ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

40


 
Proposé par : Bobodabanka
Ajouté le: 06/02/2018
Catégorie : Hommes
Consultations : 5
Commentaires : 0




A quarante, on rentre plus souvent le ventre
Qui comme les potes maintenant ventripote,
Les fruits de l'enfance qui nous garnissaient l'antre,
Sous le poids du temps, sont devenus compote.
 
Il y a bien encore quelques fulgurances,‎
Encore quelques douleurs qui passent leur chemin
Mais les maux qui nous donnaient quelque assurance
Ont désormais mainmise sur nos lendemains.
 
Il y a bien l'avantage de l'expérience
Que l'on pourrait exploiter à bon escient
Mais dans l'ensemble, malgré nos espérances,
Nos progrès restent toujours balbutiants.
 
Il y a bien quelques couchers de soleil
Qui nous font oublier qu'il faut se lever,
Mais a-t-on encore l'âge de croire au sommeil
Une fois l'effet des somnifères enlevé?  
 
Il y a bien encore des moments de grâce,‎
Où le temps se suspend à un fil de pêche
Et si parfois quelques matinées sont grasses,
C'est parce que les soirées ne sont plus sèches.
 
Il y a bien des films que l'on n'a pas vus
Mais peut-on risquer de perdre deux heures trente
Quand il nous en reste trois cent mille tout au plus
Et qu'on ne sait pas à quel point il nous tente?
 
Il y a bien l'amour toujours raisonnable
Qui pose lentement ses mains autour du cou,
Même si l'asphyxie s'avère plus que tenable
Puisqu'elle ne nous emporte pas sur le coup.
 
Il y a bien l'ombre d'une certaine fierté
Quand des yeux d'enfant viennent tirer leur confiance
Au puits de notre attention déconcertée
Par un corps qui ressemble au nôtre et qui danse.
 
Il y a bien la pompe dans notre poitrail
Qui rappelle que chaque battement vaut de l'or
Et cette urgence qui murmure dans nos entrailles
Que notre chapitre va bientôt se clore.


Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***