ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
provence
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 
bonjour mes visiteurs



mem_gold HORS LIGNE
simone Gilet
Femme
78 ans
Montauban Tarn et Garonne
France

Aujourd'hui, je me sens.. de bonne humeur de bonne humeur
En ce moment… je pense a vous








MEMBRE DEPUIS: 01/12/2008
SIGNE ASTROLOGIQUE: Poissons
DERNIÈRE CONNEXION: 10/12/2019 14:16:06






Liste des nouveaux sujets Réponses Vues
Nov 24 2012, 10:31 am par provence
4 1727
Feb 05 2012, 12:48 pm par provence
0 249
Nov 12 2011, 11:21 am par provence
1 218
Nov 09 2011, 11:31 am par provence
1 315
Jul 07 2010, 11:13 am par provence
0 394
Mes sujets: 6  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé
De: Privé
De: Privé



12/14/2008 14:21:54
12/14/2008 14:20:23
12/13/2008 13:28:56
12/08/2008 12:59:33
11/29/2008 13:46:40



lecture,ballade en forêt musique classique,opéras


code

malabar Princesse je ne suis pas cinéphile



=====

















Hebergeur d'image




Hebergeur d'image

je ne joue pas


Hebergeur d'image







Bonsoir mon ami(e).
Que le ciel plein d'étoile embrasse ta nuit,
D'une lumière doré au rythme du vent..
Rafraîchira ta veillé,quand tu dormira,
La lune veillera sur toi, et moi je pourrai.
Ainsi te souhaité la plus belles des nuits
Et des rêves merveilleux et pleins de douceur.
Un chariot remplie de bisous parfumés..
Ton amie.






































DEUX AMANTS SONT DEVENUS DES ARBRES
POUR AVOIR OUBLIE LE TEMPS
LEURS PIEDS ONT POUSSE DANS LA TERRE
LEURS BRAS SONT DEVENUS DES BRANCHES
CE SONT LEURS PENSEES EMMELEES
LA PLUIE NI LE VENT NI LE GEL
NE POURRONT PAS LES SEPARER
ILS NE FORMENT QU ' UN SEUL TRONC
DUR ET VEINE COMME DU MARBRE
ET SUR LEURS BOUCHES REUNIES
LE CHEVREFEUILLE A FAIT SON NID

L'accent

Naître dans le midi
Et sans l’avoir choisi,
Ce coin de paradis,
Des Français, fait l’envie.

La mer et le soleil
C’est un vrais don du ciel
Et presque un héritage
Qu’on reçoit sans partage.

Oui mais voilà,
Au dessus de tout ça
On a reçu aussi
Cet accent du Midi.

Dés que l’on parle
Et que l’on dit « Maman »
C’est le chant des cigales ;
On le dit en traînent.

Dépassant nos frontières
J’ai connu Orléans ;
Je n’étais pas bergère
Mais j’amenais l’accent.

Etonnée qu’ils étaient
De m’entendre parler,
Je songeais il est vrai
A m’en débarrasser.

Et durant ces années
Ainsi bien entouré
L’accent tout doucement,
S’endormis lentement.

Aussitôt envolé
On allait le chercher
Avec quelques bons mots
Plus ou moins rigolo.

Et puis j’ai retrouvé,
Après bien des années
Cet endroit que jamais
Pour ne plus le quitter.

Mais tout a bien changé,
Je n’ai plus retrouvé,
Même chez les amis,
Cet accent du Midi

Avec les industries
Entourant le village,
C’est l’accent de Paris
Qui prend son avantage .

A présent, c’est fini !
Je m’en irai aussi.
Mais pour quelques années
J’entend bien le .garder !



[align=\"left\"]
[size=\"1\"][strong][color=\"white\"]Ma Montagne

Depuis la nuit des temps tu domines la plaine,
Comme un gardien jaloux surveillant son domaine..
Tu vois autour de toi, joyau de la nature,
Soulignant ta beauté, d'un écrin de verdure.

Lorsque tu m'apparais ta seule vue me grise,
Je suis émerveillé, muet sous ton emprise.
Je remonte le temps. tu possède la forme
D'un saurien allongé, d'un dinosaure énorme.

Ces monstres ont longtemps fréquenté tes parages :
N'y ont-ils pas laissé trace de leur passage ?
Puis, voici deux mille ans, tu voyais les Germains
Battus par Marius, un général romain.

