ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
palmyre
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 

Bienvenue chez Palmyre Hebergeur d'image La vie,.....ce ne sont que quelques milliards de cellules provisoirement réunies Upload images




mem_normal HORS LIGNE

Femme
Un beau village
France

Aujourd'hui, je me sens.. de bonne humeur de bonne humeur
En ce moment… Hebergeur d'image








MEMBRE DEPUIS: 05/29/2008
SIGNE ASTROLOGIQUE: Sagittaire
DERNIÈRE CONNEXION: 05/18/2018 10:51:18






Liste des nouveaux sujets Réponses Vues
Jul 08 2009, 7:36 am par palmyre
97 2533
Jun 24 2009, 5:38 pm par palmyre
174 9886
Mes sujets: 2  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé
De: Marie-jo
De: Marie-jo






LE COEUR SUR LA PATTE, Planète Loup



Hebergeur d'image



Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


le jardinnage, la marche, la lecture, m'occuper d'enfants, de mes animaux, me promener et jouer avec mes chiens

Compteur de visiteurs en lignes Compteur de visiteurs en temps réel





ScreenSaver
Forecast by yr.no





Upload images


Upload images



Historiques, Ayant trait à la nature, documentaires, mais je ne suis pas trop ciné...



Upload images


Upload images




Upload images


Hebergeur d'image


Hebergeur d'image



Les années 60/70/80 Hebergeur d'image


Upload image



Upload image




Upload image



Hebergeur d'image











Hebergeur d'image







Hebergeur d'image





Saint PAUL mon beau village



Upload images

Hostingpics


Upload images


La Côte d'Azur




Upload images


Hebergeur d'image



Romans, Histoire,Science-fiction

Upload images


Upload images



Upload images


Tout ce qui fait réfléchir...Hebergeur d'image




Aidez à la retrouver

A sa disparition
Upload images



2010, photo retouchée par ordinateur

Upload images



2013 Nouvelles photos , publiées par la police

Hebergeur d'image









Upload images



Upload images



Upload images


Upload images



Upload images


Yves Duteil
Pour les enfants du monde





Upload images




Upload images


Hebergeur d'image



Des gens qui bougent, les immobiles disent qu'ils fuient.
Jacques BREL
1971

Hebergeur d'image



Les amis nous montrent des chemins que l’on est pas obligé de suivre. Les vrais amis trouvent toujours le moyen de suivre des chemins parallèles, pour veiller sur nous et se protéger de nous-même. Les Faux-Amis utilisent toujours des chemins détournés pour nous faire croire qu'ils prendront un jour les chemins qu'ils nous conseillent.

Frédo de la Rocha


Hebergeur d'image



Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat.
Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie,
les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession,
d'abord par l'inflation, ensuite par la récession, jusqu'au jour où leurs enfants se réveilleront,
sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquise. »

Thomas Jefferson 1802



Hebergeur d'image


Les enfants sont les personnes les moins bien comprises de la terre, et c'est parce que la terre est gouvernée par des grandes personnes qui ont oublié qu'elles furent aussi des enfants.

Julien Green


Hebergeur d'image




L'être humain a deux grands problèmes : le premier est de savoir quand commencer, le second est de savoir quand s'arrêter.

Paulo Coelho

Hebergeur d'image




La vraie sagesse, la vraie supériorité ne se gagne pas en luttant mais en laissant les choses se faire d'elles-mêmes. Les plantes qui résistent au vent se cassent, alors que les plantes souples survivent aux ouragans.»

Epicure
-341 à -270 avant JC



Hebergeur d'image





Si vous ne partez pas du principe qu'il y a un Dieu, la vie n'a aucun sens.

Bertrand Russel
Prix Nobel
1872-1970

Hebergeur d'image



Ce qui me bouleverse ce n'est pas que tu m'aies menti c'est que désormais je ne pourrai plus te croire.

Friedrich Wilhelm Nietzsche


Hebergeur d'image







Tribut à un chien



Hebergeur d'image



Dans ce monde d'égoïsme, le seul ami de l'homme qui ne lui fait jamais défaut, qui ne se montre jamais ingrat ni malhonnête, c'est son chien.

