ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :


MENU:        



Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie



Implosion
 
Proposé par : Tessa
Ajouté le : 11/26/2008
Catégorie : Amitié
Vues : 119
Commentaires : 0


J'ai mentionné rapidement dans le module
principal que certains de nos désirs sont des
stratégies de remplissage plutôt que des moyens
d'exploration et d'expression, car ils
émergent de notre «manque de nous». Ces
cravings prennent beaucoup de place et nous
distraient de nos aspirations authentiques,
sacrées et profondes. On le sait tous:
lorsqu'on fait l'épicerie affamé, on ne fait
pas les choix les plus avisés... Ce n'est
généralement pas ce type d'aliments qui pourra
nous rassasier.

Je n'aime pas «sursimplifier» les choses, mais
on pourrait dire qu'il y a deux grandes
catégories de motivation: soit on remplit un
vide, soit on rayonne. Dans le premier cas, on est
en quête d'approbation, on essaie de faire ses
preuves, on fuit quelque chose ou on cherche une
béquille... C'est un élan qui prend racine
dans la peur, non pas dans notre cœur. En fait,
ce n'est pas un élan du tout, et c'est
justement pourquoi on a le sentiment de pousser et
de forcer. Ce n'est pas nous.

Dans le deuxième cas, - celui du rayonnement
- nos besoins fondamentaux sont comblés (le
thème de cette semaine) et on est complet. On
peut donc s'amuser, être simplement nous,
afficher NOS couleurs, chanter NOTRE chanson.
C'est la grande spontanéité et, surtout, la *vérité*.
Dans cet état, nos projets sont un prolongement de
nous, plutôt qu'une condition à remplir pour être
«OK». Et bien que ce ne soit jamais tout noir ou
tout blanc - il y a bien sûr plusieurs facteurs
dont il faut tenir compte -, on est dans un état
généralement joyeux, plutôt qu'anxieux,
pendant que l'on chemine vers nos buts
authentiques et juteux.

Je vous invite donc à méditer sur cette question
lorsque vous considérez un projet: «Pourquoi
est-ce que je veux cette chose?»

En d'autres mots: «Est-ce un désir de ma
majestueuse âme ou de mon petit oisillon affamé?
Ce projet est-il motivé par un désir authentique
ou par un manque? S'agit-il d'une échelle ou
d'une béquille, finalement?» Une façon
d'arriver à l'essence est de se demander
«pourquoi?» à répétition. Je veux A.
Pourquoi? Parce que je veux B. Pourquoi je veux B?
Parce que je veux C. Et pourquoi je veux C, au
fond? Parce que je veux D. (Hmm, on croirait que
je parle de grandeurs de soutien-gorge! ;-)

Plus sérieusement... Si D est une motivation
comme «parce que ça me fait vibrer», ou «parce
que je me sens appelé intuitivement dans cette
direction», votre but est fort probablement une
échelle, et non une béquille. Les raisons plus
lourdes, en contrepartie, sont une indication que
vous n'êtes peut-être pas dans votre
élément, ou que vous êtes dans votre élément
pour les mauvaises raisons.

J'ai connu des personnes qui ont changé
radicalement de carrière à la suite de cette
exploration. Elles sont maintenant libres de leurs
illusions et plus allègres que jamais depuis
qu'elles voient clairement en elles-mêmes et en
leurs véritables passions.

Bon «dorlotage»! Et n'oubliez pas la
méditation, que je vous suggère de continuer à
écouter régulièrement... Revoici deux liens
où vous pouvez la télécharger:

http://www.implosions.net/fr/prog/deux/slm.html

http://tinyurl.com/6ocrvn

Je l'ai conçue courte (10-15 minutes)
intentionnellement...

Votre allègre alliée,

Marie-Pier




 
 






Seuls mes amis peuvent placer des commentaires

Retour à la liste des nouveautés









*** Ma Planète ***