Pour sceller son succès il te nomma \" Victoire \" .
Serait-ce une légende, ou s'agit-il d'Histoire ?
On t'appela Ventôse, aussi, pendant un temps,
Sainte-Victoire enfin est ton nom à présent.

Tu es le paradis du randonneur paisible
Qui trouve ton sommet charmant, et accessible.
Tes flancs sont sillonnés de sentiers sinueux
Bordés de terre rouge, rares épineux.

La chapelle Saint-Ser se découvre soudain
Envahie par les herbes, dans un pli de terrain.
A tes pieds des bastides portent des noms chantants,
Tels Le Luc, Subaroque, Piconin , Bramefan .

Et vers le côté Nord, sur le bord du chemin
Un puits, un abreuvoir, taillés par les anciens :
Incontournable halte des troupeaux de moutons
Qui ne manquaient jamais de boire au puits Dauzon .

Tu changes de couleur à l'heure du couchant,
Passant du bleu lavande au rouge flamboyant.
A Cézanne tu dois d'être immortalisée,
Et ces oeuvres figurent dans les plus grands musées.

Plus heureux nous pouvons, sous un ciel merveilleux,
Habiter près de toi et t'avoir sous nos yeux.

J'écris tout fort

j'écris
en silence
je crie
dans l'indifférence
pour ceux qui sont sans voix
pour ceux qui sont sans toit
j'écris
pour les nouveaux-nés
qu'on tue ou qu'on laisse à l'abandon
parce qu'ils sont filles et garçons
pour les enfants
qui ne vont pas à l'école
parce qu'ils travaillent ou qu'on les viole
exploités par des escrocs
ou prostitués par des maquereaux

j'écris
pour ceux qui sont sans emploi
et qui n'en trouveront pas
pour les femmes que l'on bat
et celles qu'on jette sur le trottoir
qui vivent dans le désespoir
j'écris
faute de ne pouvoir crier
ma révolte face à la justice
celle qui s'impose
celle qu'on trafique
celle des juges fantoches
celle des policiers qui tabassent
et qui mettent des gens en prison
sans procès ni raison

j'écris
pour ceux qu'on torture
parce qu'ils revendiquent
parce qu'ils critiquent
j'écris
pour tous ceux qu'on méprise
et qui ne peuvent se défendre
pour ceux qui meurent dans l'oubli
dans les souffrances
celles de la faim ou de la maladie
j'écris
pour les victimes de la guerre
pour les réfugiés qui ont tout perdu
pour dénoncer les gouvernements
qui se ferment les yeux et qui laissent faire
parce que ces iniquités font bien leur affaire

j'écris
parce que j'ai honte
de ce que je suis
parce que j'ai honte
de l'époque où je vis
j'écris
pour ne pas me taire
je crie
pour ne pas être complice
en silence
j'écris tout fort

_________________













width="560" height="420">













]




[align="left"]
[size="1"][strong][color="white"]Le Facteur Cheval en tournée.


Tout facteur n'est pas Cheval. Et il y a trop de volonté, d'ingéniosité, de ferveur devant le savoir pour ne pas faire du Facteur Cheval un être d'exception et un exemple. Proche, en cela, du douanier Rousseau qui dévore les ouvrages scientifiques, les revues savantes, pour combler son manque de culture, ayant quitté l'école trop tôt et en souffrant. C'est souvent le propre des autodidactes que d'avoir plus de respect pour la culture que ceux qui y ayant accédé jeunes, et sans effort (comme une chose naturelle, de leur éducation) n'en mesurent pas toujours le prix.
Concevant une maison (un Palais idéal) il l'a fait à la mesure de ses connaissances, accumulant les références comme pour se prouver l'étendue de son savoir, et soulignant avec une sorte de naïveté, toute la force humaine qu'elle justifie, valorise.
Le voici, durant ses tournées (à pied, et avec sa brouette), récupérant, ça et là, dans les champs, les fossés, les pierres qui vont venir s'ajouter à celles de la veille et qui, peu à peu, se métamorphosent en multiples détails ornementaux d'un palais fou, sorti tout droit de son imagination.
J'ai souvenir de Miro, me montrant dans son atelier, les bois mangés par l'eau, le soleil et le temps, ou les galets, en formes étranges jusque dans leur suaves sinuosités, et m'affirmant que c'était là son catalogue à partir duquel il réinventait un monde qui nous semble insolite et qui est pourtant à nos pieds, il suffisait de savoir le regarder.
Le regard du Facteur Cheval creuse au delà des éléments qu'il assemble, les profondeurs de son imaginaire qui est aussi sa mémoire, et le reflet de ses connaissances livresques patiemment apprises.



