ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
BLOGUES  
 
Éphéméride du 11 Novembre
A été vu :: 10
Ajouté le 11/11/2019 00:00:00 par Phil_V

Éphéméride du 315ème jour de l’année :

11 Novembre

Saint du jour :
Saint-Martin, il est connu pour avoir tranché son manteau pour en donner la moitié à un pauvre. (Saint-Martin de Tours, aussi nommé Martin le Miséricordieux) - Fêté le 11 novembre (funérailles en 397) et le 4 juillet (consécration épiscopale en 371), fête dite Saint-Martin le bouillant ou Saint-Martin d’été.


- Durant le haut Moyen Âge, l’ours fut célébré dans une grande partie de l’Europe, en particulier le 11 novembre, qui correspond à la fois à la date théorique de son début d’hivernation et à l’hivernage pour les paysans. (Voir le 2 février)


Étymologie :
Martin, du latin Martinus, nom d’homme de Mars, dieu de la guerre.



Autres prénoms fêtés ce jour :
Bonne fête aux :
Martin

Et aussi aux :
Marine et ses variantes Marina, Marinella, Marinelle, Marinette, Marinne et Maryne.
Ménas et ses dérivés : Menne, Mennie, etc.
Véran et ses dérivés féminins Vérane, Véranne, Verena et Véréna.
Franseza et ses dérivés bretons : Fant, Fanta, Fantig, Fantou, Fant, Seza, Sezaig, Soaz, Soazig, Soez, Soezic, Soizic, Soizig, etc.
Arneg et ses dérivés bretons : Arnec, etc.


Patron(nes) :
Saint-Martin de Tours est le patron des anciens alcooliques, aubergistes, buveurs, chapeliers, cavaliers (chevaux), cavistes, commissaire, courtiers en vin, drapiers, fantassins, fourreurs, de la France, de la garde Suisse Pontificale au Vatican, hôteliers, marchands en gros, maréchaux-ferrants, mendiants, militaires, papetiers, personnes démunies, piétons, policiers (Depuis 1993), soldats, tailleurs d’habits, taverniers, tonneliers, tourisme (voyageurs), viticulteurs, de Tours, France - Buenos Aires, Argentine - Mayence, Allemagne - Utrecht, Pays-Bas - Lucques et Martina Franca, Italie et de nombreuses villes et régions d’Europe et d’Asie.
Il est invoqué pour lutter contre la pauvreté et pour être délivré d’une dépendance à l’alcool, contre les maux provenant d’un excès de ripailles, (l’oiseau de Saint-Martin est une oie dans la plupart des provinces, une sarcelle ou un canard dans le Blésois), pour faire revenir les animaux domestiques égarés : Le Mardi (chien), le Mercredi (chat), le Vendredi (chèvre ou brebis...), ainsi que guérisseur des maladies, de Carreau, Fièvres, Maladies des yeux, Maladies intestinales, Maux des enfants, rhumatismes, Troubles de la ménopause et Troubles intestinaux, pour être protégé contre toutes sortes de maladies exanthématiques telles que la rougeole, la variole et la varicelle. Il est particulièrement invoqué pour les oies.


