flamme,
allume d'autres bougies
pour éclairer d'autres endroits.
(Saint Séraphim de Sarov)


lumieres2


Lorsque tu atteindras le coeur de la vie,
tu trouveras la beauté en toutes choses.
(Khalil Gibran)


ao dai home


La vie est faite d'une multitude de petites choses...
Est riche qui sait les saisir à temps.
(Jean Anouilh)


les saisir a temps


Le monde a tant de choses à offrir,
si nous avons les yeux pour les voir,
le coeur pour les aimer,
et les mains pour les rassembler vers nous.
(Lucy Montgomery)


d?sert2


Si tu chantes la beauté,
même seul au coeur du désert,
tu trouveras des oreilles pour t'écouter.
(Khalil Gibran)


miroir


Les seuls moments où nous vivons vraiment
sont ceux où l'esprit est absorbé par la beauté
(Richard Jefferies)


miroir3


La beauté est l'éternité qui se regarde dans un miroir ;
mais vous êtes l'éternité et vous êtes le miroir.
(Khalil Gribran)






*****


diamant joie


****Le diamant de la joie****


C'est un diamant que nous portons en nous,
une pierre brillante dont les facettes
jettent leurs éclats d'arc-en-ciel
sur tout ce qui l'entoure.

La joie, on la possède en soi,
un trésor au fond de la mine,
là depuis toujours ;
seulement on ne le sait pas.
La joie, je l'ai trouvée tôt en mon enfance :

je ressentais ce pur bonheur d'exister,
j'étais reconnaissant à la terre de me porter,
au soleil de m'éblouir,
aux paysages de se révéler beaux
et aux humains de me passionner.

L'adolescence m'a fait égarer la joie ;
oubliant l'infini, préoccupé par moi et rien que moi,
je me voulais plus grand que je ne suis
et ne cessais de me heurter au monde et à mes limites ;
je soupirais davantage que je n'exultais.

Lors de ma jeunesse,
tout occupé à construire ma conscience intellectuelle du monde,
je ne songeais plus à privilégier une chose
aussi irrationnelle et subjective qu'un sentiment.

A cette époque-là,
la joie a dû redescendre dans les couloirs de la mine.

Aujourd'hui, à quarante ans passés,
un âge où j'ai enfin le courage d'être simple,
par hasard en déambulant au fond de moi,
j'ai retrouvé le diamant :
il était recouvert de poussières, de soucis,
de chagrins, de silences douloureux, d'interdits idéologiques.

Je l'ai nettoyé : il brillait toujours.
Mieux, il brillait davantage.
Ma joie, de par les épreuves traversées,
diffuse désormais une lumière intense.

A cause des deuils et des êtres perdus,
j'apprécie mieux ceux qui restent
en prenant le temps de leur dire mon affection.

Puisque des maladies m'ont fait tanguer,
j'aborde chaque jour
comme un cadeau supplémentaire, un jour de plus.

Parce que mon esprit a échoué à expliquer
de manière rationnelle et matérialiste
notre présence au monde,
j'apprécie ce mystère,
je m'en enivre, je m'en régale.
Comme la mort demeure opaque,
je privilégie la vie, je la respecte,
je la défends.

J'ai remonté ma joie de la mine.
Je la porte discrètement.
Plutôt aux lèvres - par le sourire - qu'aux doigts.

Par respect pour la douleur,
l'injustice et la tristesse,
je n'en fais jamais étal.
Mais ne me demandez pas de l'ignorer.

Et si vous avez oublié ce que c'est,
il y a un remède simple pour retrouver la mémoire :
regardez attentivement un enfant qui rit.
(extrait d'un texte de Eric-Emmanuel Schmitt)


rire enfants


Les enfants n'ont ni passé ni avenir et,
ce qui ne nous arrive guère,
ils jouissent du présent.
(Jean de La Bruyère)


rire 1


Il ne vous reste rien d'autre à faire qu'à éclater de rire.
(Pratique Zen)


?clater de rire 1


Celui qui n'a pas connu de peines
ne peut connaître de joies intenses.
(Jean Gastaldi)


rose bleue


L'amour est le soleil
caché au fond du coeur humain.

(Soeur Emmanuelle)


lumi?re entre dans nos vies


La lumière entre dans notre vie
quand nous la donnons aux autres.
(Soeur Emmanuelle)


prieere_accueill


Seigneur,
aide-moi à être pour tous un ami,
un ami qui attend avec patience,
qui accueille avec bonté,
qui reste ouvert aux autres,
qui donne avec amour,
qui écoute sans se lasser,
qui remercie avec joie.
Un ami qu'on est sûr de trouver
quand on en a besoin.

Aide-moi à être une présence
sur laquelle on peut compter quand on en a besoin ;
aide-moi à offrir une amitié qui détend,
à rayonner une paix qui donne la joie,
la tienne, Seigneur.
Fais que je sois disponible et accueillant
surtout envers les plus fragiles et les "sans défense".
Ainsi, sans faire des choses extraordinaires,
je pourrai aider les autres à découvrir
que tu es près d'eux, toi, Seigneur de tendresse.
(auteur inconnu)


pri?re10


*****


Prière


priere0


Les mots si difficiles de la vie...

Mes mains se referment
sur une parole qui ne sait naître.
Mes yeux se ferment
sans parvenir à y voir plus clair.
Il y a en moi un murmure qui résonne
mais que je n'arrive pas à faire vibrer.

J'aimerai t'appeler, te parler,
t'épeler les mots difficiles de ma vie.
Et parfois je n'y parviens pas.

Pourtant, souvent il suffit d'attendre un peu,
d'écouter un peu plus le murmure qui résonne
et de déserrer les mots qui restaient coincés
entre deux syllabes...

Et alors, ouvrir la porte grise et prier
pour que ces paysages de bitume
soient habités par des rires d'enfants
et des projets d'adultes.

