ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

LE CHEMIN DE MA VIE


 
Proposé par : KIKI26
Ajouté le: 12/06/2009
Catégorie : Enfants
Consultations : 451
Commentaires : 0




LE CHEMIN DE MA VIE

Hier j’ai traversé l’enfer
Aujourd’hui je parcours la vie
Demain je continuerai le chemin

Le chemin de ma vie m’a guidé dans la nuit
La nuit je l’ai conquit, en étouffant mes cris
Mes cris de désespoir ont blessé mon espoir

Espoir, tu étais là dans le noir, à chaque fois pour y croireCroire en la vie, faire naître mes envies
Envie de force, envie de vivre

Vivre, j’ai forcé le temps à y croire en blessant ma mémoire
Mémoire cachée, mémoire mutilée,
Mutilée par l’oubli, ressurgit à quel prix

Prix à payer pour retrouver un sens
Un sens à ma vie, en oubliant la nuit
La nuit me terrifiait et elle m’envahissait

M’envahissait de pleurs, m’envahissait de peur
Peur de la vie, peur de l’oubli
L’oubli qui fait mal, l’oubli qui rend sale

Sale de se voir encore vivre
Vivre après toutes ces souffrances
Souffrances qui ont mordu ma peau

Peau balafrée, peau lacérée
Lacérée par le temps, coule le sang
Le sang de ma douleur, a trouvé sa couleur

Couleur qui se balance, cri de mon enfance,
Enfance oubliée, qui s’enfuit à jamais
A jamais je ne cesserai d’y penser, enfance stoppée

Stoppée dans sa danse, sans une autre chance
Chance volée qui a déclenché mon errance
Errance de mon destin, qui a perdu son chemin

Chemin qui m’aurait emmenée plus loin
Loin sans mes cris, loin dans la vie,
Vie de splendeur, qui s’anime et qui meure

Meurt dans l’horreur, Meurt dans la douleur
Douleur qui fait peur, douleur dans mon cœur
Mon cœur qui a saigné, comme on l’avait blessé

Blessé à jamais dans son regard désespéré
Désespéré par le reflet, désespéré par le regret,
Regret de n’avoir pu échapper au destinDestin je voulais te fuir,

Destin je voulais m’enfuir
M’enfuir à jamais, mais tu m’as enchaînée
Enchaînée dans ton puits, enchaînée dans ta nuit

Nuits d’épouvantes, interminables et lentes
Lentes, tu m’attirais dans la pente,
Pente de la terreur, je ne peux oublier mes pleurs

Pleurs de mon cœur, pleurs de mon bonheur
Bonheur perdu, qui fait fuir la splendeur
Splendeur qui s’offre à ma vie, à jamais je la fuis

Fuis à l’infini car j’ai peur qu’elle me nuie
Nuie à ma vie, comme on m’avait trahie
Trahie à jamais, je ne pourrais oublier

Oublier ce temps, qui me poursuit
Me poursuit comme une ombre
Ombre cachée, ombre scellée

Scellée pour l’avenir, qui se pose sans bruit
Bruit de l’enfance comme s’il faisait alliance
Alliance de la vie, alliance de la mort, pourquoi ?

Pourquoi m’a t’on pris une partie de ma vie ?
Ma vie de l’enfance, je veux trouver un sens
Un sens qui en ferait le deuil de mon enfance

Enfance, j’ai côtoyé la peur, en regardant l’horreur
L’horreur qui fait frémir, on m’entendait gémir
Gémir dans la nuit, vomir sans rien dire

Dire, mais personne n’a entendu mes cris,
Cris de douleurs, cris de frayeur
Frayeur du temps qui pleure

Pleurent, couleurs qui viraient, et puis qui s’effaçaient
S’effaçaient de mes yeux, s’en allaient jusqu’aux cieuxCieux, qui ont laissé mon corps, quand ma conscience s’échappait

S’échappait du réel, pour oublier le pire
Le pire c’était mon corps dans sa petite mort
Mort livrée à son sort, je le revois encore…

Encore, j’ai marché, encore j’ai recherché ma dignité, sur le chemin abandonné
Abandonné par ma fuite, j’ai fait le parcours à l’envers,
A l’envers, mon cœur se serre, à jamais je me perds.

Christiane


Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***