ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
sois_un_ami
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 
Le plus grand échec dans la vie c’est de n’avoir jamais osé aimer, partagé son cœur, prendre le risque de tout donner ! Quelqu’un a dit sagement : Je pense, donc je suis ! Mais il aurait dû dire : J’existe parce que j’aime ! Patrick Etienne



mem_normal HORS LIGNE

Homme
La Lorraine
France

Aujourd'hui, je me sens.. à l'écoute à l
En ce moment… je rêve à…








MEMBRE DEPUIS: 11/22/2014
SIGNE ASTROLOGIQUE: Balance
DERNIÈRE CONNEXION: 02/23/2021 23:55:49






Pas de sujet
Mes sujets: 0  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé
De: Privé
De: Privé






1 - Les vraies valeurs de la vie

(Quelques pensées pour la Nouvelle Année)

Rien de beau n’est jamais sorti de l’ambition ou d’un sens étriqué du devoir ; mais plutôt de l’amour et du dévouement envers les hommes.
(Albert Einstein)

Mahatma Gandhi identifiait ainsi les sept péchés du monde : la richesse sans le travail, le plaisir avant la conscience, la connaissance sans la force du caractère, le commerce sans la moralité, la science sans l’humanité, la religion sans le sacrifice, la politique sans les principes.

Nous devons comprendre les vérités spirituelles pour les appliquer à notre vie moderne. Nous devons tirer notre force des vertus presque oubliées, telles que la simplicité, l’humilité, la contemplation et la prière. Cela requiert un dévouement qui dépasse la science, qui surpasse l’ego, mais grandes en seront les récompenses. C’est là notre seul espoir.
(Charles Linberg)

La vie d’ici-bas ne peut trouver de sens que si elle trouve son sens dans l’éternité.
(Nicolai Berdyaev)

Le meilleur usage qu’on puisse faire de la vie, c’est de la vouer à quelque chose qui lui survivra. (William James)

Le bonheur, ce n’est pas tant de posséder que de partager. On gagne sa vie en recevant, mais c’est en donnant qu’on vit sa vie.
(Norman MacEwan)

Nous vivons dans un monde de géants nucléaires, mais un monde moralement infantile. Nous en savons plus sur la guerre que sur la paix, nous savons mieux tuer que vivre. Nous avons percé le mystère de l’atome mais rejeté le Sermon sur la Montagne.
(Omar N. Bradley)

C’est une loi de la nature, une loi admirable et infaillible, que nous satisfaisons nos trois besoins les plus fondamentaux ― le bonheur, la liberté et la paix de l’esprit ― en cherchant à les satisfaire chez les autres.
(Peyton Conway March)

Chaque jour, faites quelque chose de gratuit pour quelqu’un.
(Albert Schweitzer)

Tout homme a le devoir de redonner au monde au moins autant que ce qu’il en a reçu.
(Albert Einstein)

L’amour jamais ne raisonne, mais donne à profusion ; il donne tout ce qu’il a comme un prodigue qui ne réfléchit pas, et puis il craint d’avoir donné trop peu.
(Hannah More)

PRIÈRE POUR LA NOUVELLE ANNÉE

Donne-nous, cette année, d’élargir notre esprit,
De porter Ton regard sur les fautes d’autrui.
Apprends-nous à ne pas nous presser de juger,
Que ce soit nos cadets, que ce soit nos aînés.

Donne-nous la patience, fais-nous persévérer,
Fortifie notre foi, nous serons à l’abri.
Au lieu de repenser à nos irritations,
Apprends-nous à les laisser tomber dans l’oubli.

Apprends-nous chaque jour à pardonner l’offense
À trouver en cela une immense récompense.
Apprends-nous à comprendre, à toujours être aimable,
À proposer sans cesse une main secourable.

Aide-nous à comprendre que, sous différents voiles,
Nous rêvons tous d’atteindre une impossible étoile.

Car les petits et les grands,
Les bons et les méchants,
Les jeunes comme les vieux,
Les heureux, les malheureux

Posent aujourd’hui cette question :
La vie vaut-elle la peine d’être vécue ?

Répondons sans hésitation :
Oui, si nous aimons,
Et seulement si nous aimons.

Car seul l’amour peut rendre l’homme aimable
Et la bonté apporte la paix intérieure.
Donc commençons l’année en montrant de l’amour
Pour dissiper les nuages de la haine et des peurs.
(Poème de Helen Steiner Rice)

***

Comment démarrer cette nouvelle année avec un cœur remplit de paix et d’espoir ? Comment aborder tous les nouveaux problèmes et challenges qui s’ouvrent devant nous pour 2021 ? La réponse est simple :

Continuez d’aimer votre mari, votre femme, vos enfants, vos petits-enfants, votre famille, vos proches, vos amis(es), et tous ceux qui vont croiser votre vie durant cette nouvelle année ; l’amour est et a toujours été la meilleure réponse aux problèmes et aux besoins de l’humanité !

N’oubliez pas : l’homme ou la femme à genoux en prière dans le secret de sa chambre accomplira mille fois plus que tous les efforts humains pour résoudre tous les problèmes de la terre, parce que les efforts humains sont justes terrestres ; mais les prières, données du fond du cœur, atteignent le fin fond, les confins de l’univers et opèrent des miracles et changent des vies !