Ouvrir les paupières lourdes et prier
pour que ces visages envahis
par le froid et les larmes
retrouvent la chaleur d'un sourire.

Ouvrir les lèvres et prier
pour qu'il n'en sorte que des mots
prêts à construire, à danser et à rire.

Ouvrir les mains refermées
et regarder dans ses paumes
toutes les poignées de tendresse
qu'il va être possible d'échanger.

(Cécile Sonntag)


marche vers le monde


Réveille-toi avec la lumière dans les yeux
Dis les choses avec la lumière sur les lèvres
Marche vers le monde avec toute la lumière du passé.
(Fabricio Estrada)


rose bleue


Battements de Coeurs

Deux coeurs,
deux tendres coeurs
s'aimaient d'un amour fou.
Un jour le premier dit au second :
"Si on marquait une pause, si on s'arrêtait !"

"Tu n'y penses pas, ce serait une folie,
réfléchis à ce que tu dis !
Tu sais ce qui arrive si un coeur s'arrête..."
(Anonyme)


battements de coeur


Lorsque deux personnes ne font qu'une au fond de leur coeur,
elles parviennent à briser le fer et le bronze.
Et lorsque 2 personnes se comprennent
au fin fond de leur coeur,
leurs paroles sont douces et fortes,
comme le parfum des orchidées.

(I Ching)


parfum des orchidees


Gardez les pieds sur terre,
mais laissez votre coeur s'élancer
aussi haut qu'il le désire.
(Aiden Wilson Tozer)




rose bleue


Tous les trésors de la terre
ne valent pas le bonheur d'être aimé.
(Pedro Calderon de La Barca)


la vie est un sommeil


La vie est un sommeil,
l'amour en est le rêve.
Et vous aurez vécu,
si vous avez aimé.
(Alfred de Musset)




La joie d'être deux
et de partager les mêmes désirs
Voilà un vrai cadeau de la vie.
(Jean Gastaldi)


cadeau de la vie


C'est pas la peine


Tu peux avoir or et argent
à en jeter à tous les vents,
c'est pas la peine !

Tu peux t'acheter l'univers
avec le printemps et l'hiver,
c'est pas la peine !

Tu peux posséder le soleil,
les ouragans, les arcs-en-ciel,
c'est pas la peine !

Si tu n'as pas ces petits mots,
tout simplement :
je t'aime...


jouer avec le temps


...Tu peux jouer avec le temps,
tu peux jouer à faire semblant,
c'est pas la peine !

Tu peux caresser des cheveux
et tu peux faire briller des yeux,
c'est pas la peine !

Tu peux tricher sur le bonheur,
tu peux jouer avec des coeurs,
c'est pas la peine !

Si tu n'as pas ces petits mots,
tout simplement :
je t'aime...


...Mais vois déjà le temps s'en va,
tu restes seul, plus seul qu'un roi,
c'est plus la peine !
Tu vas, tu viens, tu ne sais plus,
tout étonné de ces refus,
c'est plus la peine !

Ecoute un peu, tu as le temps
de te donner pour un instant,
un peu de peine.
Pour prononcer ces petits mots,
tout simplement :
Je t'aime.
(Jean Humenry)


amour00


Un coeur qui n'aime plus
ou qui n'aime rien a cessé de battre.
(Simone Bussières)


audela ds mots


Aime

Si seulement
tu allais au-delà des mots,

Si tu pouvais aimer sans mots inutiles,
sans paroles vaines,
sans promesses jamais tenues,
sans sermon et sans serment !
Si tu pouvais aimer en te passant de mots
de mots inutiles, bien sûr.
Pourquoi dire : je t'aime,
aime,
prouve-le
(Robert Riber)


rose bleue


La vie est belle
et passionnante à tout âge,
quand vivre, c'est aimer et être aimé.
(Soeur Emmannuelle)


te laisse arriver


Je vais te laisser arriver


Amour,
je vais te laisser arriver.
Je vais te regarder de loin
te laisser le temps de venir,
le temps de découvrir, de sentir, de voir.
Et moi je vais en faire autant.

Viens, nous prendrons le temps,
nous avons le temps,
Vois, les saisons ne comptent plus
quand on s'aime,
Et si jamais elles s'additionnent
tu le sais,
C'est en bouquet de printemps
en brassée de bois sec
pour nos longues veillées d'hiver


nos longues veillees


Viens, nous allons apprendre à désirer !
Et quand au bout du temps
nous serons parvenus,
non, ne parlons pas d'âge
parce qu'il n'y en a pas
quand on s'aime !


et quand au bout du temps


Et, quand au bout du temps
les premiers pas du désir achevés,

nous apprendrons toi et moi
les premiers pas du coeur
A petits pas ou à grand pas
qu'importe, puisque nous avons le temps,
nos coeurs apprendrons
à se découvrir à se donner
à se perdre à se rencontrer.
(Robert Riber)


heureux le moment o? ns serons assis


Heureux le moment
où nous serons assis dans le palais
Toi et Moi, Avec deux formes et deux visages,
mais une seule âme Toi et Moi.
(Rûmi)




L'amour ne se regarde pas
avec les yeux, mais avec l'âme.
(Shakespeare)


tendres baisers 3


Aimer :
Avoir des yeux au bout des doigts,
toucher le noeud où s'entremêlent
quiétude et mouvement.
(Octavio Paz)


tendresbaisers


Seuls ceux dont l'amour a envahi le coeur
connaissent le langage secret des regards.
(Faouzi Sali)


langage secret ds regards


Ensemble,chantez et dansez et soyez joyeux,
mais que chacun de vous soit seul,
comme les cordes du luth sont seules
alors qu'elles frémissent sur la même mélodie.
(Khalil Gibran)


ensemblechantezetdansez


L'amour est cette ombre parfumée
qui ne vous quitte jamais.
Vivre ce lien comme si l'autre était
l'ombre vivante de soi et soi
l'ombre vivante de l'autre.
(Hafid Aggoune)


ombre parfum?e


rose bleue


L'amour est un mot de lumière,
écrite d'une main de lumière,
sur une page de lumière.
(Khalil Gibran)




