ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
Jakclin
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 
L'allée de la vie !



mem_normal HORS LIGNE

Femme
76 ans
Alsace
France





MEMBRE DEPUIS: 04/21/2012
SIGNE ASTROLOGIQUE: Bélier
DERNIÈRE CONNEXION: 02/21/2020 13:27:37






Pas de sujet
Mes sujets: 0  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé
De: Privé





Vacances d’enfance

Walsch miel de notre enfance
Où nous venions en vacances
Village d’un autre temps…
Pour nos regards d’enfants…

On nous parlait d’écurie
De bétail et de prairie…
De charrue, de moisson
D’un monde de traditions…

Ecole de la simplicité
Et de la solidarité
Où personne n’avait le temps
Mais ou chacun offrait son temps

Cette facette de la vie
Fut d’une richesse inouïe
Nous y avons découvert
Que l’égoïsme est un "travers"…

A présent, loin est notre jeunesse…
Nous abordons la vieillesse
Mais jamais nous oublierons
Ce chemin rouge que nous aimions

La petite bâtisse en pierre
Notre plus fidèle repère
Réchauffée par l’affection
Durant de nombreuses saisons.

Jacqueline.L (recueil)

D'où venez-vous

D’où venez- vous belles hirondelles
Vous qui zébrez l’azur avec tant de zèle ?
̶ Nous venons de lointains continents
Pour t’annoncer le printemps.

D’où venez- vous puissance intemporelle
Vous qui nous emprisonnez dans votre nacelle ?
̶ Nous venons d’ici et là…
Nous sommes l’ombre du temps.

D’où venez- vous scintillantes étoiles
Qui courrez sur votre sombre toile?
- Nous venons de l’infini…
Et sommes les lampadaires du paradis
Ceux qui clignotent lorsque tu les oublies…

D’où venez -vous messire soleil
Vous qui nous réchauffez dès notre éveil ?
̶ Je n’ai plus le souvenir de ce lieu
Mais on me compare à un dieu
…………………………………………….

Et toi qui nous interroges d’où viens-tu ?
̶ Je suis cet être imparfait
Qui sait d’où il vient, mais ignore où il va.

Jacqueline Lahsen (revue 2019)

L’école


Jamais aucun matin
Ne m’a vu sur le chemin
Conduisant à la grande école ;
Ce fabuleux lieu du savoir
Où l’on raconte tant d’histoires…
Je rêvais de cet endroit merveilleux
Où je serais si heureux,
Assis dans une classe
Où chacun a sa place.
Enfant de l’insouciance
J’écouterai en silence
Les histoires fantastiques
Quelque peu magiques.
Et le rêve m’emporterait…
Vers ce monde abstrait
De chiffres qui se calculent,
Ou la fascination par l’écriture
Et l’imaginaire dans la lecture…
Oui, la vie à l’école
Est tout un symbole.
On y trouve son chemin
Et beaucoup de copains…

Comment connaître ceci
Lorsque l’on vit en "autarcie" ?
Je ne connaîtrai jamais les bancs d’école
Et personne n’entendra mes paroles.
Car le savoir pour moi.
Et un devenir sans voix.

Jacqueline L (Recueil)

Depuis je suis sur la route

Je regarde le ciel étoilé
Le regard un peu voilé
Et j’ai tant de peine
D’avoir perdu la mienne,
Elle n’a pu m’abandonner
Malgré toutes ces années,
C’était la plus belle
Et je ne voyais qu’elle.

Le berger a son étoile,
La mienne a mis les voiles…
Elle diluait mes peurs
Et me protégeait avec douceur…
Depuis, je suis sur la route
Errant entre tourmente et doute
Je ne suis plus que silence
Pris dans l’étau de la souffrance.

Jacqueline Lahsen (texte recueil))

J’AI VERSÉ DANS LE RUISSEAU…


Par jeu ou par ignorance, Un matin sans raison J’ai versé dans le ruisseau Quelques graines Sans éclat ni beauté Que je ne voulais semer.

L’espiègle ruisseau les emporta Dans sa course à travers l’univers, Elles glissèrent sur les galets Se faufilèrent vers les mers Pour germer sous d’autres cieux Et rendre des gens heureux…

Trop tard je compris mon erreur… J’avais confondu beauté et bonheur En jetant sans respect Ces graines, un peu ternes Qui ne s’épanouissent Que dans notre jardin secret En chassant les graines de l’ennui, Celles sans noblesse ni grandeur Qui ne produisent que des regrets…

Oh, que j’aimerais Retrouver ces graines de bonheur Que je n’ai su cultiver, Par insouciance ou négligence, Et qui auraient pu me rendre si heureux.
Jacqueline.L (revue R.)









Mon livre vient de paraître




Points de vente.

Livres papier :
Vente sur Edilivre.com :
Ventes hors Edilivre.com (libraires, sites partenaires) :
Ventes : Amazon.fr, Fnac.com, Chapitre.com, BnF.

Livres numériques :

Ventes sur Edilivre.com :
Ventes hors Edilivre.com (sites partenaires) :
Ventes Immatériel (Amazon, Fnac, kobo,...)








LE HARTMANNSWILLERKOPF OU LE VIEIL ARMAND SECONDE PARTIE (photos personnelles)
LA BATAILLE DU HARTMANNSWILLERKOPF OU VIEIL ARMAND DU 19 JANVIER 1915 AU 8 JANVIER 1916. ELLE SE DEROULA SUR UNE MONTAGNE DES VOSGES.CE FUT UN CARNAGE
LA SOLITUDE CE MAL ETRE SI DOULOUREUX QUI ATTEINT DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES...
DES PREMIERS SUPPORTS D'ECRITURE A L'INVENTION DU PAPIER.
L'AMITIE... EST UNE FLEUR FRAGILE QUI SE CULTIVE AVEC DELICATESSE DANS L'ALLEE DE LA SINCERITE ET NE PEUT SE DEMULTIPLIER A L'INFINI...
[ Voir tous mes pps ]




HOMMAGE A TOUS LES CLAIRONS 14-18(Jakclin)
BATS-TOI ! (Jacklin) en ce jour de lutte contre ce fléau: le cancer ...
Sur la crête bleuie du Linge 14-18
Les mamans oubliées
Verdun ton nom résonne comme un glas.14-18 (Jacqueline.L
[ Voir tous mes poeme ]


ENTRE CE QUE JE PENSE? CE QUE VOUS AVEZ ENVIE D'ENTENDRE...
Les quatre saisons de notre vie (Jakclin)
Pour les mamans d'enfants handicapés
Lettre ouverte à une personne sans abri
[ Voir tous mes belleschoses ]







Jakclin a 44 ami(e)s


Aucun ami commun





CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***