Durant ce temps de pandémie mondiale, où la paix mondiale semble bien fragile et précaire, où l’humanité semble menacée de tous bords, où l’avenir semble de plus en plus incertain ; rappelez-vous des premiers et derniers mots de la Bible :

Au commencement Dieu créa les cieux et la Terre ; tout commence avec cette affirmation magnifique envers Dieu et cela se termine par ces mots de Jésus plein de réconfort, dans le dernier livre de la Bible, qu’on nomme l’Apocalypse : Moi, je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

Alors, pourquoi s’inquiéter, nous sommes entre ses bonnes mains ! Continuons à croire et garder la foi en appliquant ce petit texte de John Wesley :

Faites tout le bien que vous pouvez,
par tous les moyens que vous pouvez,
de toutes les façons que vous pouvez,
partout où vous pouvez,
chaque fois que vous pouvez,
pour tous ceux que vous pouvez,
aussi longtemps que vous pouvez.
(Attribué à John Wesley)

Patrick


EN TOUTE CONFIANCE NOUS POUVONS DIRE :
BONNE ANNEE et HEUREUSE ANNEE 2021 !

2 - 2021, nous voilà !

Oui ! C’est avec foi et détermination que nous devons commencer cette nouvelle année !
Bien sûr, il y aura des épreuves, des tests, des revers, des pertes et des difficultés de toutes sortes …
Bien sûr, la vie n’est pas une partie de plaisir tout le temps et pour tout le monde, mais nous devons la chérir en dépit des hauts et des bas …
Bien sûr les âmes des hommes et des femmes vont être testées plus que jamais cette nouvelle année comme jamais auparavant …
Alors ? Où allons-nous puiser notre force ; notre détermination d’aller de l’avant ; prendre soin de nos familles et nos bien-aimés ; trouver le soulagement et l’espoir que nous avons tant besoin et que nous recherchons tant …
Eh bien, tout dépend des décisions que nous allons prendre durant cette année …
Allons-nous nous tourner vers la foi ou continuer de l’ignorer ? Allons-nous demander au Ciel et à ses anges de nous aider au lieu de se plaindre et de se complaindre sur nos pertes, ce que nous avons perdu, ce qui ne reviendra plus et ne sera plus ?
Mes amis(es), ici est l’histoire de l’optimiste et du pessimiste ; le pessimiste voit toujours le pire de chaque situation, mais l’optimiste croit au meilleur de la vie, refuse de céder à la tentation d’abandonner !
Peu importe combien le ciel s’obscurcit, combien les ténèbres essaient de couvrir la lumière, le soleil brille plus brillant que jamais dans les cieux et les ténèbres sont obligés de s’enfuir devant la gloire de Dieu !
Bien sûr, c’est difficile de comprendre tout ce qui arrive aujourd’hui ; un grand nombre de doutes semblent nous assaillir ; notre foi et nos espoirs semblent aussi terriblement ballotés dans cette tempête terrestre.
Mais est-ce que tout ce qui arrive aujourd’hui semble si étrange et imprévisible ? Sûrement pas ! Ces événements ont été prédits dans la Bible (la Parole de Dieu) plus de 2 000 auparavant et par certains prophètes de Dieu antérieurement.
Dieu, dans Sa sagesse et Son amour, nous a donné pleins d’indices, de prophéties et d’indications sur ce qui devait arriver dans le futur et à notre époque bien-sûr.
C’est à nous, c’est notre responsabilité, de prendre au sérieux ce que Sa Parole nous dit et nous avertit.
Alors, comment allons-nous traverser cette nouvelle année ? Où allons-nous rejeter notre fardeau et nos craintes ? Où allons-nous puiser la force, l’espoir, les encouragements que nous avons si terriblement et désespérément besoin ?
La réponse dépend de chacun de nous, de la foi que nous accordons à la Parole de Dieu dans la Bible.
Pour finir ce message pour la nouvelle année 2021, j’aimerais écrire un des plus fameux Psaume du roi David ; un psaume plein de confidence, de foi et de confiance envers son fidèle Créateur : Avec mes sincères prières pour chacun d’entre vous !

Patrick

L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me mène à des eaux paisibles.
Il restaure mon âme; il me conduit dans des sentiers de justice, à cause de son nom.
Même quand je marcherais par la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal; car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton, ce sont eux qui me consolent.
Tu dresses devant moi une table, en la présence de mes ennemis; tu as oint ma tête d'huile, ma coupe est comble.
Oui, la bonté et la gratuité me suivront tous les jours de ma vie, et mon habitation sera dans la maison de l'Éternel pour de longs jours.
(Psaume chapitre 23 – La Bible)

Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de cœur ; et vous trouverez le repos de vos âmes.
Car mon joug est aisé et mon fardeau est léger.
(Matthieu 11:28-30)

***

BONNE ET PROSPERE ANNEE DANS LA FOI !