Il reste près de lui dans sa richesse comme dans la pauvreté, la santé ou la maladie.

Il dort sur le sol froid, dans la neige et le vent, pouvu qu'il soit à côté de son maître.

Il baise la main qui n'a pas de nourriture à lui offrir; il lèche les blessures et les plaies provoquées par un monde sans pitié.

Il veille sur son maître déshérité comme s'il était un prince.

Lorsque tous les amis vous abandonnent, il reste auprès de vous.

Quand la richesse et la réputation tombent en ruine, il est aussi fidèle dans son amour que le soleil qui traverse les cieux.

Le Sénateur
George Vest
1870

Upload images



Le Chat



Hostingpics




Tu es la grace,
Tu es la beauté,
Tu es l'agilité,
Tu es l'indépendance,
Tu es un félin,
Tu es un chat.

Tu es capable de beaucoup d'amour, de tant de caresses,
Tu aimes la vie, la nature, la liberté.

Tu es fantasque.

Que tu sois de "haut rang" ou de "goutière", mène ta vie comme tu l'entends,mais laisse nous le plaisir de t'apprvoiser, de pouvoir te garder près de nous, de ronronner pour nous.

Soit tel que tu es..., soit:

"Un Chat"

Palmyre
2003

Upload images


Hebergeur d'image Soeur Emmanuelle



ils prient pour nous



Hostingpics

Mère Térésa


Ils nous protègent


Upload images L'Abbé Pierre


Upload images



Myspace Clocks








Vous est-il arrivé d’entendre la Terre parler ?


Hebergeur d'image






Moi oui,

Partout ou je suis,
Elle n’arrête pas de me poursuivre, dans mon réveil, dans mon sommeil, sous ma douche, quand je marche, même quand je mange.
Elle est même sur ma table. Elle n’arrête pas de me parler :
Vous me fatiguez, vous m’épuisez, vous me déchirez avec vos bombes….
Vous me poignardez avec vos missiles, vous faîtes trop de bruit ;
Je vous donne à bire, je vous donne à manger, et certains trouvent le moyen de laisser les autres mourir de faim….
Je vous allaite dès votre naissance, je vous reçois, je vous accueille et me fait lit pour voter repos…
Je vous sucre, je vous pastèque, je vous aubergine, je vous amende, je vous mandarine, je vous fleure, je vous jasmine, je vous donne mes odeur pour vous égayer, je vous emmène dans ma mémoire jusqu’à vos ancêtres, je me tapisse de neige pour vous distraire et de sable pour vous plaire, je me grotte, je me roche, je minéralise, je cicatrise vos blessures, je vous donne le fruit de mes entrailles,
Je vous porte, je vous emporte, je vous supporte, je vous transporte.
Sur chacun de vous il y a mes empreinte, mes couleurs et mes accents, c’est par ma forme que sont formés les gestes de vos mains quand vous mangez, de vos pieds lorsque vous dancez.
C’est sue moi que tout s’appuie… votre équilibre vous le devez, ne vous ai-je pas ouvert mon ventre pour répondre à vos besoins ? Satisfaire vos caprices ? Abriter votre corps ?
Si je disparaissais, où pourriez vous planter vos arbres ?
Si je retirais mes eaux, où pourriez vous boire ?
Si je voilais mes beautés, que pourrez-vous voir ?
Si j’emportais mes céréales, mes fruits, mes forêts, mes océans,
Sur quoi iraient se poser les oiseaux ? Sur quoi iraient courir les chevaux ?
Comment iriez-vous peindre vos gloires, vos victoires, vos guerres, vos misères, vos haines et vos amours.
Quand vous suffoquez, qui vous aère ?
Quand vous vous chagrinez, qui vous console, vous cajole ?
Je me laisse labourer, vous me goudronnez ;
Je laisse vendanger, vous me nucléarisez…
Attendez-vous à voir mes rivières sécher, mes montagnes s’écrouler
Ha je vous connais, ceux que vous avez enterrez m’ont tout raconté de vous.
Vous ai-je déprimé avec mes jardins ?
Vous ai-je stressé avec mes parfums ?
J’étouffe.
Allez vous enterrer ailleurs, votre mort n’est plus dans ma vie…
Vous voulez le ciel, allez-y !
Grimpez dans l’air… réinventez vous une existence, mais sans moi.
Quand je suis un arbre, vous me coupez,
Quand je suis céréale, vous me brûlez,
Quand je suis eau, vous me polluez,
Quand je suis fertile, vous me gaspillez,
Quand je suis Afrique, vous m’affamez, Quand je suis pétrole, vous me pompez,
Quand je suis nord, vous me modernisez,
Quand je suis sud, vous me sous-développé…
Je n’en peux plus,
Qui pourra me ressourcer ?
Quel autre peuple pourra m’habiter ?
Vous est-il arrivé une fois d’entendre la Terre parler ?
Moi oui
Vous aussi, écoutez-la !