Ecrire une lettre,
laisser courir sa plume
sur une page blanche,
offrir des mots, des mots vrais,
des mots du coeur,
gorgés de parfum et de couleur,
des mots qui font vivre et grandir,
des mots messagers d'amitié,
des mots pour dire à celui qu'on aime :

"Lis ces quelques lignes,
elles sont pour toi !
Je te les donne comme un cadeau,
elles resteront à jamais gravées
sur cette page.
Ce sont les signes visibles de mon coeur."
(Christine Reinbolt)


les signes visibles de mon coeur



La poésie sème des yeux sur la page,
sème des mots dans les yeux.
Les yeux parlent,
les mots regardent,
les regards pensent.
(Octavio Paz)


fen?tre


Je suis là

et dans les pensées qui traversent ton esprit,
il y a aussi, tu le sens bien, un petit peu de moi
Tu es là, toi aussi, dans mon esprit,
à l'instant où tu me lis.

Quand tu vas lever la tête et voir le ciel,
ou quand tu vas aller à ta fenêtre
pour le regarder,
ce sera le même ciel que je regarderai.
Le même air que nous respirerons. Même planète.

Cette nuit, ou la prochaine,
mêmes étoiles au-dessus de nos têtes. Même univers
Prends conscience de tout cela.
Prends conscience.
Maintenant.Et pour toujours.
(Christophe André)


jesuisl?


Partout où je me trouve,
mon coeur est avec toi, mon amour.
Rien, pas même le fleuve,
ne peut me tenir loin de toi.
Avec les yeux de l'esprit,
je te vois à chaque minute, mon amour.
Rien ne peut nous séparer.
Mon coeur chante pour toi,
mon unique amour.
(Poème d'amour Zoulou)


partouto?je me trouve


Ton nom est sur mes lèvres,
Ton image est dans mes yeux,
Ton souvenir est dans mon coeur ;
Comment pourrais-tu être absent ?
(Ibn'Arabî)


ton nom est sur mes l?vres


Car vois-tu, chaque jour,
je t'aime davantage
Aujourd'hui plus qu'hier
et bien moins que demain.
(Rosemonde Gérard)



rose bleue


La solitude est très belle
quand on a près de soi
quelqu'un à qui le dire.
(Gustavo Adolfo Becquer)


l? o? on aime


Tu m'as souri,
tu m'as parlé de tout et de rien,
et j'ai compris que j'attendais
ce moment depuis longtemps.
(Rabindranath Tagore)




Je t'ai placé dans mon coeur,
et mon coeur est rempli de ton amour
comme un champ est plein de boutons de fleurs.
(Sagesse egyptienne)


donne ton regardd


Donne ton regard,
qu'il erre dans l'univers du mien,
Donne tes mains,
qu'elles se reposent à la caresse des miennes.
(Ahmad Shafiq kamel)


nsnsassoirons


Nous nous assoirons ici et laisserons
la musique pénétrer nos oreilles :
une douce quiétude et la nuit nous apporteront
une touche de pure harmonie.
(Shakespeare)




Le temps s'envole
le soleil se lève,
l'ombre descend,
Laisse-les s'enfuir,
l'amour est le plus fort.
(lu sur un cadran solaire)






J'ai fait de mes rêves un tapis sous tes pieds.
Marche d'un pas léger pour ne pas les briser.
(William Butler Yeats)




Lorsque la main d'un homme
touche la main d'une femme,
ils touchent tous les deux
le coeur de l'éternité.
(Khalil Gibran)


main dans la tienne


rose bleue



pluie01


La pluie réveille en nous une multitude d'émotions.
Elle ravive des rêves ou des passions,
nous entraine dans son mouvement.
Que notre regard se mette à divaguer vers le lointain
et c'est une sensation de tristesse, de joie, de nostalgie
ou d'amertume qui nous assaille.

Notre vie est là :
souvenirs, saisons et jusqu'au sentiment intime des choses...
Que se passe-t-il en nous ?
Nos émotions mettent notre âme à nu.
Nous sommes des êtres sensible et éprouvons
tristesse, bonheur, sérénité, passion...
parfois tout cela à la fois !

Nos sentiments sont comme la météo.
Ils changent, ils fluctuent.
Ils s'emparent de nous brutalement, progressivement ou insidieusement.
Ils sont nos maîtres mais font notre richesse :
ils donnent de la profondeur à notre existence,
mettent en valeur notre âme,
ce don merveilleux que nous avons reçu avec la vie.
(Dominique Loreau)


pluie-66b


La pluie d’automne, monotone, tombait
sans arrêt depuis la nuit passée,
Inondait les allées, mouillait ce chemin
menant vers quelle maisonnée ?
Depuis presque la moitié d’une vie écoulée,
La pluie continuait toujours à évoquer
les souvenirs de ce vieil amour, jamais oublié,


les gouttes de pluie


Les gouttes de pluie restaient
indifférentes, mais bien rythmées,
Autant de gouttes, légèrement tombées
autant d’heures, pour attendre et espérer,
L’image de celui qui m’avait quittée
au fond de mon coeur, solidement enfermée,

Les larmes et la pluie mêlées
voilaient mon regard vers ces contrées éloignées,


pluie1


O pluie! combien d’automnes ont passé,
Comment fait on pour oublier
ce cadre immense d’un ciel si attaché.

(Poème vietnamien de Thiên Thu - Traduit par Trân Huu Chi)



pluie_2


Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?
(Paul Verlaine)


pluie 6


Pluies d'automne
A la lumière des réverbères
J'arpente la ville
(Ikenouchi Takeshi)


pluie10


Nuits de pluie !
Tristesse inexorable qui pénètre le coeur
Dans la couche solitaire.

