ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
BLOGUES  
 
Les promesses de Dieu sont des ruisseaux qui ne tarissent jamais - Quatrième partie et fin
A été vu :: 12
Ajouté le 09/14/2021 00:10:17 par sois_un_ami

 

Les promesses de Dieu sont des ruisseaux qui ne tarissent jamais

Par Virginia Brandt Berg

 

(Quatrième partie et fin)

 

HUIT CONSEILS PRATIQUES

 

              Je pense que cela vous aidera si je résume aussi brièvement que possible ces conseils, en les énumérant sous forme d’étapes : 

              Premièrement : Une SOUMISSION complète et inconditionnelle à Dieu ; placez chaque aspect de votre vie sur son autel : le passé, le présent et le futur ; soumettez-Lui votre cœur et vos pensées ; votre volonté et vos émotions ; vos plans et vos ambitions ; en bref, TOUT.

              Deuxièmement : ETUDIEZ la parole de Dieu pour faire grandir votre foi, lisez ses promesses jusqu’à ce qu’elles soient gravées dans votre cœur.

              Troisièmement : APPRENEZ au moins une promesse par cœur, jusqu’à ce que vous la connaissiez sur le bout des doigts. (Et même trois ou quatre, si possible)

              Quatrièmement : INVOQUEZ cette promesse particulière et mettez le Seigneur au pied du mur, en Lui disant : « C’est ta parole qui a fait naître en moi cet espoir »

              Cinquièmement : CONCLUEZ le contrat avec Dieu. Faites la transaction le plus précisément possible, en apposant littéralement votre signature au bas du document. Car il faut que vous considériez l’affaire comme définitivement réglée.

              Sixièmement : CONSIDEREZ l’affaire comme réglée; désormais l’affaire est close. Vous n’aurez pas besoin de revenir en arrière, si ce n’est pour vous rappeler : c’est là que j’ai conclu la transaction, c’est à ce moment-là que j’ai décidé de tenir bon par la foi, et maintenant que « j’ai tout surmonté, je tiens ferme ! »

              Septièmement : Maintenant TENEZ FERME en vous appuyant sur la promesse que vous avez invoquée; TENEZ FERME sur la Parole de Dieu; TENEZ FERME et résistez aux assauts de l’ennemi ; TENEZ FERME contre les peurs et les doutes qui vous assaillent ; TENEZ FERME et dites : « Je crois la Parole de Dieu envers et contre tout. Je lui fais confiance même si tous mes sens me disent le contraire. » « Il doit être clair que Dieu agit selon la vérité, même si tout homme est menteur, comme le déclare l’Écriture : ‘ Il faut que tu sois reconnu juste dans ce que tu dis’ » (Romains 3:4)

              Huitièmement : LA LOUANGE. Louez-Le pour Le remercier de vous avoir répondu. Louez-Le pour sa fidélité. Le colis n’a pas encore été livré chez vous, mais vous avez conclu l’affaire au téléphone royal, et dans votre for intérieur, vous avez une douce assurance, une parfaite confiance en sa promesse, en attendant le tintement de la sonnette. Nous avions commencé par la prière, et nous terminons par la louange. « Les tentations que vous avez connues ont toutes été de celles qui se présentent normalement aux hommes. Dieu est fidèle à ses promesses et Il ne permettra pas que vous soyez tentés au–delà de vos forces ; mais, au moment où surviendra la tentation, Il vous donnera la force de la supporter et, ainsi, le moyen d’en sortir » (1Corinthiens 10:13 BFC)

AVENTURES DE LA FOI

Pour terminer cette petite causerie, je vous demande instamment de vous lancer dans une nouvelle aventure de la foi. Il y a de nombreux aventuriers dans le monde. D’immenses fortunes ont été englouties dans des voyages d’explorations. Beaucoup d’explorateurs ont risqué leur vie, et beaucoup l’ont perdue, dans l’espoir de découvrir de nouveaux mondes.