Auteur : Raouf Ben Yaghlane



Hebergeur d'image







La mort des abeilles

Upload images


Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : « Si l'abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. »






Hebergeur d'image





La terre meurt









Hebergeur d'image







Hebergeur d'image



Eruption volcanique en Islande le 14 04 2010




Hebergeur d'image







Hebergeur d'image





Upload image

Hebergeur d'image


Une lettre poignante, celle d'un enfant pour son petit chien.


Hebergeur d'image



Quand Paul Wu est rentré à son domicile de l’état de Washington (USA), il a fait une bien étrange découverte dans son entrée.
Assis par terre, un petit chien attend son retour.
Rien de bien particulier jusque- là, si ce n’est que ce chien ne lui appartient pas. Pourtant, il est là pour une raison précise.
Au lieu de s’enfuir quand il s’approche, l’animal, un Cavalier King Charles, vient à lui. Là, Paul remarque que le chien a un collier en forme d’os autour du cou.
Dans cet os, il trouve de l’argent liquide et… une lettre. Les mots déchirants d’un inconnu
Sur cette lettre, des mots écrits par un enfant. Des mots qui touchent et qui font monter les larmes aux yeux :
" S’il vous plaît, veillez sur Mister B. c’est un Cavalier King Charles. Il a 6 ans. Mes parents ont divorcé et il devait aller à la fourrière. Je pense qu’il aura plus de chance avec vous. Voici l’argent de mon anniversaire pour vous occuper de lui. Il est habitué aux enfants, pas aux autres chiens. C’est un bon chien. Je sais que Dieu prendra soin de Mister B. Tout le monde l’aime… surtout moi. Merci. "
Profondément touché, Paul amène le chien à son travail. Un de ses collègues, bouleversé, se propose d’offrir une nouvelle maison à Mister B.
« J’aurais détesté avoir à faire ce choix étant enfant. Ce n’est pas normal que l’on cherche à le mettre à la fourrière » affirme Robert, le collègue de Paul.
Il a pris le chien sous son aile et lui a fait bénéficier d’une visite de routine chez le vétérinaire. A part une peau un peu sèche et les oreilles encombrées, la santé de Mister B. est au top.
Personne ne connaît l’identité de l’enfant qui a organisé le « sauvetage » de son chien. Paul affirme :
« Tout ce que je veux c’est que cet enfant sache que nous avons trouvé une bonne maison à son chien ».
Cette bouleversante histoire nous prouve que l’amour d’un enfant pour son animal est plus fort que l'égoïsme et l'irresponsabilité de certains adultes.


Texte trouvé sur le net.




Hebergeur d'image






L'enfant et le chien


Hebergeur d'image




Un gérant d'une boutique clouait une pancarte au-dessus de sa porte où l'on pouvait lire :

"Chiots à vendre".

Un petit garçon fut attiré par l'annonce, et demanda :

"À quel prix vendez- vous ces chiots?".

Le propriétaire du magasin répondit :

"Entre 20 $ et 30 $".

Le petit garçon chercha dans sa poche et sortit de la monnaie…

"J'ai 2,37 $, est-ce que je peux les regarder ?".

