ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Bookmark:
RSS 1.0     RSS 2.0

Total des visionnements: 1010 - Total des réponses: 4

ANNONCEUR: jeanrobertparadis on 05/03/2009 19:37:39


    Je m'unis à toute la communauté réjouie par ce jour merveilleux de la fêtes des MÈRES et je viens rendre hommage à feue ma chère maman.

   Ma mère c'était "M M M", pas les petits bonbons en chocolat de différentes couleurs dont tous les enfants raffolent tant, non, non, c'était Marie-Marthe Morneau.

Une maman dont je puis dire que sa vie fut (M) Aime,

(M) Aime et(M) Aime. Une vraie mère des années 1930 à 1994. Une mère qui a appris dans son propre foyer le respect, la solidarité, le renoncement, l'amour ainsi que les valeurs chrétiennes & morales d'une maman aussi engagée...

 

   Ma mère c'est une femme qui donna naissance à dix enfants dont neuf sont toujours vivants avec cet esprit de famille que Marie-Marthe a sû nous léguer. Femme de coeur au respect d'autrui et de la parole donnée à travers une vie de dur labeur compte tenu de l'époque. C'est dans la joie et les inquiétudes avec une foi à toute épreuve sans faillir qu'elle a sû permettre à toute la marmaille d'acquérir la meilleure éducation possible.

 

   Merci M M M, merci maman, merci mère pour tout cet engagement maternel  sous les valeurs morales et spirituelles d'une vie consacrée aux tiens ainsi qu'à tout ton entourage. Je comprends que ta vie ne fut pas toujours facile compte tenu de certains évènements mais ta foi, ta vision de la vie étaient celles de tous ces aïeux qui ont traversé des décennies où les techniques modernes n'étaient pas présentes dans leurs journées de labeur; mais la joie du partage, la vie de famille, le respect des valeurs et du prochain ont su suppléer pour faire une vie débordante des joies campagnardes.

 

   Heureuse, je te sais, avec ton O(Oscar) Paradis que tu es allé rejoindre en 1994.

 

                        Un fils bien reconnaissant, Jean-Robert





ANNONCEUR: rosejaune67 on 05/04/2009 14:43:50


tres beau message , on a qu une maman et ayant la chance d encore avoir la mienne je n oublie pas de la feter .bonne semaine a toi
Retour au Top




ANNONCEUR: francinemagaly on 05/09/2009 13:51:27


merci à toi j'ai beaucoup aimé la façon dont tu parles de ta maman c'est vrai que le temps ancien n'était pas facile avec tous les enfants ,ont été pas aidé comme à présent  (peut être un peu trop aidé des fois  encore merci  mes amities de Francine-magaly




--------------------------------------------------------------
mon chez moi
Retour au Top




ANNONCEUR: aroberge on 05/11/2009 20:03:36


Bravo Jean-Robert!

 

J'aime beaucoup la façon dont vous avez célébré votre mère.

 

Tous les ingrédients y étaient...

Amour, émotion, respect de la longueur du texte, humour, un français correct(j'aurais aimé plus de ponctuaction;-), et tant de tendresse!

 

Du haut de leurs étoiles, Marie-Marthe et Oscar doivent être très fiers, et continueront de veiller sur vous avec Amour!

 

Tommy Turcotte communiquera avec vous pour le prix....

Miam! Miam!

 

Anne Roberge

Retour au Top




ANNONCEUR: feuilletullair on 05/15/2009 04:07:15


bon je n'avais pas trouvé comment accéder au concours mais voilà le texte quand même:

elle voulait le faire

lui ne voulait pas

elle a mit une barrière

je suis passé au-delà

elle voulait tant un garçon

pour elle commença l'enfer

quand sorti, même pas mignon,

son bébé n'eut pas de couilles

dans le caleçon..

elle rejeta le tout

signant pour l'orphelina

il refusa le tout

poursuivant le débat

    ..il gagna..

à la maison nous partîmes

eux trimant pour la dîme

moi rejetant leur abîme

dans des hurlements incessant,

jour et nuit sans aliments-

et l'amour à raison toujours

lors la culpabilité en fera sa préférée

celle à qui l'on donne tout ce qui nous sonne

celle qui partagera peines et joies;

làs sa vie d'ethile

lui laissera un cadeau non futil

un cancer du pancréas

64 ans ne dépassera.

--à la vie qui s'enfuit

elle a donné le moindre de ses oublis

à la mort qui l'endort

le moindre de ses efforts

..pointant sans distinguer

dans un ciel séparé d'ennui..

laissez moi partir comme je suis venue

dans la matière brute à nue

sans lissage ni polissage

sans satin pour lendemain

bois  peau et chaire--

bon voyage ma chère

nous sommes là ma mère






--------------------------------------------------------------
..de rien
Retour au Top
09/19/2020



*** Ma Planète ***