ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

Ode à Cupidon.


 
Proposé par : marginal07
Ajouté le: 02/05/2008
Catégorie : Amour
Consultations : 36
Commentaires : 0





Ode à Cupidon.


(Nostalgie d’amour.)


Je ne sais pas si Cupidon est un personnage fictif ou bien réel, mais une chose est sûre, c’est que ce jour là une de ses flèches avait touché mon coeur.


Car oui, j’étais tombé amoureux d’une jeune femme dont le sourire enjôleur m’avait conquis dès le premier regard.


L’histoire que je vous raconte ce soir s’est passé l’an dernier deux jours avant la Saint-Valentin, la fête des amoureux comme on l’appelle..


Ce matin là, je marchais parmi une foule de gens atterrés et insouciants qui n’avaient aucun problème.


À la mi-Février souvent le ciel nous recouvre de blancs cristaux givrés en d’abondantes chutes de neige.


Il neigeait ce matin là sur la montagne, mais en même temps le soleil le soleil transperçait de ses rayons l’espace de ces nuages dispersés.


Dans la splendeur du jour, quelques flocons isolés scintillaient en plein soleil.


Je pouvais en pleine lumière percevoir leurs formes innombrables.


Des couronnes, des étoiles et d’autres formes plus élaborées tombaient de ces nuages argentés.


Au-travers ces rayons de soleil, je percevais en toute transparence toute la féerie de ces cristaux enneigés qui tombaient du ciel.


En marchant parmi cette foule tranquille et sereine j’observais d’un regard d’enfant toutes ces formes cristallines qui s’accumulaient un peu partout sur ce décor majestueux que je contemplais d’un esprit rêveur et imaginatif.


Puis c’est alors que j’ai ressenti un profond malaise..


Je croyais que mon coeur s’arrêtait de battre.


D’une bonne respiration j’ai repris mon souffle en remplissant mes poumons d’air frais.


Je me suis alors ressaisi et j’ai senti une grande chaleur qui m’envahissait.


Sans le savoir la flèche de Cupidon embaumait déjà mon coeur d’un profond sentiment d’amour.


Je me sentais envahi d’un désir palpable et si profond..


Mais je ne connaissais pas la nature de ce sentiment qui m’habitait corps et âme.


Puis c’est alors qu’elle est apparue devant moi.


Je dois vous avouer qu’au premier regard j’ai ressenti un coup de foudre pour elle.


Dès que j’ai vu son joli visage j’ai ressenti dans le plus profond de mon être une grande sérénité.


En bon prince, j’ai cédé sous son charme et je me suis abandonné à elle.


J’ai alors compris que la flèche de Cupidon était bien réelle autant que mes sentiments envers cette jeune dame.


En la voyant là devant moi aussi belle qu’un ange, j’ai craqué pour elle.


Avec maladresse, j’ai bafouillé en paroles l’expression de mes sentiments les plus profonds.


Mais elle ne me répondait pas..


Ses yeux fixes et son sourire gelé semblaient indifférents à mes propos.


Puis j’ai versé pour cette jeune femme des larmes aussi amères que l’océan.


En regardant sur son écrin de pierre sa photo en médaillon, j’ai alors réalisé qu’elle était morte.


Mais le jour de la Saint-Valentin, je suis revenu me recueillir sur sa tombe.


J’ai déposé sur sa sépulture une gerbe de fleurs comme gage de mon amour pour elle.


Et je sais maintenant que notre amour sera éternel...


marginal07



Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***