3 - La puissance de sa présence

Paroles de Jésus

Lorsque vous omettez de vous connecter à Moi chaque matin, vous vous privez de la pleine puissance de Ma présence, ce qui signifie que vous allez devoir vous appuyer au moins en partie sur vos propres forces.
Le seule façon d’éviter de vous précipiter au lieu de M’attendre c’est de fixer un moment chaque jour pour lire ma Parole, M’écouter et faire une prière d’intercession.
Si vous faites cela, vous baignerez dans la paix de ma présence, quoi qu’il arrive, jour après jour.
Si vous avez peur du lendemain, vous risquez de perdre de vue l’objectif d’aujourd’hui, et cela fera d’aujourd’hui un double combat, car vous porterez les préoccupations de demain en même temps que celles d’aujourd’hui.
Vous ne pouvez pas remédier aujourd’hui aux problèmes de demain, il est donc inutile de vous en inquiéter aujourd’hui. Confiez-les-Moi et laissez demain s’en charger quand ils seront présents et que vous devrez relever ce défi-là.
Je vous ai promis que ta vigueur dure autant que ta vie, et vous verrez que Je vous donnerai ce dont vous avez besoin pour tenir bon tout au long de la journée.
Si vous vous rendez compte que vous n’avez pas la force de relever le prochain défi, peut-être est-ce parce que vous n’y êtes pas encore confronté et que vous devez simplement cesser de vous inquiéter et faire face à l’obstacle qui se trouve devant vous maintenant—et pas à celui qui vous attend plus loin.
Reposez-vous en moi et soyez assuré que je prendrai bien soin de vous. Le temps que vous passez à vous reposer en ma présence et à communier avec Moi n’est jamais gaspillé.
Même si vous êtes occupé et que la situation est confuse, prenez le temps de M’honorer, rappelez-vous que, sans Moi, vous ne pouvez rien faire, et demandez-Moi de vous montrer qu’elle est ma volonté aujourd’hui et comment vous pouvez la réaliser.
Appuyez-vous sur Moi, et Je vous affermirai ; pour sûr, je vous soutiendrai de mon bras droit qui fait justice.
Quand vous avez l’impression que vous avez beaucoup trop de choses à faire, au point que vous n’avancez pas beaucoup dans votre travail, faites une pause et approchez-vous de Moi.
Dites-Moi exactement ce que vous ressentez ; dites-Moi tout, de A à Z. Même si Je sais déjà ce que vous avez au fond du cœur et que Je connais chaque détail de votre vie, vous vous sentirez mieux après l’avoir formulé.
Alors, confiez-Moi tout et laissez-Moi vous aider à porter le fardeau, et ne vous préoccupez pas des problèmes. Ayez confiance que Je vous donnerai les réponses et la force dont vous avez besoin pour mener vos tâches à bien.
Le secret pour surmonter la difficulté c’est de placer votre foi et votre confiance en Moi. En cas de doute, demandez-Moi ce que J’en pense. En cas de problème, demandez-Moi conseil.
Si vous avez l’esprit confus, demandez-Moi de vous aider à penser clairement. Si vous êtes fatigué, demandez-Moi de vous donner des forces. Vous pouvez être sûr que si vous suivez mes directives, vous arriverez à bon port.
Tournez-vous vers Moi, et Je vous parlerai. Suivez mon conseil, et Je vous guiderai. Faites-Moi confiance, Je vous protégerai. Appuyez-vous sur Moi, Je vous donnerai mon onction.
La confiance est la clé qui ouvre les portes. La confiance est le courant qui emporte votre navire vers un havre de paix. Et la confiance est le vent qui continuera à gonfler vos voiles quand vous irez là où Je vous appelle.
La grande force de l’humilité
L’essence de l’humilité c’est d’être tellement soumis à mon Esprit que vous devenez un exemple vivant de Moi et de ma vérité.
Vous recevez ce don d’humilité en partie en étant fidèle à passer du temps avec Moi et dans ma Parole.
Le test de la foi et de la détermination durables survient lorsque vous êtes placé devant un choix et que vous choisissez d’abandonner vos mauvaises attitudes et habitudes, même si le prix à payer est de vous soumettre à ma volonté et d’humilier votre orgueil.
L’orgueil fait partie intégrante de la nature pécheresse de l’homme. La meilleure façon de le vaincre c’est de vous approprier ma nature, qui est à l’exact opposé de l’orgueil.
C’est en passant plus de temps avec Moi en prière et dans ma Parole, que vous vous revêtez de mon humble nature. Le changement surviendra dès lors que vous demeurerez en Moi et que vous Me laisserez demeurer en vous.
Ce n’est pas le fruit d’efforts personnels, mais la simple conséquence de vous remplir le cœur et l’esprit de Moi et de ma Parole.
La soumission de votre volonté à la mienne est un don.
Vous donnez à mon Esprit la permission de vivre dans votre cœur, d’accomplir mon dessein, d’aimer les gens par votre intermédiaire, de propager mon message et d’amener les gens à mon royaume.
Le chemin de l’humilité et de la soumission deviendra plus facile à chaque nouveau pas que vous ferez. Chaque jour où vous déciderez de faire un pas de plus sur ce chemin rendra le prochain pas plus facile.
La lumière de ma présence
Ceux qui se tournent vers Moi sont radieux. Je suis le Soleil qui brille continuellement, même lorsque votre situation est pénible et que le chemin que vous devez suivre paraît obscur.
Parce que vous Me connaissez en tant que Sauveur, vous possédez une source de Lumière qui illumine l’obscurité. Je vous ai conçu pour refléter ma Gloire, et vous le faites en vous tournant vers Moi — en tournant votre visage vers la Lumière.
Prenez le temps de rester au calme en ma présence, en tournant votre visage vers le haut pour absorber ma lumière. Plus longtemps vous restez dans cette atmosphère imprégnée de Lumière, plus Je suis en mesure de vous fortifier.
Pendant que vous vous reposez avec Moi, vous aurez peut-être envie de répéter ces paroles de Jacob : Vraiment le Seigneur est ici. (Genèse 28.16 BFC)