(Nagai Kafû)


pluie9


Les instants de l'adieu
Au-delà du brouillard
Brouillard plus profond
(Mitsuhashi Takajo)


pluie 12


La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent,
c'est d'apprendre comment danser sous la pluie.
(Sénèque)


pluie 11


Il y a des pluies de printemps délicieuses
où le ciel a l'air de pleurer de joie.

(Paul-Jean Toulet)



Devise de Cendrillon


Suivons notre coeur
et cela ensoleillera notre vie.
(Soeur Emmnanuelle)


racines


C'est en étant profondément enraciné
qu'on est prêt à toutes les ouvertures.
(Joseph Kim Zerbo)


vietnam3


Comme une mère,
une ville natale ne se remplace pas.
(Albert Memmi)


sgn ville natale


Saigon : ma ville natale.
J'y ai passé toute mon enfance et mon adolescence.
Depuis l'âge de 18 ans, je réside en France et je m'y suis adaptée.
J'ai survécu entre deux cultures, deux langues.
Et ce riche et passionnant mélange m'a énormément apporté.

Aujourd'hui, je ne me sens pas plus d'une culture que d'une autre.
Je suis un alliage des deux.
Et c'est ce qui fait ma personnalité.


VN pays de mon enfance


Mais que je sois d'ici ou d'ailleurs, et quoique je puisse en dire,
le pays de mon enfance est toujours en moi.
Je suis l'enfant de cette Terre ancestrale,
ce lieu chargé de mémoire et de traditions séculaires.
Une part de mon coeur est resté fidèle à mes racines, mes souvenirs...
profondément incrustés dans mon âme pour toujours
et laissant leurs traces indélébiles dans ma mémoire.

Le pays de mon enfance coule dans mes veines.
Son absence me fait rêver.
Il me suffit de fermer les yeux
pour traverser le temps et voyager dans l'espace.
Malgré l'exil, la joie existe.
Je la recherche dans chaque moment de la vie.


vn_palette


Le Vietnam,
c'est une subtile palette de fleurs, senteurs, couleurs,
en harmonie avec le soleil, la mer, la musique...
une nature luxuriante,
des paysages à couper le souffle
et une population qui n'oublie jamais de sourire.
C'est toute une richesse !


*****


Ao Dai, la tenue traditionnelle vietnamienne

Traditionnel ou contemporain,
les vietnamiennes restent profondément attachées
à ce remarquable costume chargé d'histoire.

L'ao dai est porté par les femmes vietnamiennes
à différents moments de leur vie,
au lycée, à l'université, au moment de leur mariage,
et dans l'exercise de leur profession.


ao d?i


ao dai 01


ao dai xu?n


ao dai11


ao dai3




aodai13




Aodai


















enfance


On est de son enfance
Comme on est d'un pays.
(Antoine de Saint-Exupéry)




Vous pouvez arracher l'homme du pays,
mais vous ne pouvez pas arracher
le pays du coeur de l'homme.
(John Dos Passos)


Hebergeur d'image


vietnam 5


VN-Terre solidaire[/strong]


Les contes sont au monde
parce qu'ils sont nécessaires,
comme l'air, comme la lumière du jour,
comme les arbres.
(Henri Gougaud)


contes et l?gendes




La légende de l'origine


La légende veut que les Vietnamiens soient nés
d'un dragon et d'une fée...

Le pays lui-même est en forme de dragon,
une bande sinueuse dont les côtes
s'étendent sur 3000 km.

D'ailleurs la sublime Baie d'Along,
avec ses 3000 îles rocheuses et
ses grottes-cathédrales, signifie
"La baie du dragon descendant"

Vers 4000 avant JC,
le petit fils de la 5è génération
de Shennong, Lac Long Quân,
dragon du roi de la mer de Dông,
épousa une fée, Âu Co, fille du roi Dê Lai.

Âu Co, pondit 100 oeufs desquels
éclorent 100 fils.

Le dragon est une créature liée à la mer
et la fée liée à la montagne et l'air,
ils se sont ensuite malheureusement séparés,

le dragon emmenant cinquante enfants
vers la mer, les futurs Kinh
et la fée emmenant cinquante enfants
vers les montagnes, les futurs peuples minoritaires...

Les descendants des enfants du dragon et
de la fée vivaient en bonne intelligence,
chaque enfant étant l'ancêtre d'un
royaume séparé.
Le premier né devint le roi du Lac Viêt,
la première dynastie du Viêtnam....

Beaucoup plus tard suite à des attaques
de peuples venus du Nord,
un noyau d'une quinzaine de rois
et reines se réunit alors
et élit l'un d'entre eux
pour être le premier empereur du Nam Viêt
"Pays des Viêt du Sud".
(Source internet)


HaLongBay


Hebergeur d'image


truong chi 1


truong chi


Histoire de la voix envoûtante
Truong-Chi, My-Nuong



Il était une fois, dans le magnifique palais d'un puissant seigneur, la fille unique du maître des lieux My-Nuong.
Elle était belle et gracieuse. Comme toutes les filles de son rang, elle ne pouvait sortir du palais, et grandissait derrière les murs du vaste domaine.

Elle passait son temps entre les études et la pratique d'arts, telle la peinture, la broderie, la poésie. Son âme était sensible et encline à la mélancolie.
Elle se mettait souvent à la fenêtre de sa chambre pour admirer le paysage, regarder l'eau du fleuve qui coulait avec lenteur juste en contrebas, les arbres qui s'y reflétaient.

Un jour qu'elle rêvassait ainsi, elle fut charmée par un chant extraordinairement mélodieux et mélancolique qui montait du fleuve.
C'était la voix d'un pêcheur qui tirait son filet.
Jour après jour, la voix se tût. My-Nuong attendit en vain. Il n'y eut plus qu'un insoutenable silence.