Dictons :
À la Saint-Martin, bois le vin, et laisse l’eau au moulin.
À la Saint-Martin, bonhomme, bonde ton vin.
À la Saint-Martin, bouche ton tonneau et tâte ton vin.
À la Saint-Martin, il faut goûter le vin.
À la Saint-Martin, jeune ou vieux, bois le vin.
À la Saint-Martin, l’hiver est en chemin, à la Saint-André (30 novembre), il est acheminé.
À la Saint-Martin, l’hiver est en chemin, manchons aux bras et gants aux mains.
À la Saint-Martin, la neige est en chemin, si elle n’y est pas le soir, elle y est le matin.
À la Saint-Martin, les soirées ressemblent aux matins.
À la Saint-Martin, mène ta chèvre au bouquin.
À la Saint-Martin, mets l’oie au toupin, et convie ton voisin.
À la Saint-Martin, tire ton vin, laisse l’eau pour le moulin.
À la Saint-Martin, tire ton vin, Saint-Martin le met en chemin.
À la Saint-Martin, tu peux tuer ton cochon et goûter ton vin nouveau.
À la Saint-Martin, une éphémère chaleur revient.
Bel été de la Saint-Martin, présage un hiver certain.
Eté de la Saint-Martin, qui dure du soir au matin, avec la neige en chemin.
Fume tes champs à la Saint-Martin, tu t’en trouveras bien.
L’été de la Saint-Martin, dure trois jours et un brin.
La température du jour de la Saint-Martin doit être celle de l’hiver. (Loire)
Le temps du jour de Saint-Martin, est de l’hiver le temps commun.
Petite gelée à la Saint-Martin, l’hiver sera court et bénin.
Pleine lune à la Saint-Martin, abondance de neige et de biens.
Pour la Saint-Martin la neige est en chemin, pour la Sainte-Catherine (25 novembre) elle est à la courtine.
Pour la Saint-Martin, âne qui ne boit du vin ; âne deux fois qui trop en boit.
Quand Saint-Martin amène le vent d’autan, cela dure six mois par an.
S’il fait clair à la Saint-Martin, l’hiver n’est pas loin, et il gèlera bien.
S’il fait sec et froid, l’hiver sera doux.
S’il pleut le jour de Saint-Martin le bouillant, il pleuvra six semaines de rang.
Saint-Martin, Saint-Tourmentin.
Si à la Saint-Martin, les oies vont sur la glace, à Noël, elles marcheront sur la face.
Si l’hiver va droit son chemin, vous l’aurez à la Saint-Martin. S’il retardait un instant, vous l’aurez à la Saint-Clément (23 novembre) S’il trouve quelque encombrée, vous l’aurez à la Saint-André (30 novembre) Mais s’il allait ce ne say, ne l’ay, vous l’aurez en avril ou en mai.
Si la lune est à son croissant à la Saint-Martin, l’hiver sera mou et pluvieux.
Si la rivière déborde à Saint-Martin, elle est toujours là ou en chemin.
Si le brouillard entoure Saint-Martin, l’hiver passera tout bénin.
Si le vent du Sud souffle pour la Saint-Martin, l’hiver ne sera pas coquin.
Tue ton porc à la Saint-Martin, et invite ton voisin.



Quelques célébrations du jour :
►Journée internationale des célibataires, d’origine chinoise (Dans les années 90)

►Semaine internationale de la science et de la paix (Semaine au cours de laquelle tombe le 11 novembre) - (Voir le 10 novembre)

- Armistice de 1918, jour férié pour certains pays dont la France et la Belgique pour célébrer la fin de la Première Guerre mondiale, sous différentes formes :
- Canada (dont le Québec francophone) et autres (16) pays du Commonwealth : Jour du Souvenir (commémoration de l’Armistice de 1918) - Fête des vétérans.
- Terre-Neuve et Labrador : Armistice Day - Jour de l’armistice
- États-Unis, Porto Rico, Mariannes du Nord (Îles), Vierges Américaines (Îles), Samoa (Île) : Journée en mémoire des Anciens Combattants. « Veterans Day » Commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale.
- Cette journée des anciens combattants rend hommage aux soldats de la Première Guerre Mondiale, et a lieu le jour de l’Armistice de 1914. La journée a été mise en place par le président américain Woodrow WILSON en 1919, un an avant la France et l’Angleterre.
- France : Journée nationale commémorative - Jour du Souvenir Armistice de 1918, ou fête du 11 novembre.

- Fête de Saint-Martin : Près de son tombeau, à Tours, une plaque signée du maréchal FOCH rend grâce à Dieu pour la victoire de 1918.

- Europe : Fêtes liées à l’ours au Moyen Âge. (Hivernation, et de même, le 2 ou le 3 février sortie de l’hivernation)
- Durant le haut Moyen Âge, l’ours fut célébré dans une grande partie de l’Europe, en particulier le 11 novembre, qui correspond à la fois à la date théorique de son début d’hivernation et à l’hivernage pour les paysans.
- Cette fête symbolisait « le passage du dehors au dedans, de la vie à la mort » en relation avec le calendrier ; elle donnait lieu à des rites païens impliquant des déguisements, des danses et des jeux sexuels. De même, le 2 ou le 3 février étaient associés à la sortie de l’hivernation, et les fêtes impliquaient des viols et des rapts simulés.