Le propriétaire du magasin sourit, et siffla.

Sa chienne, nommée Lady, courut hors du chenil, vers l'allée de son magasin, suivie par cinq petits chiots.

Mais un des chiots restait loin derrière...

Immédiatement, le petit garçon choisit le chiot boiteux resté en arrière. Il demanda :

"De quoi souffre ce petit chien ?".

L'homme expliqua qu'à sa naissance, le vétérinaire lui avait annoncé que le chiot avait une malformation de la hanche qui le ferait boiter pour le restant de sa vie.

Le petit garçon devint vraiment enthousiasmé et dit :

"C'est le chiot que je veux acheter !".

L'homme répondit :

"Non, tu ne peux pas acheter ce petit chien, si tu le veux vraiment, je te le donne! "Le petit garçon devint bouleversé.

Il regarda l'homme droit dans les yeux et dit "Je ne veux pas que vous me le donniez, il vaut tout autant que les autres chiens, et je vous paierai le plein prix. En fait, je vous donnerai 2,37 $ maintenant et 0,50 $ chaque mois jusqu'à ce que j'aie fini de le payer.".

L'homme contrecarra.

"Tu ne peux pas acheter ce chiot, vraiment ! Il ne sera jamais capable de courir, de sauter et de jouer. Aime d'autres chiots.".

Alors, le petit garçon se pencha vers le bas, puis il enroula la manche de son pantalon, et montra une jambe malade, tordue, estropiée, supportée par une grande tige de métal. Il regarda l'homme et dit :

"Je ne cours pas très bien et le petit chiot aura besoin de quelqu'un qui le comprenne.".
À ce moment, l'homme mordit sa lèvre inférieure. Des larmes lui piquaient les yeux...

Il sourit et dit :

"Mon garçon, j'espère et prie pour que chacun de ces chiots ait un propriétaire tel que toi.".

Dans la vie, peu importe qui vous êtes... si quelqu'un vous apprécie pour ce que vous êtes, vous accepte et vous aime inconditionnellement.

Un vrai ami est celui qui se rapproche quand le reste du monde s'éloigne...




Hebergeur d'image




Vraiment intelligent ce chien !

Hebergeur d'image


Par un bel après-midi, un vieux chien, qui avait l'air bien fatigué, rentre dans ma cour.
J'ai bien vu par son collier et son ventre bien rond que c'était un chien qui venait d'un bon foyer et qu'il était bien soigné.

Il vint calmement vers moi. Je caressai gentiment sa tête.

Alors il me suivit à l'intérieur de la maison et se dirigea tranquillement dans un coin, se coucha en rond et s'endormit.



Au bout d'une heure il se leva, alla vers la porte que j'ouvris pour le laisser sortir.

Le jour suivant il était de retour pour une visite dans ma cour, rentra à nouveau dans la maison et se coucha au même endroit que la veille et dormit encore pour à peu près une heure.


Le même scénario se reproduisit presque à tous les jours pour plusieurs semaines.

Curieuse, j'attachai une note à son collier sur laquelle j'écrivis : "J'aimerais trouver qui sont les maîtres de ce merveilleux chien et je me demande si vous savez que presque tous les après-midi votre chien vient chez-moi pour faire une sieste."

Le jour suivant le chien arriva pour sa sieste avec une note différente attachée à son collier.

'Il vit dans une maison avec six enfants dont deux ont moins de 3 ans. Il essaie de rattraper du sommeil perdu.
Puis-je l'accompagner demain?"

De chez Maya


Hebergeur d'image




Ces enfants là...