Je suis partout à tout moment, donc cette déclaration est toujours vraie — que vous ressentiez ou non ma présence.
Quand vous prenez le temps de vous baigner dans ma Lumière et de vous en imprégner, cela accentue votre conscience de ma Présence.
De plus, quand vous passez du temps avec Moi cela vous aide à être une lumière dans le monde — à illuminer ceux qui vous entourent de mon amour.
Le meilleur moment pour chercher ma face c’est le matin, peu après votre réveil. Le fait de vous connecter à Moi tôt le matin donne le ton pour le reste de la journée.
Mon immense Amour vous rappelle qu’ensemble, vous et Moi, nous pouvons faire face à tout ce qui vous arrivera dans la journée.
Quand vous savez que vous êtes aimés pour toujours cela vous donne des forces et le courage de persévérer dans les difficultés.
Le fait d’entrer en la Présence de mon amour dès le matin vous fait chanter de joie et vous remplit de bonheur.
Pensez à l’extraordinaire privilège qui est le vôtre de rencontrer Celui qui est Roi des rois et Seigneur des seigneurs ...
Réjouissez-vous de ce que votre nom est écrit dans le Livre de la Vie dans une encre indélébile !
Prenez le temps de savourer ma Présence. (Sarah Young, Jesus Always [Jésus Toujours] (Thomas Nelson, 2017)

***

La page se tourne sur une année nouvelle ...

Au terme d’une année et au début d’une nouvelle, il est bon de
s’asseoir et de se demander :

Qu’ai-je accompli cette année ?
Ai-je fait de mon mieux pour Jésus, après tout ce qu’Il a fait pour moi ?
Cette année a-t-elle été Son année, vécue pour Lui, avec Sa force et
Son conseil, dans Sa Volonté ?
Ai-je porté les fruits de Son Esprit et de Sa Parole ?
Suis-je heureux de l’année passée, ai-je donné satisfaction au Seigneur ?

Profitons-en aussi pour passer en revue les bénédictions reçues. De quoi suis-je le plus reconnaissant au Seigneur ?
Quelle est ma prière ?
Quelle est mon attente ?
Quelle promesse de Sa Parole ai-je l’intention de revendiquer
pour la Nouvelle Année ?

Apprends-nous, Seigneur, en ce nouveau départ,
à envisager l’avenir avec foi,
apprends-nous à nous dépenser sans compter,
à sacrifier, à faire encore davantage,
par amour pour Toi.
Donne-nous la force d’accomplir ce que Tu veux,
Seigneur, conduis-nous et garde-nous au sein
de Ta Volonté.
Donne-nous une bonne année et, quoi qu’il advienne,
que nous la vivions au maximum pour Toi !

Une nouvelle année commence :

Cher maître, qu’elle soit une nouvelle année pour Toi,
une nouvelle année de témoignage et de victoire !

***

4 -

Patrick : Ma réponse au COVID 19 et pour traverser cette nouvelle année dans la foi et la paix !