Allemagne : Début du Carnaval de Cologne, Mayence, etc. … (Démarrent officiellement le 11 novembre à 11 h 11)
Angola : Jour de l’Indépendance, du Portugal (1975)
Belgique : Jour de l’Armistice de 1918.
- Journée nationale des Femmes (1972)
Bermudes (Royaume-Uni) : Journée du Souvenir.
Bhoutan : Anniversaire de 4ème roi. Couronnement le 2 juin 1974. Hommage au roi Jigme Singye WANGCHUCK, intronisé en 1972.
Canada, (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Saskatchewan, Nunavut, Territoires du Nord-Ouest, Yukon), et autres pays du Commonwealth (16) : Jour du Souvenir.
Chine : Fête des célibataires.
- Ils ont choisi ce jour car la date « 11.11 » est composée de quatre « 1 », soit une représentation de quatre individus célibataires.
Colombie : Fête d’indépendance de Carthagène, des Indes (ou 1er lundi suivant cette date)
Corée du Sud : Pepero day (Fête qui s’apparente à la Saint-Valentin)
- Outil de marketing de l’entreprise coréenne « Lotte », destiné à promouvoir sa marque « Pepero » (Biscuit fin et long) - Jour de « Pocky », au Japon.
Croatie : Journée de l’enfance (ou fête des enfants) - Mondiale : Voir le 1er juin et le 20 novembre (droits)
Grande-Bretagne, Écosse, Cornouailles et Irlande du Nord : Journée du coquelicot (1921), 2 minutes de silence, sont observée à 11 heures.
Caïmans (Royaume-Uni) : Jour de la Mémoire (Un lundi, en règle générale le 2ème)
Japon : Jour des Pocky, (Biscuit)
- La première version de « Pocky » fut vendue en 1965, sous le nom Chocoteck, et consistait en un biscuit fin et en forme de barre recouvert d’un glaçage au chocolat. - Jour de « Pepero », en Corée du Sud.
Lettonie : Jour de Lāčplēsis, (Littéralement tueur d’ours)
Maldives : Jour de la République, célèbre la proclamation de la Seconde République, en 1968. (Le 11 et le 12)
Micronésie (Île d’Océanie) : Jour des vétérans des Guerres à l’Etranger, originellement, Armistice Day, honorant les soldats américains de la Première Guerre mondiale.
Pologne : Fête nationale, commémore l’Indépendance (1918) Recouvrée en 1918 après avoir été tour à tour colonisée par la Russie, la Prusse et l’Autriche.
Polynésie Française (Océanie - Île - France) : Armistice 1918. - Célébration de l’armistice du 11 novembre 1918 entre la France et l’Allemagne, marquant la fin de la Première Guerre mondiale.
Saint-Martin (Île - France) : Jour de la découverte, par Christophe COLOMB (1493)
- Un tiers de l’île (Sint-Maarten, au sud) fait partie du Royaume des Pays-Bas.

Venezuela : Armistice de 1918.
Washington (États-Unis) : Jour de l’admission à l’Union, du Territoire de Washington, en 1889 (42ème État)
Zimbabwe : Fête de l’indépendance du Royaume-Uni (1965 : Comme Rhodésie du sud) et (Le 17 avril 1980 comme Zimbabwe)


Expression(s) : (« Expressio.fr »)
Tomber des nues :

Être extrêmement surpris.
Être décontenancé par un événement inopiné.
Arriver à l’improviste, survenir inopinément (au XVIIème siècle)

Origine :
Non, non ! Rien ne tombe des femmes nues ! Vous n’y êtes pas du tout !
Une nue n’a rien à voir avec Ève ou un strip-tease. Il s’agit d’un terme tombé en désuétude, qui ne s’utilise plus aujourd’hui que dans certaines locutions comme la nôtre, et qui désigne un nuage ou un groupe de nuages.

Or, que trouve-t-on dans les nuages ? Les anges, bien sûr ! Et ceux-là sont tellement coupés de notre monde et de ce qu’il s’y passe que, si jamais l’un d’entre eux venait à se trouver sur la place de la Concorde une fin d’après-midi vers 19 heures, il en serait complètement stupéfactionné, comme s’il était tombé des nues, donc de chez lui ou d’un autre monde.

Pour être franc, cette vision des choses permet aisément d’expliquer le sens actuel de l’expression.
Mais qu’en est-il du sens initial ?
Eh bien les nuages ayant eu une part de mystère (que pouvait-il bien s’y cacher ?), quelqu’un qui survenait à l’improviste pouvait sembler apparaître de derrière un nuage, avec un recours au surnaturel, comme dans « tomber du ciel », le verbe « tomber » marquant ici la soudaineté.