Hebergeur d'image



Ils sont si bien élevés, les gosses qui meurent de faim,
Ils ne parlent pas la bouche pleine, ils ne gâchent pas leur pain,
Ils ne jouent pas avec la mie, pour en faire des boulettes,
Ils ne font pas de petits tas, au bord de leur assiette,
Ils ne font pas de caprice, ne disent pas ‘j’aime pas’
Ne font pas la grimace, quand on enlève un plat,

Eux, ils ne trépignent pas, pour avoir des bonbons,
Ils ne donnent pas au chien, le gras de leur jambon,
Ne courent pas dans vos jambes, ne grimpent pas partout,
Ils ont le cœur si lourd, qu’ils vivent à genoux,
Pour leur repas, ils attendent sagement,
Ils pleurent quelquefois, quand ça dure trop longtemps…

Non, non rassurez-vous, ils ne vont pas crier,
Ces petits enfants là, ils sont trop bien élevés,
Eux, pleurent sans bruit, on ne les entend pas,
Ils sont si petits, qu’on ne les voit même pas,
Ils savent qu’ils ne peuvent, rien attendre de leur mère,
Ils cherchent stoïquement, du riz dans la poussière,

Mais ils ferment les yeux, quand l’estomac se tord,
Quand la douleur atroce, irradie tout leur corps,
Non, non soyez tranquilles, ils ne vont pas crier,
Ils n’en ont plus la force, seuls leurs yeux peuvent parler,
Ils vont croiser leur bras, sur leur ventre gonflé,
Ils vont prendre la pose, pour faire un bon cliché…
Ils mourront doucement, sans bruit, sans déranger,
Ces petits enfants là, ils sont si bien élevés…




Hebergeur d'image




La Petite Fille

Hebergeur d'image


Une petite fille marchait tous les jours pour aller et revenir de l'école.

Quoique, ce matin là, la température posait question et que les nuages se formaient, elle se rendit à pied à son école.

Durant l'après-midi, les vents s'élevèrent et les éclairs apparurent.

La maman de la petite craignait que sa fillette ait peur en revenant à la maison et que la tempête électrique puisse lui faire du tort.

Inquiète, la maman s'empressa de prendre la route, en voiture, vers l'école.

En route elle vit apparaître sa petite, qui à chaque éclair, s'arrêtait, regardait en haut et souriait.

Quelques éclairs se succédèrent rapidement et chaque fois l'enfant regardait vers l'éclair et souriait.

Sa mère parvint à ses côtés, baissa sa vitre et lui demanda " Mais que fais-tu là ? "

L'enfant répondit : " J'essaie d'être belle,car DIEU n'arrête pas de me prendre en photo ! "

Hebergeur d'image



Une trace de pas


Hebergeur d'image



Une nuit, un homme fait un songe. Il rêve qu'il
marche sur une rive en compagnie de Jésus.
Il remarque une double trace de pas dans le sable,
la sienne et celle de Jésus.



Quand la dernière image vient à s'effacer, il
repense aux traces de pas et s'aperçoit qu'à diverses
reprises, le long du chemin, il n'y avait qu'une série
d'empreintes dans le sable. Il se rend compte que cela
correspondait aux moments les plus sombres et
les plus tristes de sa vie.



Il s'adresse alors à Jésus:
"Seigneur, tu m'avais dit que tu m'accompagnerais
tout le long de la route. Mais je constate qu'aux heures
les plus pénibles de ma vie, je ne puis voir qu'une série
de pas dans le sable. Je ne comprends pas qu'au moment
ou j'avais le plus besoin de toi tu m'aies délaissé."



Jésus répond: "Mon enfant, je t'aime et je ne saurais
t'abandonner. Si tu ne vois qu'une seule série de pas,
aux jours d'épreuves et de souffrances,
c'est qu'alors je te portais."

Mary Stevenson - 1936

Hebergeur d'image


Une belle histoire à partager avec vous







Hebergeur d'image




Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu.

Il lui dit :
- Seigneur, j'aimerais savoir comment est le paradis et comment st l'enfer ?
Dieu conduisit le saint homme vers deux portes.

Il ouvrit l'une des portes et permit au saint homme de regarder à l'intérieur.
Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Au milieu de cette table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux. Le saint homme saliva d'envie.

Les personnes assises autour de cette table étaient maigres, livides et malades. Elles avaient toutes l'air affamées. Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachées à leurs bras.

Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et cueillir une cuillerée.
Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche. Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.