***

Ce que la foi sait
Quand je pense à certains des hommes et des femmes de la Bible, à première vue, ils donnaient l’impression d’être pleins d’assurance et absolument certains de tout.
En face d’une foi en apparence aussi inébranlable, on peut trouver la nôtre quelque peu chancelante. C’est peut-être parce que nous voyons les miracles dont ils ont été les acteurs et les témoins avec du recul.
Mais essayez un peu de vous mettre à leur place. Imaginez à quel point la situation devait leur paraître impossible quand ils ne pouvaient pas en connaître le dénouement.
Prenez, par exemple, les trois Hébreux qui allaient être jetés dans la fournaise ardente pour avoir refusé d’adorer et de se prosterner devant la statue d’or que Nabuchodonosor avait fait dresser. 1
On pourrait penser qu’ils affichaient une belle confiance devant le maître de l’empire dominant de leur époque, assurés que rien ne pouvait leur arriver dans cette fournaise.
Mais se pourrait-il qu’ils étaient aussi en proie à la peur et incertains de la tournure que prendraient les événements ?
Il est vrai que leur ami Daniel avait beaucoup de pouvoir et une immense influence, et qu’il aurait pu prendre leur défense et les arracher à leur funeste destin, mais il n’apparait pas dans cet épisode ; il se peut qu’il ait été en voyage dans une autre partie de l’empire.
Shadrak, Méshaket Abed-Négo étaient bien seuls pour défendre la vérité; ils étaient là devant un roi qui se prenait pour Dieu, entourés de ses conseillers jaloux qui considéraient sans doute ces Hébreux comme une menace directe à leur pouvoir.
Ces conseillers en colère avaient probablement contribué à mettre de l’huile sur le feu de la rage du roi contre nos trois Hébreux.
Malgré la déclaration courageuse de Shadrak, Méshakand Abed-Négo qui proclamaient haut et fort leur confiance en Dieu quoi qu’il advienne, c’étaient des êtres humains sujets aux mêmes craintes que n’importe lequel d’entre nous éprouverait s’il était confronté à un sort aussi effroyable.
La foi, ce n’est pas l’absence de peur ; la foi, c’est ce qui conquiert la peur.
J’imagine qu’ils étaient terrifiés à l’idée de ce qui les attendait mais qu’ils savaient néanmoins exactement ce qu’ils avaient à faire.
Leur foi ne semblait pas fondée sur l’idée que leur corps serait insensible aux effets des flammes et de la chaleur. En tout cas, ce n’est pas ce qu’indiquent leurs réactions qui ont été rapportées dans le récit biblique. Ils déclarèrent :
Notre Dieu, celui que nous servons, est capable de nous délivrer de cette fournaise et de ton pouvoir, et Il nous délivrera, ôroi. Et même s’Il ne le fait pas, tu dois le savoir, notre roi: nous ne servirons pas tes dieux et nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as fait dresser. 2
Ils ignoraient ce qui allait se passer, mais ils avaient la foi que Dieu contrôlait parfaitement la situation. Leur foi reposait sur l’assurance que, quoi qu’il advienne, Dieu avait un plan, et ils Lui faisaient confiance pour veiller sur eux et les protéger comme Il l’entendait.
Ils n’ont pas posé de conditions en exigeant l’issue qui leur paraissait la plus favorable pour eux. Ils n’ont pas prétendu devant le roi que leur corps ne pouvait pas brûler.
Bien sûr, ils savaient que Dieu pouvait faire tout ce qu’Il voulait, mais leur foi n’était pas fondée sur l’espoir que Dieu allait les protéger des flammes de la fournaise.
Ils avaient foi dans l’amour et la puissance de Dieu, pas dans l’issue qu’ils considéraient comme la plus favorable.
Nous savons que Dieu finira par tout arranger dans l’au-delà, mais cela n’atténue pas l’appréhension liée à la perspective bien réelle d’avoir à subir une expérience très douloureuse ou de mourir de mort violente.
Pour l’instant, nous ne sommes pas dans l’au-delà, mais c’est le présent qui est bien réel.
Peut-être avez-vous peur de ce qui vous attend.
Vous ne voyez pas ce que vous pourriez faire pour arranger la situation dans laquelle vous vous trouvez.
Mais l’intervention de Dieu dans votre vie ne dépend pas de la confiance que vous avez en vous. Elle dépend de votre foi en Lui, et de votre confiance en son pouvoir illimité, en sa bonté et en son amour.
Dieu ne vous demande pas de croire que tout ce que souhaitez voir arriver arrivera.
Vous devez simplement croire que Dieu s’arrangera pour produire le résultat le plus favorable possible, à sa manière et en temps voulu, parce que vous Lui faites confiance.
La foi sait ce qu’il est essentiel de savoir : Dieu ne vous laissera ni ne vous abandonnera jamais. 3
Aucun de nous ne peut savoir ce que lui réserve l’avenir.
La plupart du temps, nous ne savons pas si les difficultés que nous endurons se seront évanouies ou seront résolues dans la minute qui suit ou le mois prochain, ou même si elles dureront toute notre vie.
Notre foi ne peut se fonder sur un dénouement qui correspond à nos désirs ou qui nous parait logique.
Ce que la foi sait, c’est que Jésus ne nous laissera jamais sans aucun réconfort. Il va entrer avec nous dans la fournaise, comme Il l’a fait pour Shadrak, Méshak et Abed-Négo.

