ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

Désespoir...


 
Proposé par : papillon1973
Ajouté le: 03/09/2008
Catégorie : Tristes
Consultations : 904
Commentaires : 0




Un jour de mai,
la mort frappa et je perdis ma douce,mon Amour.
J'étais si triste et affligée,
j'avais besoin d'être consolée,réconfortée.
Chaque jour j'espérais, j'attendais une "Amie"
en qui j'avais confiance et qui je croyais,
me ferait grâce de sa compassion, de sa présence.
Mais cette "amie" semblait si occupée à s'amuser,
qu'elle ignorait totalement ma détresse,
ou plutôt, elle connaissait ma tristesse
mais ne voulait en aucun cas se sentir concernée.
Un téléphone une fois mensuellement
lui suffisait pour se déculpabiliser, se rassurer.
Les semaines, les mois passèrent,
elle se tenait loin de moi, de son côté,
entre nous tout avait changé.
Seule je continue de pleurer, de lutter,
privée de douceur, de tendresse,
pendant que cette soi-disant "amie" continue sa vie,
travaillant et s'amusant avec d'autres gens.
Je me questionnais désespérément,
j'ai prié Dieu de me venir en aide et dans son
Infinie Bonté,
Il finit par m'exaucer, m'aider et m'aimer.
j'espérais qu'avec le temps
mon "amie" réfléchirait et regretterait,
mais encore l'orgueil et l'égoïsme l'habitaient.
De mon côté, à force de courage et d'efforts
je réussis de peine et de misère
à reprendre goût à la vie, à espérer,
en me laissant bercer doucement par d'autres amitiés.
La blessure vive et profonde
se cicatrise lentement avec le temps.
Je suis épuisée certes, mais sans regret,
j'ai appris de ma tristesse et ce cette expérience
que nous étions si différentes l'une de l'autre.
Cette différence qui nous a mené
à être moins attentives à nos besoins réciproques.
Je nous pardonne de ne pas avoir su nous apporter
le réconfort, la confiance, le soutien
dont nous avions besoin toutes deux besoin.
Et c'est à partir de ce moment,
que j'ai compris que jamais je ne devais
avoir d'attentes,
car l'amitié comme l'amour ne se quémandent pas,
mais se reçoit, se donne et se partage
inconditionnellement;
et c'est dans cette vie seulement
que je veux lutter et continuer...

                                                  Joce mai 1999


Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***