Elle tomba gravement malade, refusant toute nourriture et ne quittant plus son lit. Petit à petit sa beauté la quitta et elle devint pâle et maigre. Les plus grands médecins dépêchés à son chevet ne purent déterminer le mal dont elle souffrait.

Puis, un jour, le chant se fit à nouveau entendre, tout aussi mélodieux et vibrant. My-Nuong recouvra aussitôt des forces, et resplendit de toute sa beauté retrouvée.
Elle reprit l'habitude d'écouter la voix merveilleuse et redevint heureuse, à la grande joie de son père qui ne chercha plus à connaître les raisons de sa récente maladie.

Mais encore une fois le chant disparut durant de longues journées. Le silence revenant, My-Nuong replongea dans sa léthargie, aussi désespérée que la première fois.
Son père alarmé, la pressait de questions et finit par découvrir la cause de son mal. Il fit rechercher le pêcheur qu'on amena auprès de sa fille malade.

Le pauvre homme s'appelait Truong-Chi et, contrairement à sa voix féerique, il était d'une laideur repoussante. Ses mains étaient déformées par le dur travail, son visage ridé et brûlé par le soleil, son corps rabougri ressemblait aux arbres morts du bord de l'eau.

A sa vue, My-Nuong fut effrayée. Le charme de la voix dont l'absence la rendait malade disparut. Sa guérison fut lente mais réelle, elle finit par oublier tout ce qui la faisait rêver, et reprit tranquillement sa vie normale.

Mais pour le pêcheur, il en alla autrement.
Lui qui vivait sans autre souci que celui de se procurer chaque jour de quoi manger, il était tombé amoureux de cette beauté et de cette grâce qu'il avait eu le bonheur d'émouvoir.

Hélas, et il le savait bien, son amour était sans espoir. A quoi pouvait-il prétendre, lui si laid et si pauvre ?
Jour après jour, il négligea son travail, tomba malade et finit par mourir. On l'enterra au bord du fleuve, au pied d'un arbre. On attacha sa barque à une branche comme compagnon pour veiller sur sa dernière demeure.

Un jour, lors d'une crue violente, le fleuve ravagea les berges et mit au jour, à la place de la tombe du pêcheur, une boule de jade d'une pureté extraordinaire.
Les gens du pays comprenant que c'était le corps du pêcheur qui s'était transformé, l'accrochèrent à la proue de sa barque pour honorer sa mémoire.

Le seigneur passant par là, conquis par la beauté de la boule de jade, réussit à l'acheter à prix d'or. Il la fit tailler en forme de tasse et l'offrit à sa fille.
Lorsqu'elle y versa du thé et la porta à sa bouche, elle vit au fond apparaître l'image du pêcheur, et sa voix mélodieuse en sortit, composant un chant magnifique.

Prise d'une immense pitié, My-Nuong se mit à pleurer. Ses larmes tombèrent dans la tasse. Comme par enchantement, elle-ci se désagrégea et disparut.
L'âme du pêcheur fut ainsi libérée de son désespoir, puisqu'il avait enfin touché le coeur de l'être aimé.

Alors se termina l'histoire d'un amour impossible.
(Nguyên-Xuân-Hùng)


TruongChi


rose bleue


la meprise


La Méprise

Thiêu phu nam xuong



Autrefois, il y avait un jeune couple qui vivait un bonheur simple et tranquille.
Il venait d'avoir un bébé quand la guerre éclata.
L'homme fut mobilisé et envoyé combattre aux frontières. Son épouse resta seule à la maison.

Les communications à l'époque étaient difficiles, voire impossibles ; elle ne recevait aucune nouvelle de son mari et ne pouvait pas lui en donner sur la petite famille.

Cependant, elle l'attendait avec un espoir égal, puisant toute sa force dans la présence de l'enfant.
Jour et nuit elle veillait sur lui et l'entourait de toute son affection. L'enfant grandissait et commençait à parler.

Un soir, un violent orage éclata. Le tonnerre était assourdissant et faisait trembler portes et fenêtres.
Les éclairs déchiraient la nuit par à-coups terrifiants.
L'enfant terrifié, pris de panique, se mit à hurler. Sa mère, pour le calmer, lui dit que son père allait arriver et le protéger.

Elle eut l'idée de montrer son ombre sur le mur en disant : "N'aie pas peur, voilà ton père."
L'enfant regarda l'ombre et lui dit : "Bonsoir, papa", puis rassuré, il s'endormit.

Le lendemain soir, il réclama encore son père. La femme dut se pencher devant la lampe, lui montrer son ombre à elle en affirmant : "Voilà ton père."
L'enfant joignit ses mains avec respect et dit "Bonsoir, papa." Puis il se coucha. Depuis, chaque jour, la même scène se répétait, et l'enfant ne s'endormait jamais avant d'avoir salué l'ombre.

La guerre se termina enfin. Le mari revint à la maison. Après tant d'années de séparation et d'attente, la femme pleurait de joie. Les premiers moments d'émotion passés, elle laissa son mari avec l'enfant pour aller acheter de quoi fêter son retour.

L'homme découvrait avec émotion et tendresse l'enfant qu'il avait quitté encore bébé.
Quand il voulut le prendre dans ses bras, l'enfant le repoussa en disant :
"Laissez-moi, vous n'êtes pas mon père ! D'ailleurs, il ne vient que la nuit."

L'homme fut assommé de douleur et crut que sa femme le trompait avec un autre homme dans sa propre maison pendant qu'il risquait sa vie au combat.
Mais, par fierté, il décida de ne pas la questionner.

Dès lors, il se montra froid et distant, vaquant à ses affaires, sans se préoccuper ni de l'enfant ni de sa femme qui continuait à lui témoigner sa joie et son amour, quoique blessée par de son attitude.