1 Cf. Daniel chapitre 3
2 Daniel 3:17-18 PDV
3 Cf. Deutéronome 31:6

5 - Force et courage pour une nouvelle année

On devrait toujours tirer des leçons de l’année passée. Chaque année qui commence devrait ajouter un nouveau barreau à notre échelle, afin que nos pieds nous mènent un peu plus haut. On ne devrait jamais vivre deux ans sur le même pallier.
Beaucoup de chrétiens se lassent et faiblissent dans l’accomplissement de leurs tâches et leurs devoirs. La routine devient extrêmement pesante. Les tâches sont immenses et exigeantes, la monotonie de la vie la rend insipide, notre labeur semble souvent inutile.
Nous semons, mais ne moissonnons pas. Nous devons souvent faire face à la déception et au découragement. Les brillants espoirs d’aujourd’hui ne seront plus que des fleurs fanées demain.
Certains jours, nous sommes découragés, surmenés, contrariés par les soucis, préoccupés par la multitude de distractions qui s’offrent à nous, fatigués et affaiblis par nos nombreux fardeaux. Alors, nous nous asseyons avec notre Bible, et Dieu nous encourage à travers Ses paroles :
Que votre cœur ne se trouble pas. 1
Ne sois pas effrayé car Je suis avec toi. 2
Rejette ton fardeau sur l’Éternel. 3
Je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne. 4
Ma grâce te suffit. 5
Et lorsqu’on médite sur ces paroles, la lassitude disparaît ; on se sent envahi par une force nouvelle ; l’espoir renaît, le courage revient.
Quand on reconnaît que la Bible est la Parole de Dieu et qu’on la lit comme telle, quand on entend la voix de Dieu dans les promesses, les affirmations, les commandements et les conseils qu’elle contient, alors on y trouve une force continuelle.
Mais il y a mieux encore. Dieu Lui-même intervient dans notre vie, avec tout Son amour et toute Sa grâce. Le prophète nous dit :
Il redonne des forces à celui qui faiblit, il remplit de vigueur celui qui n’en peut plus.
Cela signifie qu’il existe, pour ceux qui sont épuisés et affaiblis ici-bas, un afflux direct de force divine, pas moins. C’est une merveilleuse révélation.
Ce verset nous dit que la puissance-même de Christ nous est accordée dans nos faiblesses, depuis Sa plénitude jusque dans notre vide.
Quelqu’un peut se tenir à nos côtés en temps d’épreuve, et nous fortifier par son empathie et son amour, ses encouragements et sa bonne humeur, mais cette personne ne pourra pas prendre une partie de son courage ou de sa joie et les déposer dans notre cœur.
Le Christ, Lui, nous donne de la force et nous communique Sa vie-même. Ce que le cep est au sarment, c’est ce que le Christ représente pour nous. Si la branche est abimée de quelque façon que ce soit, meurtrie, cassée, sa vie gâchée, la vigne verse de sa vie-même dans la partie abimée, pour combler la perte et la soigner.
C’est ce que fait le Christ. Il donne des forces à celui qui est fatigué. C’est dans notre faiblesse que Sa puissance se manifeste pleinement. Plus grande est notre insuffisance, plus la grâce du Christ viendra sur nous.
Par conséquent, nous ne pourrons recevoir certaines bénédictions qu’en traversant des expériences éprouvantes. Nous ne connaîtrons jamais la consolation de Dieu à moins d’être touchés par le chagrin. En apprenant ce qu’est la douleur ou le deuil, nous découvrons également la force et la consolation que Dieu nous donne en temps de peine.
Comment pouvons-nous être sûrs de recevoir la force promise ? Voici la réponse :
Ceux qui comptent sur l’Éternel renouvelleront leur force. 6
Que signifie compter sur l’Éternel ?
Cela veut dire faire patiemment confiance à Dieu, croire en l’amour de Dieu, accepter Sa direction, rester proche de Son cœur, vivre en communion ininterrompue avec Lui, s’appuyer sur Lui, rechercher Son aide.
Nous devons poursuivre notre travail, notre lutte, notre action et notre service et savoir qu’en comptant sur Dieu, nous renouvellerons toujours nos forces.
Nous sommes en communication directe avec Celui qui a créé les étoiles et les appelle par leur nom, Celui qui maintient tout l’univers en existence, qui ne faiblit pas et ne se lasse jamais.
En même temps, Il est toujours auprès de nous—dans toute Sa plénitude, avec toute Sa force considérable—et chaque fois qu’un vide se creuse en nous, il est instantanément rempli, car Il redonne des forces à celui qui faiblit.
Dieu va déverser Sa lumière sur toute l’année à venir. Il n’y aura aucune expérience, au cours de l’année entière, qui manquera du courage nécessaire.
Dieu ne nous demande jamais d’accomplir une tâche sans nous procurer la force nécessaire.
Il ne nous impose jamais un fardeau sans le porter avec nous.
Il ne nous envoie jamais un chagrin sans nous donner le réconfort qui nous permet de le supporter.
Il ne nous appelle jamais à un service sans nous donner les moyens de l’exécuter.
Nous devons simplement compter sur Dieu, et alors tout le courage dont nous avons besoin nous sera accordé, au fur et à mesure que nous en aurons besoin, jour après jour.
Le message de Dieu au monde, dans ces moments-là, est toujours le même :
Ce n’est pas vous qui êtes aux commandes. Peut-être croyez-vous pouvoir vous préparer pour la prochaine fois, mais ce ne sera jamais le cas. Le monde n’est pas sous votre contrôle, il est sous le Mien. Vous devez vous tourner vers Moi. Vous n’avez pas ce qu’il faut pour prendre en main votre propre vie. Vous avez besoin de Ma sagesse et vous avez besoin de Mon aide.
A chaque catastrophe, que ce soit celle du 11 septembre ou celle du COVID-19, Dieu déclare aux hommes :
Un jour, Je vais mettre fin à tout cela. Mais pour l’instant, ce monde est fracturé, et chaque fois que vous pensez ne pas avoir besoin de Moi et que vous vous croyez capables de tout surmonter, quelque chose d’autre arrivera pour vous rappeler qu’en fait, vous avez besoin de Moi.
1. Jean 14:1↑
2. Ésaïe 41:10↑
3. Psaume 55:23↑
4. Jean 14:27↑
5. 2Corinthiens 12:9↑
6. Ésaïe 40:31↑

