ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
perdros76
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 






LA... MER MA VIE MON METIER





mem_normal HORS LIGNE

Homme
69 ans
le havre
France

Aujourd'hui, je me sens.. d'une humeur massacrante d
En ce moment… je vais m'absenter pour raison santé ,a bientot









MEMBRE DEPUIS: 07/12/2010
SIGNE ASTROLOGIQUE: Scorpion
DERNIÈRE CONNEXION: 08/06/2018 06:01:06






Liste des nouveaux sujets Réponses Vues
Feb 27 2012, 4:42 pm par perdros76
1 522
Mes sujets: 1  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé





C
l'ordi ,la Mer ,un peu de ballades






je n'aime pas
La Médisance ,le Mépris de l'Autre , la jalousie

mon passe-temps
du Travail de temps en temps
de l'Ordi ,un peu de Voyage ,du sudoku etc.

D
Horreur ,actions ,documentaires sur la Mer

















E
les années 60/70 en principales


















LES PREMIÈRES JOIES DE MES 14 ANS MON MÉTIER en 1966



que reste t il des Terre-Neuvas

que reste t il ,de ces pensées enfouies
d'un reve prochain ,dans notre jeunesse
partir pecher vers des horizons lointains
pour y trouver des idéaux ,dans leurs promesses

que reste t il de ces beaux jours
de nos départs de nos retours
de ces bateaux qui firent le reve
et la fierté de nos labours

que reste t il de toutes ses heures
de nos courages ,de nos valeurs
de ces envies de toujours s'éloigner
de nos familles de nos enfants sans cesse

que reste t il de nos copains
du petit mousse aux plus anciens
du capitaine,aux mécaniciens
qui travaillaient avec tant de noblesse





que reste t il de nos photos aujourd'hui jaunies
de cet esprit de bonne camaraderie
de ces équipages vailliants marins
de ce dur métier ,si fort quand il nous tient

que reste t il de ces pontées
de ces moments vrais a en crever
de tout ces poissons péchés a chaviré
qui nous usait la peau et la santé

que reste t il de ces souffrances oubliées
de toutes ces morues tant recherchées
des bals de jours en bals de nuits
de ces heures passés sans vraiment vivre

que reste t il de ce froid intense
de cette mer déchainée en flots immences
des jours de cap , ou de délivrance
en quelques heures de repos pour oublier l'accoutumence

que reste t il de ces chalutiers
de ses fiers navires ,ces morutiers
les ancres dans l'eau , toujours chargés
ramenant leurs équipages dans leurs foyers

que reste t il de ces grands ports
ou les débarques y sentaient fort
ou les hommes y étaient des marins
qui a peine venus , l'on voyait fuire dans le lointain





que reste t il de ce port fécampois
si plein de bateaux de terre-neuvas
construits de fer ou bien de bois
que l'on ne trouve aujourd'hui
que sur des cartes d'autrefois

Michel Laperdrix


















Où sont-ils, les marins sombrés dans les nuits noires.
O flots, que vous savez de lugubres histoires
Flots profonds redoutés des mères à genoux
Vous vous les racontez en montant les marées
Et c'est ce qui vous fait ces voix désespérées
Que vous avez le soir quand vous venez vers nous




Oh. combien de Marins,combien de Capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines
Dans ce morne horizon se sont évanouis
Combien ont disparu, dure et triste fortune
Dans une mer sans fond,par une nuit sans lune
Sous l'aveugle océan a jamais enfouis

Combien de patrons morts avec leurs equipages
L'ouragan de leur vie a pris toutes les pages
Et d'un souffle il a dispersé sur les flots
Nul ne saura leur fin dans l'abime plongee
Chaque vague en passant d'un butin s'est chargee
L'une a saisi l'esquif,l'autre les matelots

Nul ne sait votre sort,pauvres tetes perdues
Vous roulez a travers les sombres étendues
Heurtant de vos fonfs morts des éceuils inconnus
Oh que de vieux parents,qui n'avaient plus qu'un reve
Sont mortd en attendant tous les jours,sur la greve
Ceux qui ne sont pas revennus

On s'entretient de vous parfois dans nos veillees
Maint joyeux cercle,assis sur des ancres rouilles
Mele encore quelque temps vos nons d'ombre couverts
Aux rires,aux refrains,aux recits d'avantures
Aux baisers qu'on derobe a vos belles futures
Tandis que vous dormez dans les goemons verts

On demande(ou sont ils;Sont-ils rois dans quelques iles
Nous ont ils delaisses pour un bord plus fertile
Puis votre souvenir meme est enseveli
Le corp se perd dans l'eau,le nom dans la memoirer
Le temps,qui sur toute ombre en verse une plus noire
Sur le sombre Ocean jette le sombre oubli

Bientot des yeux de toute votre ombre est disparue
L'un n'a t'il pas sa barque et l'autre sa charue
Seules, durantces nuits ou l'orage est vainqueur
Vos veuves aux fronts blancs,lasses de vous attendre
Parlent encor de vous en remuant la cendre
De leur foyer et de leur coeur

Et quand la tombe enfin a fermé leurs paupieres
Rien ne sait plus vos noms,pas meme une humble pierre
Dans l'etroit cimetiere ou l'echo vous repond
Pas meme un saule vert qui s'effeuillie a l'automne
Pas meme la chanson naive et monotone
Que chante un mandiant a l'angle du vieux port

Ou sont ils les marins sombres dans les nuits noires
O flots, que vous savez de lugubres histoires
Flots profonds ,redoutes des meres a genoux
Vous vous les racontez en montant les marees
Et c'est ce qui vous fait ces voix desesperees
Que vous avez le soir quand vous venez vers NOUS



OCEANONOX

Victor HUGO (1802-1885)




br








br









































































F
les revues,quelques livres

]

H
Simulateurs ,l'ordi ,les jeux simples

les premieres joies de mon métier de marin,mes 14 ans


The Widgipedia gallery
requires Adobe Flash
Player 7 or higher.

To view it, click here
to get the latest
Adobe Flash Player.





perdros76 a 5 ami(e)s


Aucun ami commun
















Affiches les longs courriers
le Havre et son Port
[ Voir tous mes pps ]




A
un peu tout sans exagérations






++

B
l'hypocrisie ,le manque de respect envers son prochain ,les tir au flanc
mes défauts


la rose des ROSES comme les MARINS ont la rose des vents


G
MARIN PECHEUR DE 14 ANS A 55 ANS
D'ABORD LES BANCS DE TERRE-NEUVE,passage obligatoire par ST PIERRE et ST JOHNS,pour le ravitaillement.
puis Boulogne sur mer,la Méditérranée,pour finir a la petite peche cotiere.a le Havre en Normandie
depuis 30ans
marié ,deux enfants,en retraite depuis novembre 2006

ET HEUREUX D'ETRE AVEC VOUS !.



CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***