Après l'obtention de son certificat d'études primaires, il devient, à l'âge de treize ans, apprenti boulanger, profession dans laquelle il travaille durant quelques années.

Le 12 juillet 1867, il est officiellement nommé facteur.

En 1869, il est affecté à Hauterives, à une douzaine de kilomètres de son village natal, ayant en charge la « tournée de Tersanne », une tournée pédestre quotidienne de 33 km.

Dès le début de ses longues tournées, qui n'avaient pas le même rythme que les tournées cyclistes ou motorisées d'un « préposé » rural du XXIe siècle, il occupe ses heures de randonnée à de longues rêveries au cours desquelles il imagine un « palais féerique », rêveries qui ne commenceront à être concrétisées qu'une dizaine d'années plus tard1.

Il commence la construction de son monument qu'il n'appelle pas encore Palais Idéal en 1879. En 1896, il prend sa retraite et habite une villa à proximité du Palais Idéal, dont il poursuit sa construction, qu'il achève en 1912. Ne pouvant être inhumé dans ce palais selon son souhait, il construit de 1914 à 1922 son tombeau au cimetière municipal. Il décède le 19 août 1924.

Sa vie personnelle est marquée par des deuils : deux fois marié, il est deux fois veuf et ses enfants meurent avant lui


Citation


« Fils de paysan je veux vivre et mourir
pour prouver que dans ma catégorie
il y a aussi des hommes de génie
et d'énergie. Vingt-neuf ans je suis resté
facteur rural. Le travail fait ma gloire
et l'honneur mon seul bonheur ;
à présent voici mon étrange histoire.
Où le songe est devenu,
quarante ans après, une réalité. »

«C'est une folie de haïr toutes les roses
parce que une épine vous a piqué,
d'abandonner tous les rêves
parce que l'un d'entre eux ne s'est pas réalisé,
de renoncer à toutes les tentatives parce qu'on a échoué...
C 'est une folie de condamner toutes les amitiés
parce qu'une d'elles vous a trahi,
de ne croire plus en l'amour
juste parce qu'un d'entre eux a été infidèle,
de jeter toutes les chances d'être heureux
juste parce que quelque chose
n'est pas allé dans la bonne direction.
Il y aura toujours une autre occasion,
un autre ami, un autre amour, une force nouvelle.
Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ...»

Antoine de St Exupéry
Le petit prince









MA PETITE PINKI cacatoës rose albin 4 mois














============





Myspace Clocks, Pisces Clocks at WishAFriend.com

code








Photo Effects by Wishafriend
Hebergeur d'image

mon jardin l'ensemble


jardin tout l'ensemble


les boules de neige


la derniére fleur du camélia

[/url]


[Image](https://i.goopics.net/DYek3.gif)](https://goopics.net/i/DYek3)

Cette lumière est celle qui guidera tous ceux qui cherche le chemin de la paix, de l amour et de la sérénité pour l année 2009... Prenez la , ainsi elle voyagera d un endroit a l autre et illuminera le monde avec espoir.... Elle a déja parcouru bien des distances pour arriver jusqu'ici, permettez lui de continuer son périple et de répandre son MESSAGE d amour J'ESPÈRE TROUVER LA PAIX UN JOUR







==============

carqueiranne













bonne fête de Paques
Paris selon Victor Hugo
tout est vrai
un genie
l'amitié
[ Voir tous mes pps ]




Bretagne terre de légendes
le simplet du village
les blondes
polices ,gendarmes
les fous
[ Voir tous mes blagues ]


la petite fille aux allumettes(conte de noel )
3 poémes differents
portrait d'un oiseau
aujourd'hui et demain
détacher sa barque
[ Voir tous mes poeme ]
Se baguenauder
[ Voir tous mes poeme ]


poésie
Être Fort.........
mon village
la ballade en taxi
beau film
[ Voir tous mes belleschoses ]





















https://www.youtube.com/watch?
time_continue=5&v=JZ20n5BSXAc
==


mon amazonne a frond bleu Naya 15 mois et romeo aimeboire dans mon verre










l’hypocrisie, la vulgarité,le mensonge
==




==








  Hebergeur d'image


Hebergeur d'image


Hebergeur d'image

je suis sincère,tendre ,attentionnée et j'aime vraiment mes amies (is)


le mensonge et l'hypocrisie

[/url]




Aucun ami commun






CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***