Dieu dit :- Tu viens de voir l'enfer

Dieu et le saint homme se dirigèrent vers la seconde porte.
Dieu l'ouvrit. La scène que vit le saint homme était identique à la précédente. Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût qui fit encore saliver le saint homme.

Les personnes autour de la table étaient également équipées des cuillères aux longs manches. Cette fois, cependant, les gens étaient bien nourris, repus, souriants et se parlaient les uns aux autres en riant.

Le saint homme dit à Dieu: - Je ne comprends pas !

C'est simple, répondit Dieu à sa demande, juste de l'habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes


Rappelle-toi que je partagerai toujours ma cuillère avec toi.


Hebergeur d'image



Lis bien cette histoire et réfléchit,

Hostingpics


Dans un magasin je me suis retrouvée dans l'allée des jouets.

Du coin de l'oeil, j'ai remarqué un petit garçon d'environ 5 ans, qui tenait une jolie poupée contre lui.

Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui.

Je me demandais à qui était destinée la poupée.

Puis, le petit garçon se retourna vers la dame près de lui :

Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous ? '

La dame lui répondit avec un peu d'impatience :

Tu sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter '.

Puis sa tante lui demanda de rester là et de l'attendre quelques minutes, puis elle partit rapidement.

Le petit garçon tenait toujours la poupée dans ses mains.

Finalement, je me suis dirigée vers lui et lui ai demandé à qui il voulait donner la poupée.

C'est la poupée que ma petite soeur désirait plus que tout pour Noël, elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait '.

Je lui dis alors qu'il allait peut-être lui apporter, il me répondit tristement:

Non, le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite soeur se trouve maintenant...

Il faut que je donne la poupée à ma maman pour qu'elle la lui apporte '.

Il avait les yeux tellement tristes en disant cela.

Elle est partie rejoindre Jésus. Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi, alors j'ai pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite soeur'.

Mon coeur s'est presque arrêté de battre.

Le petit garçon a levé les yeux vers moi et m'a dit:

J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite. Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin '.

Puis il m'a montré une photo de lui, prise dans le magasin, sur laquelle il tenait la poupée en me disant:

Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme ça, elle ne m'oubliera pas .

J'aime ma maman et j'aimerais qu'elle ne me quitte pas, mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite soeur'.

Puis il baissa la tête et resta silencieux.

Je fouillais dans mon sac à mains, en sortis une liasse de billets et je demandais au petit garçon :

Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs ?

OK ' , dit-il, ' Il faut que j'en ai assez '.

Je glissais mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter. Il y en avait amplement pour la poupée et même plus.

Doucement, le petit garçon murmura :

Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous '.

Puis il me regarda et dit:

J'avais demandé à Jésus de s'arranger pour que j'ai assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse l'apporter à ma petite soeur. Il a entendu ma prière. Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas lui demander.

Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la rose blanche. Vous savez, ma maman aime tellement les roses blanches...'

Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignais en poussant mon panier.

Je terminais mon magasinage dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel je l'avais commencé.Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon.

Puis, je me suis rappelée un article paru dans le journal quelques jours auparavant qui parlait d'un conducteur en état d' ivresse qui avait frappé une voiture dans laquelle se trouvait une jeune femme et sa fille.

La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée.

La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur.

Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon ?

Deux jours plus tard, je lus dans le journal que la jeune femme était morte.

Je ne pus m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et de me rendre au salon mortuaire où était exposée la jeune dame.

Elle était là, tenant une jolie rose blanche dans sa main, avec la poupée et la photo du petit garçon dans le magasin.

J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours.

L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa soeur était tellement grand, tellement incroyable et en une fraction de seconde, un conducteur ivre lui a tout enlevé.