Si cette expression est apparue au XVIIème siècle avec son sens ancien, c’est très rapidement que sa signification a glissé de ce qui provoque la surprise (l’arrivée inopinée) vers l’état de surprise lui-même.


Tomber / donner dans le panneau :

Tomber dans le piège.
Se faire duper.

Origine :
À une époque où les panneaux électoraux fleurissent à tous les coins de rue, il est très facile de tomber dans le panneau des promesses électorales dont la majeure partie ne sera pas tenue.

De même, alors que les panneaux publicitaires sont partout et nous promettent des choses plus incroyables les unes que les autres, il existe encore des gens qui, bien qu’ils se soient fait prendre plusieurs fois, continuent à tomber dans le panneau des slogans aguicheurs.

Mais, à l’époque où cette expression est apparue, au XVIIème siècle, nos routes et chemins n’étaient pas encore bordés de tels support de messages trompeurs.
C’est donc ailleurs qu’il faut chercher l’origine de notre expression, même si elle colle bien avec nos pratiques modernes.

Pour tout savoir, il faut remonter jusqu’au XIIIème siècle, époque à laquelle, pendant les chasses, un « panneau » était un filet ou une étoffe tendue de manière à y prendre le gibier.
C’est donc simplement de ce piège qu’est d’abord née l’expression « tendre un panneau (à quelqu’un) » avant que la nôtre n’apparaisse.



Tomber en quenouille :

Être laissé à l’abandon (en parlant d’un pouvoir ou d’un domaine)
Perdre de sa valeur, de sa force.

Origine :
Regardez comme votre jambe va devenir belle, une fois que je vous aurai dit que le mot « quenouille » nous vient au XIIIème siècle des mots du latin médiéval « conucula » lui-même issu de « colocula » qui, au VIème, désignait un bâton dont une extrémité était garnie de laine destinée à être filée.
Vous vous dites peut-être que cela ne nous éclaire pas beaucoup et que le lien avec notre expression n’est absolument pas flagrant.
Certes, mais c’est oublier les chemins tortueux que la pensée humaine peut parfois suivre pour faire évoluer le sens d’un mot ou d’un groupe de mots.

Car le sens initial de la locution, au XVIème siècle, était « passer, par succession, dans la propriété d’une femme »
Si déjà, la signification première est quelque peu misogyne, son évolution ne l’est pas moins.

En effet, si un domaine tombait en quenouille, expression méprisante, c’est parce qu’il aboutissait dans des mains tout juste bonnes aux travaux ménagers, dont le filage de la quenouille, le mot ayant, par métonymie, désigné ensuite la matière textile qui entourait l’extrémité de la quenouille (le bâton lui-même)
Puis, si le domaine était laissé à l’abandon ou s’il perdait de la valeur (sens actuel depuis le début du XXème siècle), c’est bien parce que la femme qui en avait hérité était incapable de s’en occuper correctement (sous-entendu : comme toute femme qui se respecte)


Tomber en rideau :

Tomber en panne, ne plus fonctionner.

Origine :
Cette expression nous vient de l’argot du monde automobile, au XXème siècle (en 1926, selon
Gaston ESNAULT)
Si son origine n’est pas certaine, il y a quand même une piste probable.

En effet, le rideau qui se ferme à la fin du spectacle marque l’arrêt de celui-ci. Or, une panne, n’est-ce pas aussi un arrêt pur et simple, mais du véhicule ou du mécanisme cette fois ?
On trouve d’ailleurs d’autres locutions où le rideau marque la fin de quelque chose, comme « mettre le rideau » (dire adieu, partir), « tirer le rideau » (abandonner la partie) ou bien « rideau ! » (Assez !)

C’est peut-être aussi sous l’influence conjuguée de la métaphore du rideau et de « être en rade » (avec le même sens) que notre expression est née.



Collectionneur(s) : (Fin en : « Phile » - « Philie » - « Philiste »)
Scutelliphile, Scutelliphilie :

Écussons.


Phobie(s) : (Fin en : « Phobe », « Phobie », « Phobique » - Crainte excessive - Peur irrationnelle)
Spacenophobie :

Peur de l’espace.


Infos diverses :
Saint-Martin
485 communes portent le nom de Saint-Martin et 3 600 églises lui sont dédiées en France.


Humour :
Brève de comptoir :
Le mille-pattes, en voilà un qui ne fera jamais de ski, ça lui coûterait trop cher en bottines.



Retour à la liste des nouveautés


*** Ma Planète ***