Le jour de la cérémonie destinée à remercier les ancêtres et les divinités de l'avoir protégé et de lui avoir permis de revoir sa famille, il interdit à sa femme et à l'enfant d'y participer.
Lui seul effectua tout le rituel.

Une fois la cérémonie terminée, la femme mit la table avec les offrandes pour le repas familial.
L'homme sans un mot, sortit de la maison et s'en alla on ne sait où.

Les jours passèrent, la femme inquiète, attendait le retour de son mari.
Elle ne s'expliquait toujours les raisons pour lesquelles son mari les traitait ainsi, elle et leur fils.

Puis la tristesse et le désespoir au coeur, elle confia l'enfant et la maison à ses proches, alla jusqu'à la rivière et s'y noya.

En apprenant la disparition de sa femme, pris de remords l'homme revint à la maison.
Le soir, lorsqu'il alluma la lampe, l'enfant tout content à la vue de l'ombre projetée sur le mur s'écria : "Voilà mon papa" et il joignit respectueusement les mains pour le saluer.

L'homme comprit alors avec douleur sa terrible méprise. Le lendemain, il emmena l'enfant au bord de la rivière pour pleurer et implorer le pardon de sa femme.
Il lui promit de s'occuper seul de l'enfant pendant toute sa vie, et qu'aucune autre femme ne la remplacerait dans son coeur ou dans la maison.

Les gens du village, émus par ce drame, firent ériger à cet endroit un pagodon à la mémoire de l'épouse exemplaire.

(Nguyên-Xuân-Hùng)


Hebergeur d'image


Hon vong phu


L'attente
Hon Vong Phu


Il était une fois, dans la province de Binh-Dinh, un vieux couple qui vivait sans enfant.
Le mari craignait de voir s'éteindre sa lignée.
Mais comme il aimait beaucoup sa femme, il n'avait jamais songé à prendre une seconde épouse. De son côté, son épouse pensait qu'elle avait dû commettre quelque faute grave dans une vie antérieure et que cette stérilité était sa punition.

Aussi allait-elle souvent prier à la pagode, espérant mériter ainsi le pardon, et pouvoir donner naissance à un enfant.

Un jour, elle apprit que dans une grotte de la région voisine il y avait une pagode dédiée à la déesse de la Miséricorde (Phât Bà Quan-Âm) qui accomplissait des miracles.

Elle s'y rendit, et après avoir prié et fait des offrandes, elle se sentit poussée par une envie irrésistible de caresser la statue représentant la déesse portant un enfant dans les bras. Sur le chemin du retour, elle eut l'impression qu'une présence invisible la suivait.

Quelque temps après, elle présenta tous les symptômes d'une grossesse. Les époux remercièrent le Ciel d'avoir exaucé leur voeu le plus cher.

Mais bientôt leur joie fut quelque peu atténuée, car l'enfant tant attendu était une fille. Heureusement, l'année suivante ils eurent un deuxième enfant, et c'était un garçon. Leur bonheur fut complet, et ils remercièrent le Ciel de tout leur coeur.

Les deux enfants grandirent, entourés par l'affection de leurs vieux parents. Un jour qu'ils se trouvaient dans un champ de canne à sucre, ils s'amusèrent à chaparder. Bientôt, ils se disputèrent avec véhémence un beau morceau de canne.

Le jeune garçon mû par une folle impulsion, jeta sur sa soeur le couteau qu'il avait à la main.
Celui-ci alla se planter à la base du cou de la jeune fille, provoquant un flot abondant de sang.

Pris de panique, le garçon s'enfuit, sans se rendre compte que finalement, la blessure n'était pas si grave et que sa soeur n'était que blessée.

Elle revint à la maison. Les parents, qui étaient prêts à tout pardonner à leur fils, l'attendirent en vain. Ils l'avaient recherché sans résultat.
Le garçon avait déjà quitté la région.

Le vieux couple, miné par le chagrin, commença à tout négliger. Ne s'occupant plus de leur champs, ils devinrent pauvres. Bientôt, ils tombèrent malades. Ils moururent, laissant la fille seule et sans grandes ressources. Elle dut vendre ce qui restait de la maison et quitter à son tour la région.

De son côté, le jeune garçon, au bout de sa course désespérée, arriva au bord de la mer. Il s'engagea comme mousse sur un navire marchand et partit sur les mers.

Des années passèrent en aventures qui affermirent son corps et son caractère. Il devint un bel homme,et réussit même à amasser une petite fortune. Mais il vivait avec le remords d'avoir tué sa soeur.
Un jour, cependant le souvenir de son enfance le poussa à revenir au pays. Tout était différent, et la maison familiale avait disparu. Il avait appris la mort de ses parents.

Après tant d'années d'aventure et d'errance, il décida de s'établir là, maintenant qu'il était de retour dans son village natal.
Quelques temps après, lors d'une de ses tournée d'affaires dans une région voisine, il fit la connaissance d'une jeune femme qui vendait du lait de coco au bord de la route.

Il apprit qu'elle était devenue orpheline très jeune comme lui, et il se dégageait d'elle une indéfinissable tristesse qui lui rappelait la sienne.
La similitude de situation provoqua une grande attirance entre eux et il proposa à la jeune femme de l'épouser.
elle accepta.

Tous deux reprirent goût au bonheur.
Bientôt la naissance d'un beau garçon les combla de joie.
Un jour d'été, dans la chaleur de l'après-midi, alors que la femme était entrain de se laver les cheveux près du puits, son mari remarqua une profonde cicatrice à la base du cou. Intrigué, il lui en demanda la cause.

Elle lui raconta sa triste histoire : celle qu'il avait épousée était sa soeur. Malgré l'insoutenable vérité, il décida de ne rien dire.
Il profita de la mobilisation générale décrétée à ce moment là pour s'engager dans la marine et partit encore une fois, espérant trouver la délivrance en mourant au combat.