Hebergeur d'image












La valise ..... Palmyre
Voyage Temporel........ Palmyre
Le chat dans le jardin........ Palmyre
En compagnie des étoiles.......... Palmyre
Liudmila Kondakova... artiste peintre........... Palmyre
[ Voir tous mes pps ]






Le grand départ (Théma)
Le Malheur (Théma)
La retraite (Théma)
Ma passion, écrire (Théma)
[ Voir tous mes poeme ]












Upload image



Upload image



Upload image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image



Upload images Hebergeur d'image



la gentillesse, les enfants, l'amour des animaux, recevoir des amis





Hebergeur d'image






Hebergeur d'image


Hebergeur d'image



Hebergeur d'image

Hebergeur d'image



L'aurore

C'est la naissance du jour, de la lumière, de la féminité,
C'est la force retrouvée chaque jour de se battre après le grand calme de la nuit,
C'est la lumière sur les ténèbres,
C'est la douceur de la lumière du matin, la noblesse du soleil,
C'est la victoire de vaincre et d'exister,
C'est l'éveil aux autres,
C'est le regard sur la beauté du paysage,
C'est l'espoir donné à chacun et chaque jour renouvelé,
C'est l'empire du soleil levant,
C'est enfin la naissance d'un club d'amitié, d'aide et d'ouverture vers les autres,
C'est notre devise "We Serve" chaque jour renouvelée.

Auteur inconu




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image







Merci ma douce Aimée pour ces beaux montages






Hebergeur d'image


Hebergeur d'image






Hebergeur d'image


Hebergeur d'image


Upload image



L'hypocrisie, le mensonge, la méchanceté gratuite, la jalousie.

Ce que je déteste le plus ce sont les "faux-culs" et les gens qui vous endorment avec leurs belles paroles, pour mieux vous casser dans votre dos.

J'ajouterai, les Mythos, les Paranos,les Matchos, en général tous ce qui fini en O.

Et aussi les violeurs d'enfants, de personnes âgées, les pédophiles...etc...




Upload images




Hebergeur d'image


Upload images


Il est très difficile de parler de soi.....
Je suis une retraitée heureuse,qui vit à la campagne, entourée d'animaux.( chiens, chats, oiseaux, poissons, tortues)

J'ai des amis qui me sont très chers et que je vois beaucoup.

Je m'occupe de mon jardin, (potager et fleurs).
J'aime faire plaisir et je reçois souvent....

Je m'occupe de mes chiens (obeissance,promenades, jeux).




Upload images






Upload images

Merci Henarm


Hebergeur d'image



Hebergeur d'image



Upload images



D'une amie très spéciale,Bambi, merci à toi


Hostingpics






Upload images


Merci ma douce Shadou


Hebergeur d'image]


J'adore.....


Upload images


De ma douce amie Kinou


Hebergeur d'image




Hostingpics




Upload images



Upload images















Merci ma chère Rossignol


Hebergeur d'image



Upload images



Merci ma petite Indienne... Marie-Jo


Hebergeur d'image



Upload images



Merci Alain


Hebergeur d'image




Upload images

Merci Eleni


Upload image




Upload images


Merci Lalouve39

Hebergeur d'image



Hebergeur d'image



Upload images


Merci ma Doucelueur


Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Upload images


De ma PetiteFleurBleue "Gentiane" qui s'en est allée au paradis.
Je ne t'oublierai jamais....Reposes en paix.


Hebergeur d'image




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image



Upload images


Merci Ptitesouris71


Hebergeur d'image



Upload images


Merci à Amen


Upload image



Upload images



Upload images


Merci ma très chère Aimée



Upload images




Upload images




Hebergeur d'image




Upload images

Une pensée pour tous ceux qui souffrent


Upload images





Upload images

Devoir de mémoire


Upload image




Upload image



Upload image



Upload images




Haïti


Une pensée pour eux qui n'ont plus rien...
Qui se soucie encore d'eux?...



Upload images







Upload images


Ne les oublions pas


Upload images



Upload images





Upload images


Ne touchez pas aux enfants




Upload images




Upload images


Non à la pédophilie


Upload images




Upload images

Autisme........maladie dont on parle peu....







Le Syndrôme de Treacher Collins




Hebergeur d'image







Upload images


Non à l'abandon


Upload images




Upload images





Hebergeur d'image




Upload images




Upload images



Upload image




palmyre a 39 ami(e)s


Aucun ami commun





CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***