***

Maintenant et à jamais

En ce début d’année, beaucoup de gens envisagent l’avenir avec appréhension, que ce soit pour eux-mêmes, pour leur famille et leurs amis, ou pour le monde en général.
Il est réconfortant de savoir que, quoi que vous réserve l’avenir et quels que soient les problèmes ou les difficultés auxquels vous serez confrontés, Jésus veut vous aider à les traverser.
Si vous L’avez reçu comme votre Sauveur, vous pouvez compter sur Son attention toute particulière.
J’ai découvert que certains des passages les plus émouvants des Évangiles se trouvent dans l’Évangile de Jean, chapitres 14 à 17.
Là, Jésus passe du temps avec Ses plus proches disciples, discute avec eux, les enseigne, prie pour eux et les encourage. Il les prépare en leur annonçant qu’Il va bientôt quitter ce monde physique, et leur explique que Son Esprit sera toujours avec eux.
Il leur rappelle que le chemin pour aller au Paradis passe par Lui, 1
Qu’Il va leur y préparer une place. 2
Il promet de répondre à leurs prières. 3
Il leur parle du Saint-Esprit. 4
Il promet de leur donner une paix surnaturelle. 5
Il leur explique l’importance de rester proche de Lui en Esprit afin de vivre une vie conforme à Sa volonté 6
Il les appelle Ses amis. 7
Il les met au défi de partager Son amour et Sa vérité avec les autres, et promet de les récompenser en répondant à leurs prières et en agissant à travers eux 8
Il leur garantit la grâce et la paix au cœur de la tribulation, et affirme clairement qu’Il a vaincu le monde 9
Par le monde, Il désignait l’impiété qui prévaut dans ce monde temporel.
Puis Il a prié pour Ses disciples.
(Père,) Je ne te demande pas de les retirer du monde, mais de les préserver du diable. Ils n’appartiennent pas au monde, comme moi-même je ne lui appartiens pas. Consacre-les par la vérité. Ta Parole est la vérité. Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi je les y envoie. 10
C’est difficile de vivre dans le monde sans être ballotté ça et là par les vagues de malheurs qu’il engendre, mais ce n’est pas impossible. Le secret pour y parvenir consiste à garder les yeux fixés sur Jésus, qui vous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection 11
De Lui faire confiance pour vous maintenir à flot 12
Il a promis d’être avec vous maintenant et pour toujours, à travers les épreuves, 13
et que rien ne pourra vous séparer de Son amour. 14

1. Voir Jean 14:6.↑
2. Voir Jean 14:2-3.↑
3. Voir Jean 14:13-14.↑
4. Voir Jean 14:16,26.↑
5. Voir Jean 14:27.↑
6. Voir Jean 15:1,3-5.↑
7. Voir Jean 15:15.↑
8. Voir Jean 15:8,16.↑
9. Voir Jean 16:33.↑
10. Jean 17:15-18↑
11. Hébreux 12:2↑
12. Voir Matthieu 14:25-31.↑
13. Voir Hébreux 13 :5↑
14. Voir Romains 8 :37-39.↑

***

Comment transformer de bonnes résolutions en réalité

Ronan Keane

Voici quelques suggestions pour transformer vos résolutions de la Nouvelle Année en réalités durables dans votre vie.
Faites une liste de vos objectifs et sélectionnez-en entre trois et cinq parmi les plus importants. Dieu sait ce qui est préférable, priez pour qu’Il vous guide.
Soyez réalistes. Atteindre un but vous encouragera, mais il doit être à votre portée. Désignez un laps de temps pour atteindre chaque objectif.
N’essayez pas de tout faire en même temps. Il est bon de se concentrer sur votre première cible pendant un certain délai. Puis passez au deuxième, tout en continuant vos progrès concernant le premier, et ainsi de suite.
Priez. La prière fait entrer en scène l’assistance spirituelle nécessaire pour atteindre vos objectifs.
Travaillez main dans la main avec Dieu. Les changements impliquent de dépasser les vieux schémas de pensée et de conduite. Ce n’est jamais facile, mais changer pour avancer devient possible si vous demandez à Dieu de vous aider et si vous suivez Ses instructions.
Notez vos progrès. Inscrivez-les dans un cahier ou sur un graphique pour analyser votre progression. Tenir un registre et le consulter périodiquement peut également vous aider à identifier les points faibles.
Recherchez de l’aide parmi votre entourage. Partagez vos plans avec un(e) ami(e) et demandez-lui de vous aider. Le fait de devoir en rendre compte à quelqu’un vous incitera encore plus à respecter vos résolutions, même lorsque c’est difficile…
Que vos erreurs ne vous découragent pas. Il y aura des jours moins bons que d’autres. Cela vous rappellera que vous ne pouvez pas y arriver tout seul. Rapprochez-vous de Dieu et dépendez davantage de Son aide. Demain sera une nouvelle occasion de faire mieux !
Engagez-vous sur du long terme. Si vous désirez sérieusement atteindre vos objectifs de changement, vous serez prêt à aller jusqu’au bout, quelle qu’en soit la difficulté.
Projetez-vous et envisagez la victoire. Pensez souvent à ce que sera votre vie une fois votre objectif atteint. Imaginez les avantages que vous allez obtenir, et la vie bien meilleure, plus épanouie et plus productive que vous allez mener.
Offrez-vous une récompense pour chaque objectif atteint. La meilleure gratification résidera dans le sentiment d’accomplissement et dans les bénéfices obtenus grâce aux changements entrepris. Cependant si vous ajoutez une récompense tangible pour chaque résultat atteint, cela vous procurera encore plus de plaisir.