Ne pouvons-nous pas, nous qui sommes chrétiens, nous appuyer sur les promesses de Dieu et nous aventurer vers de nouveaux territoires de la foi et vers de nouvelles bénédictions ?

Ne pouvons-nous pas partir à l’aventure et prendre de la hauteur pour atteindre des sommets ?

Sommes-nous si craintifs, manquons-nous à ce point de courage, que nous hésitons à prendre appui sur les promesses de Dieu et à tout risquer sur la foi de sa fidélité.

Il est vrai que Pierre a été submergé par les vagues, l’espace d’un moment, mais au moins, il a eu le courage de s’y aventurer.

Allons-nous rester confinés dans nos petites limites étriquées ?

Si nous refusons de partir à l’aventure et de mettre sa Parole à l’épreuve, nous ne saurons jamais ce qu’Il veut dire par les grandes choses de Jérémie 33:3 :

Invoque–Moi, et Je te répondrai, Je te révélerai de grandes choses et des choses secrètes que tu ne connais pas.

 Sa Parole vous promet de vous ouvrir de nouveaux horizons. Il vous révélera une chose nouvelle

Comment saurai-je si j’ai peu ou beaucoup de foi, si je ne mets pas ses promesses à l’épreuve, si je ne me lance pas dans des aventures de la foi ?

Un jour, vous serez confronté à un cas d’urgence que seul Dieu pourra résoudre, et il vous faudra une foi inébranlable – il faudra que vous sachiez comment vous approprier ces promesses dont vous avez désespérément besoin.

C’est aussi une magnifique occasion d’être une bénédiction pour les autres et de voir la parole de Dieu devenir une réalité dans leur vie.

 

La vie de foi ne connaît aucune limite.

 

Que personne ne tente de limiter notre foi.

Nous n’avons fait qu’effleurer le bord extérieur de tout ce que Dieu nous a réservé. Jésus disait :

Moi, Je suis venu afin que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance

Car la vie de foi est véritablement une vie abondante.

Les promesses de Dieu sont tellement nombreuses et englobent tant de choses qu’il existe une promesse pour chaque besoin particulier.

La Parole de Dieu contient des centaines de promesses : des promesses abondantes, infaillibles, inépuisables, des promesses infiniment précieuses … Des ruisseaux qui ne tarissent jamais

Le don ou le donateur ?

 

Voulez-vous recevoir une bénédiction sans connaître Celui qui bénit ?

Un don, mais pas le Donateur?

Cela paraît impossible que quelqu’un puisse désirer les bénédictions du Seigneur sans vouloir le Seigneur Lui-même ; que quelqu’un veuille recevoir des dons sans avoir envie de connaître le Donateur : et pourtant, il arrive que ce soit le cas.

Il y a des gens qui refusent de se soumettre comme c’est nécessaire si l’on veut faire la connaissance du Christ en personne.

Ils lisent des livres qui traitent de ses bénédictions et de ses promesses, ils demandent aux gens de prier pour eux, ils assistent à toutes sortes de réunions à l’église ; mais ils refusent catégoriquement de s’isoler avec Lui, dans l’intimité de la prière, et de Lui ouvrir leur cœur pour qu’Il puisse s’entretenir directement avec eux – pour eux, c’est HORS DE QUESTION !

Ils ne tiennent pas trop à S’APPROCHER de Lui parce qu’alors, Il pourrait les regarder droit dans les yeux et leur parler de certains petits détails qu’ils préféreraient passer sous silence.

Ils ne veulent pas d’une RELATION INTIME avec Lui, parce que la lumière de sa présence pourrait révéler des  choses qu’ils ne sont pas prêts à accepter.

Ils ne recherchent pas le CONTACT PERSONNEL parce qu’ils ne sont pas prêts à payer le prix qu’une telle relation exige.  

Non ! Ils se disent qu’il vaut mieux prendre ses distances et suivre de loin, et essayer d’obtenir la bénédiction par un autre moyen, plutôt que de se risquer à s’approcher de trop près du projecteur éblouissant de cette Présence ; le coût est beaucoup trop élevé – c’est un examen de conscience pour lequel ils ne sont pas prêts.

