ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :


MENU:        



Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie



Printemps 2020 - Poeme
 
Proposé par : Pagat
Ajouté le : 04/28/2020
Catégorie : Espoir
Vues : 28
Commentaires : 7


Printemps 2020 - Poème.
 
Fidèle à son destin la terre poursuit sa ronde
Insouciante de tous les malheurs de ce monde,
L’hiver est terminé et le printemps revient

Il sera singulier, celui de 2020.
 
Un calme impressionnant règne dans les cités,
Dans leurs maisons, les gens sont tenus confinés
Ils craignent la contagion de l’ennemi qui tue

La science est impuissante, le virus a vaincu.
 
La loi de la nature n’obéit à personne,
N’obéit qu’aux saisons et commande les hommes,
Tous les arbres fruitiers se couvriront de fleurs,

Alors que dans le monde, l’économie se meurt.
 
L’hiver a été doux, les pelouses sont vertes,
Le printemps les décore de jolies pâquerettes,
Vision apaisante pour humains angoissés

Qui toussent et qui étouffent, qu’on aide à respirer.
 
Dans ce contexte triste la beauté du printemps
Ne sera que regret dans le confinement,
L’aubépine et la rose, l’oeillet, le seringa,

Dont les senteurs seront ignorées d’odorats.
 
Le soleil resplendit, les jours ont allongé !
Les parcs sont désertés, les bancs inoccupés
Du coronavirus, les terriens se protègent

Pour briser la chaîne, des malades le cortège.
 
Les oiseaux insouciants continuent de chanter
Le merle vocalise, met un peu de gaîté
Quelqu’un ouvre la fenêtre, sort la tête de l’ombre,

Dans sa petite chambre l’ennui est à son comble.
 
On évite les contacts, on ne s’embrasse plus,
Chacun son petit geste, poignée de main exclue,
Masque et gants désormais, et c’est obligatoire :

Eternuer dans son coude et jeter son mouchoir.
 
 
Hommage soit rendu aux médecins et consorts
Se chargeant des malades, risquant un mauvais sort,
Dont les protections leur font parfois défaut,
 
Pour gagner la bataille sur ce cruel fléau.
 ********************************
André Planchot, 97 ans

EHPAS Maillezais (85)





 
 






Retour à la liste des nouveautés









*** Ma Planète ***