Les années passèrent. La femme vivait dans l'attente de son retour et dans l'ignorance de la vérité, tout en élevant avec amour son enfant. Mais les nouvelles n'arrivaient pas, et la guerre durait.

Chaque jour, elle prenait son enfant dans ses bras, et montait en haut de la colline qui dominait le village pour scruter la mer, espérant apercevoir une voile qui lui ramènerait son bien-aimé.
Elle restait de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps sur le rocher, et finit par se changer en statue ainsi que son enfant. Son attente se prolongea ainsi pour l'éternité.

Aujourd'hui, le voyageur qui longe en bateau la côte entre Nha-Trang et Binh-Dinh peut apercevoir une haute montagne surplombant la mer. Sous un certain éclairage au soleil couchant, elle ressemble à une gigantesque statue : celle d'une femme, un enfant dans les bras, regardant vers la mer dans la direction du nord.

Cette montagne s'appelle "Hon vong phu", Celle qui attend son époux".
(Nguyên-xuân-Hùng)


rose bleue


Sérénité

Quand on a été bien tourmenté,
bien fatigué par sa propre sensibilité,
on s'aperçoit
qu'il faut vivre au jour le jour,
oublier beaucoup.
Enfin, éponger la vie
au fur et à mesure qu'elle s'écoule.
(Nicolas de Chamfort)




Votre joie est votre tristesse sans masque
Et le même puits d'où fuse votre rire
fut souvent rempli de vos larmes.
(Khalil Gibran)




Puisses-tu célébrer dans ton coeur
les miracles quotidiens de la vie.
Ton chagrin ne te semblera pas
plus incongru que ta joie,
et tu accepteras les saisons de ton coeur
comme tu acceptes les saisons
qui passent sur tes champs.
Et tu contempleras avec sérénité
les hivers de ta tristesse.
(Khalil Gibran)




L'arbre de la tristesse,
ne le plante pas dans ton coeur.
Relis chaque matin le livre de la joie.
(Omar Khayyâm)




Être en paix avec soi-même
c'est déjà le premier pas vers le bonheur.
(Jean Gastaldi)




Le bonheur parfait ne naît
que dans un coeur qui a trouvé la sérénité.
(Proverbe hindou)




A l'intérieur de nous se trouve un silence
que le monde ne peut pas troubler.
Il existe une paix ancienne
que tu transportes dans ton coeur
et que tu n'as jamais perdue.
(extrait de " La cour des miracles")




Quelles que soient
tes fatigues et tes peines,
garde l'âme sereine
dans le tourbillon de la vie.
(Bénédiction irlandaise)




Laisse toi consoler

Que le vent te caresse
quand tu es triste.
Que le soleil te cajole
quand tu ne vas pas bien.
Et qu'aux heures de doute,
la pluie efface les larmes
de ton visage.
(Bénédiction irlandaise)




Si ta vie est un cri de douleur,
Si ton coeur est rempli d'amertume
et que toutes traces d'espoir et de bonheur
se sont envolées,
cherche attentivement les beaux jours
au creux de ta mémoire,
ces jours où aucun nuage ne troublait le ciel,
ces jours où ta vie étincelait de soleil,
de joie et de confiance.
(Phil Bosmans)




Ce qui nous aide à vivre

Garde dans ton coeur
les expériences et les souvenirs
les plus précieux de ta vie.
Ce sont des trésors
qui te donneront la force de vivre
dans les moments difficiles.
(Bénédiction irlandaise)




Que ton coeur
conserve à jamais
le souvenir lumineux
de tous les beaux jours de ta vie !
(Bénédiction irlandaise)




Dès que la tristesse vous envahit,
Sondez de nouveau votre coeur
et vous verrez qu'en vérité
vous pleurez sur ce qui autrefois
vous a rendu heureux.
(Khalil Gibran)




Si tu n'as jamais senti le bonheur,
interroge ta peine
et change ta vie.
(Jean Gastaldi)




Emplis ta tête d'espérance,
ton coeur de paix,
et ta bouche de rire.
Et tout redeviendra bon.
(Phil Bosmans)




Si le soir je me sens triste,
je sors marcher dans la grande plaine céleste
Mon coeur, au matin, est couvert de rosée.
(Humberto Ak'Abal)




Les gens qu'on aime,
les endroits qu'on aime,
les souvenirs qu'on aime...
Ce sont là les vraies joies de la vie,
les seules choses qui durent vraiment.
(Anonyme)




Puisse la joie emplir toujours ton coeur.
Puisse ton chant ne jamais se taire.
Puisses-tu toujours rester totalement vivant.
(Bénédiction irlandaise)




Qu'il y ait toujours près de toi un ami
digne de ton amitié
à qui tendre la main avec confiance
dans les difficultés,
pour affronter ensemble les tempêtes
et atteindre le sommet de la montagne.
(bénédiction irlandaise)




Aux moments les plus sombres de ta propre vie,
n'oublie jamais que le soleil brillera de nouveau
pour une belle journée, une belle vie.
(Bear Heart et Molly Larkin)




Le soleil apprend à toute chose qui pousse
à désirer avec ardeur la lumière.
Mais c'est la nuit qui les élève vers les étoiles.
(Khalil Gibran)




Que ton regard s'arrête toujours
sur le bon côté des choses
pour voir la vie en rose.
(Soeur Emmanuelle)






Au centre du coeur le plus turbulent
se trouve un espace de paix,
un espace au-delà du temps que
ni le changement ni le deuil ne peut atteindre.
Nul tumulte ne peut troubler cette paix.
Nulle ombre ne peut assombrir cette lumière.
C'est un lieu de repos et de guérison
et rien ne peut en abîmer la perfection.
(Fatima Boutros)




Si le tumulte est dans ton coeur,
cherche la tranquilité
- une mer calme, éclairée par la lune,
une oasis de paix, un paysage reposant -
et laisse leur paix passer à travers toi
pour te laver de tes soucis.

