ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :

Cliquez ici pour recevoir, tous les jours, dans votre courriel, une Belle chose de la vie


MENU:          

L'énigmatique monsieur Marcoux.


 
Proposé par : marginal07
Ajouté le: 02/04/2008
Catégorie : Hommes
Consultations : 207
Commentaires : 0





L’énigmatique monsieur Marcoux.


(L’embaumeur des morts.)


L’histoire que je vous raconte ce soir est véridique.


J’avais 8 ans je n’étais alors qu’un gamin innocent, mais malgré mon jeune âge, déjà je m’interrogeais à propos de la vie et de la mort surtout.


Il y avait dans notre petite ville au coeur d’une avenue principale un salon funéraire qui exhibait au regard des vivants le corps inerte de personnes décédées.


Et ce lieu nous faisait peur à nous les enfants.


Nous ne connaissions pas très bien la profondeur de la mort et pour nous monsieur Marcoux était un être ignoble.


Il nous faisait très peur..


Il était toujours vêtu de vêtements très sombres et ne semblait pas aimer les enfants.


Nous avions même adopté ce personnage dans nos sarcasmes..


“Eh toi si tu ne veux pas te retrouver chez monsieur Marcoux alors je te conseille de ne pas me provoquer.”


Cet homme était pour nous un être immonde, et bien que nous ne connaissions pas très bien la nature de son travail, nous l’évitions le plus possible.


Je me souviens qu’un soir de pluie je l’ai croisé sur la rue.


Il était vêtu d’un chapeau melon et d’habits très sombres.


J’ai traversé la rue pour ne pas le rencontrer face à face.


Puis un soir, je me suis rendu à ce salon funéraire..


Bien que je n’étais qu’un enfant, ce rendez vous funèbre a transformé ma vie.


Ce soir là j’avais l’esprit un peu aventurier et je voulais connaître ce lieu..


En pénétrant dans le salon, j’ai vu des gens qui pleuraient et qui priaient aussi.


Sans attendre, je me suis avancé vers ce cercueil devant lequel plusieurs personnes étaient recueillis avec larmes.


Il y avait couchée dans une boîte de bois une jeune fille très jolie.


Elle devait avoir 20 ans environ.


Elle ne bougeait pas..


Surpris de la voir ainsi, je me dis dans ma petite tête d’enfant..


“Elle dort..”


Malgré mon ignorance de la mort, car jamais je n’avais vécu un deuil, je me demandais pourquoi tous ces gens agenouillés pleuraient sur la dépouille de cette jeune fille.


Je me suis alors approché d’elle et j’ai touché ses mains..


Elles étaient froides..


Je l’ai secouée pour la réveiller mais elle ne bougeait pas..


C’est alors qu’une femme a mis la main sur mon épaule en me disant..


“Elle est morte, c’était ma fille..”


Puis elle a éclaté en sanglots, un homme est venu la consoler.


J’étais surpris, mais je ne comprenais pas..


Pour moi la vie semblait éternelle.


Jamais je n’aurais soupçonné que la vie puisse ainsi nous trahir en nous enlevant tous ces êtres que nous chérissons.


Je soir là je suis retourné chez moi plutôt triste..


Je pensais cesse à cette jeune fille couchée dans une boîte de bois.


Je dois vous avouer que mon petit coeur était tourmenté.


Je venais de découvrir ce soir là une autre dimension à l’existence.


C’était la mort..


Et elle me fascinait de plus en plus..


Un an plus tard, le destin m’a confiné à un triste drame.


Mon meilleur ami est mort dans un accident.


Inutile de vous dire que cet événement tragique m’a beaucoup bouleversé.


Mon père ce matin là m’a appris la triste nouvelle..


“Normand est mort me dit-il.”


Je n’y croyais pas car on devait aller cueillir des bleuets en début d’après-midi, pour les revendre ensuite afin de se faire un peu d’argent de poche.


J’ai demandé à mon papa..”Où est Normand maintenant?”


En me serrant dans ses bras, il m’a dit..”Il est au ciel.”


Je dois le retrouver cet après-midi lui dis-je, s’il avait décidé d’aller au ciel, il m’aurait averti.”


Il ne viendra pas me dit il, ce soir tu comprendras pourquoi.


Puis le soir même mon papa m’a conduit à la résidence funéraire de monsieur Marcoux.


En me tenant la main, il m’a conduit devant une petite boîte de bois..


Mon ami Normand était étendu, il avait les yeux fermés.


Il ne bougeait pas, je l’ai secoué afin de le réveiller..


J’ai crié très fort..


“Normand réveille toi..”


Mais il ne s’est jamais réveillé.


Mon papa m’a serré très fort en me disant..”Il ne reviendra plus, c’est fini.”


La mère de Normand m’a embrassé sur la joue en me disant..”Tu as été le meilleur ami de mon fils et je t’en remercie.”


Puis elle a éclaté en sanglots.


Je ne comprenais rien de ce triste drame.


Deux jours plus tard en fin de matinée, mon père m’a fait monté dans sa voiture.


On s’est rendu au cimetière.


Il y avait là plusieurs personnes recueillis près d’un trou creusé dans la terre.


Un prête se tenait debout devant un cercueil.


Puis mon père me dit..”On va enterrer Normand ici..”


On va le mettre dans la terre lui demandais-je..


Oui car Normand doit reposer en paix, son âme est au ciel, réjouis toi pour ça.


Je ne comprenais pas très bien ce que mon père voulait me dire..


Quand j’ai vu les fossoyeurs enterrer cette petite boîte de bois, je me disais que Normand a dû s’enfuir..


Durant des jours je l’ai attendu.


Il habitait en haut de chez moi.


Je l’attendais toujours en bas de l’escalier.


Mais il ne venait plus..


J’étais tellement triste de ne plus le revoir.


Avec les années j’ai appris à accepter le départ de mon meilleur ami.


Plusieurs fois, je suis revenu me recueillir sur sa tombe.


La mort était pour moi de moins en moins énigmatique.


Plusieurs fois, je suis revenu à la résidence funéraire de monsieur Marcoux afin de me recueillir sur le corps de tous ces gens enfermés dans une petite boîte de bois.


Durant des années, j’ai observé ce personnage lugubre..


Il était l’embaumeur des morts..


Toujours il revêtait des vêtements sombres.


Il sortait souvent la nuit et par temps gris, l’automne surtout il marchait dans le cimetière


au-travers les épitaphes.


Puis un jour, j’ai surmonté ma peur..


Je voulais connaître la nature profonde de ce personnage qui depuis mon enfance alimentait mes cauchemars les plus terrifiants.


En le fixant dans les yeux, je lui ai posé cette question..


“Qui êtes vous réellement monsieur Marcoux.?”


“Je suis celui qui maquille les morts afin de leur redonner leur apparence.”


Sois certain qu’un jour toi aussi tu te retrouveras dans une petite boîte de bois ajouta -t-il.


J’avoue que j’ai eu très peur en attendant ces propos.


Deux ans se sont écoulés depuis cette discussion avec monsieur Marcoux.


Aujourd’hui, une nouvelle faisait la manchette dans notre petite ville.


Monsieur Marcoux est décédé d’une crise de coeur.


Le lendemain je suis revenu au salon funéraire.


Monsieur Marcoux était exposé.


En m’approchant de son cercueil, je l’ai regardé..


Il était inerte et sans vie.


Je lui ai dit alors ces mots..


“Vous aussi monsieur Marcoux vous reposerez à jamais dans une petite boîte de bois.


marginal07



Cliquez sur l'image pour la voir pleine dimension


 
 







*** Ma Planète ***