Il vaut mieux éviter de tendre la main pour LE TOUCHER, comme le fit la femme qui avait touché la frange de son vêtement, de peur qu’Il ne se retourne et demande : Qui M’a touché ? Et il s’ensuivrait une conversation qui ramènerait à la surface des choses qu’il vaut mieux garder dans l’ombre ; il vaut mieux rester dans l’anonymat de la foule.

Non, vraiment ! Il vaut mieux ne pas essayer de Le toucher, parce que ce serait le signe d’une soumission sans condition, d’une entière allégeance, d’une remise en question totale. Mieux vaut laisser le cœur en dehors de tout cela, et se cantonner à une foi mentale plutôt que de vouloir une foi profonde ancrée dans le cœur.

Ainsi raisonnent, peut-être inconsciemment, ceux qui veulent la bénédiction sans Celui qui bénit.

Mais la foi mentale, ou intellectuelle, n’amènera pas la bénédiction et il n’est point de dons sans Celui qui donne, car c’est le CHRIST LUI-MEME qui accomplit chacune de ses promesses, qui résout chaque problème et répond à chaque besoin.

Séparés de LUI, vous ne pouvez rien faire. Vous devez entrer en contact avec Lui personnellement. Vous devez traiter directement avec le Christ.

VOUS DEVEZ TOUCHER JESUS ; car sachez-le, il n’y a point de don sans le Donateur, et point de bénédiction sans Celui qui bénit !

Après tout, c’est le moyen le plus rapide et le plus facile : il suffit d’entrer dans la lumière éblouissante de sa présence, de baisser toutes vos défenses, de renoncer à tout subterfuge, et de vous soumettre corps et âme.

Ceux qui tentent de s’introduire dans la maison par un autre moyen, pour dérober les trésors du Ciel, sont des cambrioleurs et des voleurs.

Vous ne pouvez pas forcer les serrures de la salle au trésor de Dieu.

Vous devez obligatoirement entrer par la Porte.

Jésus Lui-même est la Porte.

VOILA la bénédiction suprême, le plus grand bénéfice, la plus grande récompense de la vie de foi – c’est de pouvoir toucher le Seigneur en personne – de pouvoir entrer directement dans la présence du Donateur, le Roi des rois.

Ce contact intime vaut tous les dons du monde.

Ce contact personnel est la bénédiction ultime, car il vous apporte non seulement la satisfaction de vos besoins matériels mais aussi la satisfaction de vos besoins spirituels.

Il vous ouvre de nouveaux horizons glorieux, il élève votre âme à son apogée, et vous donne des visions de richesses insoupçonnées en Jésus Christ.

À vous qui souhaitez recevoir une bénédiction, qui voulez obtenir quelque chose de Dieu, permettez-moi de conclure en vous citant un verset ; puisse-t-il s’imprimer au plus profond de votre âme, et je prie sincèrement qu’il se réalise pleinement dans votre vie :

Trouve ta joie DANS LE SEIGNEUR, Il te donnera ce que ton cœur désire (Psaume 37:4)

Puisse Dieu révéler à chacun de vous, EN CET INSTANT, que c’est du Christ – de Jésus seul – que nous avons le plus grand besoin, et qu’Il est la seule source d’abondance ; ainsi, nous pourrons rapidement reléguer le reste au second plan.

O Seigneur, montre-nous que nous ne pouvons obtenir les bénédictions sans accepter Celui qui bénit ; nulle victoire sans le Vainqueur ; nulle lumière sans le Soleil de Justice ; nul parfum sans la Rose de Sharon ; pas de sainteté sans le Saint ; pas de guérison sans le Guérisseur divin; pas de vie abondante sans le Dispensateur de la Vie

Car Jésus est TOUT EN TOUT, la Source ultime d’Abondance, le Ruisseau qui ne tarit jamais !

***



Retour à la liste des nouveautés


*** Ma Planète ***