ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

L’âge de la noblesse.


 
Proposé par : marginal07
Ajouté le: 02/18/2008
Catégorie : Femmes
Consultations : 717
Commentaires : 0




L’âge de la noblesse.
(Si jeune encore.)
Les ombres du passé font partie intégrante de ma réalité.
Lorsque je regarde dans les archives de mon pays toutes ces photos d’époque, je ne peux que me souvenir ou essayer de me rappeler.
Pionniers de mon pays d’abondance et de rêves réalisés, ils sont passés dans la vie comme des ombres.
J’ai souvent la nostalgie de ne pas les avoir connus plus intimement.
En contemplant ces images de mon pays encore à l’état sauvage, je me rappelle mes racines.
J’aime revoir ces lieux privilégiés que mes ancêtres ont foulés de leurs pas.
Sur mes murs les souvenirs défrichés de ces bâtisseurs habitent mon espace.
Dans les musées souvent je découvre des tableaux imprégnés de leur âme encore vivante.
Il me plaît à les contempler et à m’imaginer vivant à leur époque.
Que j’aurais aimé un seul instant respirer l’air pur de mon ancien pays!
Mais ce qui m’impressionne le plus dans ces cadres antiques ce sont les visages de jeunes femmes.
Leur regard dégage tant d’innocence et leur expression une grâce remplie d’humilité et de grande vertu.
Au-travers ce clin d’oeil du temps qui les a figées dans un cadre, il me plaît à moi de ne pas les laisser mourir.
L’ombre furtive de leur jeunesse captive de tant de rêves brisés les ont dépossédés de leur beauté si rayonnante alors.
En ressuscitant leur mémoire, je les trouve encore aussi belles que désirables.
Aujourd’hui de vieilles dames devenues, ou décédées, je ne vois pas leur corps difforme ou leur peau défraîchie.
Dans les archives de leur passé éteint, j’ai gardé d’elles leur plus belle expression.
Je les chérie dans mon âme et cela dans la transparence de leur âme encore vivante.
Ne dit on pas que c’est à trente ans que les femmes sont belles..
Nous gardons comme souvenir de la rose que son parfum et sa jeunesse.
En regardant tous ces cadres, témoins inanimés de leur plus belle candeur, je ne peux que leur sourire et espérer qu’un jour peut-être dans un jardin enchanté je te retrouverai toi pour respirer enfin ton subtil arôme de jeunesse.
marginal07









Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***