(Annelou Dupuis)




Ne bouge pas.
Laisse ton esprit retrouver
ce qui est perdu et beau.
Lâche ce que tu tiens dans tes mains
et tu trouveras la paix.
(Annelou Dupuis)




Calme ton esprit et ferme les yeux.
Ne bouge pas.
Sens le soleil sur ton visage.
Ecoute le chant des oiseaux.
Profite de tes sens.
Profite de la vie.
(Caroline Ramuz)




Une ineffable paix
monte et descend sans cesse
du bleu profond de l'âme
au bleu profond des mers.
(Victor Hugo)




L'Eté
Accorde-toi le plaisir
de passer du temps avec toi-même,




du temps pour réfléchir
à ce que tu es vraiment,
pour écouter la musique
qui trouve un écho en toi,
pour lire les livres
qui nourrissent tes rêves,
les poèmes qui parlent à ton coeur




Accorde-toi des plages de silence
dans ce monde bruyant,




des oasis de calme
dans la frénésie de la vie
Dans la joie, dans la paix
et dans la beauté,
que le bonheur soit en toi.
(Susan Squellati Florence)




Vivre intérieurement le bonheur
C'est ouvrir la porte à la joie
et le faire entrer dans la maison.
(Jean Gastaldi)




Pouvoir ouvrir ses volets chaque matin,
et découvrir le jour naissant,
est un cadeau si précieux !
Le monde redevient frais tous les jours.
(Benoîte Groult)




L'homme a ce choix :
laisser entrer la lumière
ou garder les volets fermés.
(Henry Miller)




Ouvrons nos portes à la joie
quel que soit le moment où elle se présente,
car elle n'arrive jamais en temps inopportun.
(Arthur Schoppenhauer)




Que le Seigneur bénisse
la porte ouverte
à l'ami et à l'étranger !
Qu'il bénisse
toute allée et venue,
le matin et le soir,
aujourd'hui et demain,
et toujours !
(Bénédiction irlandaise)




Je suis assise sur ton seuil,
dans l'espoir que l'amitié jaillisse.
Peut-être ouvriras-tu la porte ; tu diras :
"Lève-toi, entre."
(Djalal-od-Din Rûmi)




Entrez ! Entrez !
S'il n'y a plus assez de chaises
on s'assoira par terre.
(Jean Hummenry)




Il n'y a pas de plus grand bonheur
que la venue d'un hôte dans la paix et l'amitié.
(Proverbe berbère)




Une porte ouverte, c'est une invitation.
Une invitation à entrer,
une invitation à franchir le seuil,
une invitation au partage.

Seigneur, fais que ma porte et que mon coeur
soient ouverts aux appels de ceux
qui en ont le plus besoin.
Ouvre la porte de mon coeur.
(Nicolas Gillig)




Le seul chemin où l'on avance vraiment
est celui qui nous mène au plus profond
d'un être humain que l'on chérit, que l'on aime
et qui nous ouvre ses portes les moins visibles.
(Pierre Morency)


le seul chemin


Les vacances s'achèvent...

Je sens naître une larme de nostalgie
au creux de mes yeux
et un pincement secret
au fond de mon coeur,
me plongeant un instant
dans une ambiance de tristesse.

Pourtant, le temps des recommencements est à ma porte :
tout est à recréer,
tout est neuf,
tout est frais,

La route est longue,
devant moi, elle m'attend !
Et je me souviens que, jamais,
je ne serai seule
sur mon chemin de chaque jour !
(Christine Reinbolt)


la route est longue


Car l'âme marche sur tous les chemins.
Elle ne marche pas en droite ligne,
ni ne croît comme un roseau.
Elle se déploie, tel un lotus aux pétales innombrables.
(Khalil Gibran)




Rien qui m'appartienne
sinon la paix du coeur
et la fraîcheur de l'air.
(Kobayashi Issa)




J'aime la tranquillité plus que toutes
les choses de ce monde.
Je perçois dans les quiétudes des choses,
un chant immense et muet.
(Pablo Neruda)


tranquillit?.aspx


La tranquillité est
la plus grande des révélations.
(Lao-Tseu)




Dans l'émerveillement silencieux,
rentre en toi !
Entends ton coeur battre !
Tranquillement,
apprends à prendre du temps pour toi, avec toi...
Apprivoise-toi !
(René Pageau)


apprivoise-toi


Puisse la sérénité planer
sur les ailes du silence,
et saisir au vol le souffle de l'esprit.
(Cheewa James)


silence


Le silence est le point d'équilibre absolu
du corps, de l'âme et de l'esprit.
Les fruits du silence sont
la maîtrise de soi, le courage et l'endurance,
la patience, la dignité et le respect.
(Charles Alexander Eastman)


Bu?larivi?redusilence


C'est seulement lorsque
vous aurez bu à la rivière du silence
que vous pourrez véritablement chanter.
(Khalil Gibran)


vie chante


La Vie chante dans nos silences
et elle rêve dans notre sommeil.
(Khalil Gibran)




Libre comme l'eau

Le bonheur est comme l'eau entre tes doigts.
Dès que tu veux t'en saisir,
elle n'est déjà plus là.
Tu crois la posséder,
la voici qui s'échappe.
On ne possède rien,
on ne possède pas les choses,
on les tient seulement un instant dans les mains.
Tu veux les posséder,
ce sont elles qui te possèdent.
Quand tu t'appropries une chose
tu la gâches.
Quand tu lui rends sa liberté,
tu en es le maître pour toujours.

Si tu veux être heureux,
ne t'attache pas aux choses.
Le bonheur est comme l'eau entre tes doigts.
(d'après les enseignements du Bouddha)


je protege


Que la Paix de Dieu repose sur cette maison
sur tous ceux qui l'habitent et tous ceux qui la visitent.
(Livre des Bénédictions)



Cendrillon a 67 ami(e)s


Vous avez 4 amie s commun






CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***