ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
BLOGUES  
 
QUE FAIRE SI VOTRE CHOLESTEROL EST TROP ÉLEVÉ ? LE CHOLESTEROL N'EST PAS LE COUPABLE - LE CHOLESTEROL N'EST PAS UN POISON -
A été vu :: 6
Ajouté le 11/03/2019 00:00:00 par Louise_Bourgoin

Que Faire Si Votre Cholestérol Est Trop Élevé ?  Le Cholestérol -

N'est pas le coupable  - Le Cholestérol N'est Pas Un Poison  -

 
" Les Médicaments Contre Le Cholestérol Sont Toxiques " -

N'empêche -
 
On a beau connaître tous les arguments, ce n'est pas drôle de revenir du labo d'analyse avec des examens sanguins indiquant un taux de cholestérol trop élevé.

Il faut bien faire quelque chose ! On ne va tout de même pas continuer à vivre comme si de rien n'était !

Et comment profiter de la vie, comment encore se faire plaisir, profiter d'un repas autour d'une bonne table avec cette épée de Damoclès sur la tête ???

Vous avez entièrement raison.
 
Le rôle du cholestérol dans les maladies cardiovasculaires est très probablement totalement exagéré.
 
Réduire son taux de cholestérol, que ce soit par un régime sans graisses saturées ou par des médicaments (statines) ne réduit pas le risque de décès.

Toutefois, quel que soit votre âge et votre état de santé, des méthodes naturelles réduisent votre risque cardiovasculaire. Et il serait absurde de vous en priver ! Surtout si vous revenez de chez votre médecin avec un cholestérol trop élevé.
 
Mais avant de vous dire ce que vous pouvez entreprendre dès aujourd'hui...
 
Permettez-moi un court rappel sur le cholestérol.

Le Cholestérol Est Bon Pour La Santé -
 
Le cholestérol est une des molécules les plus importantes du corps humain : elle est indispensable à la fabrication des cellules, ainsi que pour produire des hormones vitales comme les hormones du stress et les hormones sexuelles, ainsi que la vitamine D.
 
Le cholestérol est indispensable pour digérer les graisses : il entre dans la composition des acides biliaires, fabriqués par le foie.

Il est enfin vital pour le cerveau, permettant à la mémoire de fonctionner : les personnes qui manquent de cholestérol, et les personnes qui font baisser artificiellement leur taux de cholestérol avec des statines (médicaments) ont des problèmes de mémoire [1], un risque plus élevé de diabète, de dépression, de suicide et de mort violente [2].

Tout cela est documenté scientifiquement.

Il ne s'agit pas de tendances légères mais de liens très étroits.
La médecine connaît mal le fonctionnement du cœur et des artères.
 
 Il faut bien réaliser que la cardiologie, la médecine du cœur, reste aujourd'hui très imprécise.
 
Certes, les médecins font des miracles avec les cœurs artificiels. Ils ont aussi fait d'immenses progrès dans la médecine d'urgence, pour sauver la vie de personnes ayant subi un accident cardiaque (infarctus), en débouchant en urgence les artères.
 
Toutefois, une grande incertitude demeure sur les causes des maladies cardiovasculaires : pourquoi elles apparaissent, comment les prévenir, comment éviter un nouvel accident après un premier infarctus ou un AVC.
 
Peu de médecins vous le diront droit dans les yeux, mais les théories les plus contradictoires s'affrontent.

Pour vous donner un exemple, bien des médecins estiment que c'est le cholestérol qui bouche les artères. En fait, ce qu'on appelle la « plaque » artérielle, qui réduit le diamètre des artères et accroît le risque qu'elles se bouchent, est principalement constituée de cellules musculaires des artères qui ont proliféré, de calcium et de fer, le cholestérol restant minoritaire.

Certains chercheurs pensent même que le cholestérol est un pansement. Il viendrait là pour réparer les dégâts provoqués par l'inflammation de la paroi des artères : c'est pour cela que l'on trouverait du cholestérol à cet endroit.

L'augmentation du taux de cholestérol serait donc le moyen pour l'organisme de se protéger.
 
Et baisser son taux de cholestérol avec des médicaments serait donc une très mauvaise idée !
 
 Évaluer Votre Risque Cardiaque - Les Vraies Analyses -
 
Une chose est sûre cependant : votre taux de cholestérol total n'est pas un bon moyen de prévoir votre risque cardiovasculaire.

Il est beaucoup plus utile pour vous de faire les analyses suivantes :
Niveau de triglycérides : bien qu'un taux de 2 g par litre soit considéré officiellement comme acceptable...

Les experts s’accordent à dire qu’un taux de triglycérides qui se rapproche de 1,5 g/l indique déjà un très mauvais état de santé cardiovasculaire. Idéalement, votre niveau de triglycérides devrait toujours être inférieur à 1,2 g/l [3].

Ratio HDL/cholestérol : le niveau de HDL (dit « bon » cholestérol), est un facteur prédictif du risque cardiaque. Divisez simplement votre taux de HDL par votre taux de cholestérol total. Le pourcentage doit idéalement être supérieur à 24 %.

Ratio triglycérides/HDL : vous pouvez faire la même chose avec votre ratio de triglycérides par rapport à votre HDL. Le ratio doit être inférieur à 2.

Votre taux de sucre sanguin à jeun (glycémie à jeun) : les études montrent que les personnes qui ont une glycémie à jeun de 100-125 mg/dl ont presque 300 % de risques en plus de maladie cardiaque coronaire (artères qui irriguent le cœur) que les personnes qui ont moins de 79 mg/dl [4].

Taux de fer : le fer en excès dans le corps est une source majeure de stress oxydatif. Si vous avez trop de fer (taux de ferritine supérieur à 200 ng/ml), cela peut abîmer la paroi de vos artères et augmenter votre risque d'accident cardiovasculaire.

Le moyen le plus simple de réduire votre taux de fer est alors de pratiquer le don du sang.

Si votre taux est particulièrement élevé, il faut consulter un hématologue, cela peut être le signe d’une hémochromatose, une maladie génétique.

À Votre Santé !

Jean-Marc Dupuis

 Amicalement De Louise

Bonne Dimanche Après-Midi -



Retour à la liste des nouveautés


*** Ma Planète ***