ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

Adieu... je pleure


 
Ajouté le: 05/08/2008
Catégorie : Amitié
Consultations : 1454
Commentaires : 0




Adieu... je pleure
 
Je m’enferme chaque soir Seule dans la nuit
Je me laisser emporter dans le noir
Je crie mes mots sans bruit
 
Adieu… Je pleure…   L’adieu qui s’éternise
Permis le bouquet de fleurs fanées j’aurais voulu que cela arrive  Revoir ce personnage mystérieux
Dans ces heures indécises  Que s’endorme ma douleur
AdieuJe pleure…   Ma bêtise fût d'avoir trop aimer
Je vis une ultime réalité   Mes mots deviennent d’étranges mélodies
Et sans cesse mon cœur rebondi
Vers celui qui m’a abandonné effrontément    Me laissant seule avec mes tourments
Les paroles vaines, les mots impuissants
Une confusion des sentiments
Je m’enfonce inconsciemment
J’écris pour mieux me taire  Le tout s’est envenimé
Sans aucune explication, il s’est retiré pour mieux m’assassiner Ses paroles en l’air
Et si peu d’efforts pour plaire  
Je cherche à comprendre l’indifférence  Tout ce que j’offrais
Et le peu qu’il me donnait
Je m’en veux de lui avoir fait confiance
Aujourd’hui c’est moi qui suis perdue, je dois être fatigué de souffrir
Impuissante et faible,  il me reste qu’à mourir
Adieu… Je pleure... J’aurais voulu prêter mes bras, mes jambes, mon cœur pour qu’il revienne
Je n’ai plus droit à ses mots, le temps s’égrène  Pas de réponses à un besoin, plus aucun réconfort
L’existence se couvre de remords
Je ne peux contrôler mes gestes de mon corps  Ma vie se fige et ne peut tourner la page
Il y a toujours l’image  Et l’écho de l’adieu devient de plus en plus fort
Mon esprit condamné à vivre à jamais dans cette cage froide et sombre
Adieu… Je pleure… Mon âme parle qu’avec fureur
Le jour où elle s’élèvera dans les cieux  Elle déchirera la brume pourpre de la nuit
Et dans un éclat somptueux
Épongera toutes les horreurs de la vie
 
Un petit soleil quie danse, 6 avril 2008 

Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***