***

6 - Le besoin d’amour

Gabriel García Valdivieso

Dans ce monde de douleur, il y a un grand besoin d’amour, un immense besoin d’amour, bien réel… Aime ton frère… un besoin immense d’amour, un besoin de chaleur humaine.
Ces mots, traduits de la célèbre chanson du chanteur Colombien Juanes, brossent un tableau du besoin d’amour que ressent toute l’humanité 1
Tout le monde a besoin d’amour déclarait une autre chanson des années 60 2
Et avec les innombrables conflits sociaux, les explosions de violence, les cris d’indignation, le fléau de la pandémie, et les virus de l’égoïsme, de l’égocentrisme, du libre-service et des autres maladies de notre époque, ce dont nous avons le plus besoin, c’est d’amour.
Un amour qui se traduit par des actions, un amour qui donne un coup de main, qui est amical et gentil, qui se met à la place de l’autre et trouve un moyen de l’aider chaque fois qu’il le peut.
Un véritable besoin d’amour qui se manifeste par des actes de gentillesse envers ceux qui croisent notre chemin au cours de la journée, ou dans les communications virtuelles qui sont devenues la nouvelle norme à l’ère du COVID-19.
Je crois sincèrement que si nous faisions tous ne serait-ce qu’un petit effort pour être courtois, pour dire des paroles encourageantes, pour montrer notre bonne volonté, pour apporter notre contribution, le climat du monde serait bien meilleur et nous respirerions tous un peu mieux.
Si nous nous efforcions de ne pas critiquer les gens, mais de reconnaître leur valeur indépendamment de leur condition sociale, de leur apparence ou de tout autre préjugé, il y aurait moins de réactions violentes, plus de dialogue et plus de pardon.
Mon amie Margaret me parlait d’un homme à l’air sérieux et grincheux qui travaille dans le parking où elle loue un emplacement. Un matin, elle essayait d’utiliser sa télécommande pour entrer dans le parking, mais elle n’arrivait pas à ouvrir le portail. Lorsque Margaret demanda de l’aide au gardien, il lui répondit sèchement :
— Madame, ce n’est pas comme ça qu’on utilise la télécommande !
Finalement, Margaret apprit à s’en servir, mais elle repensa à l’attitude du gardien du parking. Pourquoi avait-il réagi de la sorte ? S’était-il senti humilié vis-à-vis des locataires de l’immeuble ? Avait-il été mal traité ? Quel était son problème ?
Puis elle se souvint du dicton Un peu d’amour fait des merveilles. Elle décida de réagir de manière positive en commençant par apprendre son nom et à toujours le saluer avec gentillesse.
— Bonjour, M. Liborio. Comment allez-vous ?
Si elle voyait quelque chose de positif à lui dire, elle le mentionnait :
— Oh, vous vous êtes fait couper les cheveux ; ça vous va très bien.
Par ces petits gestes, elle lui fit savoir qu’elle le respectait en tant que personne. Les mois passèrent, et M. Liborio commença à changer. Maintenant, il est plus doux et plus aimable, il l’accueille chaleureusement à son arrivée et il lui raconte même des blagues.
— Quand quelqu’un se met à plaisanter avec vous, c’est un signe de confiance, dit Margaret.
Je propose d’entreprendre une campagne d’amour sur l’air de la chanson de Juanes et de tous ces artistes et musiciens qui nous inspirent avec leurs chansons.
Soyons plus gentils, plus bienveillants et plus humbles avec ceux qui nous entourent.
Si nous nous croyons meilleurs que les autres, c’est de l’arrogance pure et simple, comme l’a dit l’apôtre Paul – nous devons estimer les autres plus que nous-mêmes 3
Comme Margaret, je crois sincèrement que chaque acte de gentillesse, de courtoisie et de respect que nous partageons avec les autres contribuera grandement à recouvrer l’amour qui s’est perdu dans notre société.
Où que nous allions, donnons vie à ces paroles de Juanes :
Il est temps que dans les pensées de tous, la haine laisse la place à l’amour. Il est grand temps que ça change. 4
Quand nous montrons de l’amour aux gens, c’est Jésus que nous leur montrons, et c’est Lui qui pourra ensuite travailler dans leur vie et leur donner envie de se joindre à notre campagne d’amour.
Ensemble, nous pouvons contribuer à transformer ce monde froid et insensible en un univers plus chaleureux et plus aimant, et qui ressemble un peu plus au paradis.
1. La tierra, par Juanes avec le groupe Ekhymosis↑
2. Love Makes the World Go Round, par Deon Jackson↑
3. Voir Philippiens 2:2-4↑
4. Es tiempo de cambiar, de Juanes↑

***

La différence

Message du Ciel

Imagine une forêt luxuriante, profonde, attrayante. Tu y pénètres et tu regardes autour de toi en t’attendant à ressentir cet émerveillement dont tu as déjà fait l’expérience dans la nature, cependant cette fois les oiseaux ne chantent pas, il n’y a pas de brise pour faire bruisser les feuilles, et le ruisseau ne coule pas. Tout est immobile, fixé dans le temps, sans vie. Tu es bien dans la forêt mais cela ressemble davantage à un tableau accroché au mur.
Maintenant imagine la même scène, mais tout ce à quoi tu t’attends s’y trouve : le chant joyeux des oiseaux, le gazouillement du ruisseau, le bruissement des feuilles, la brise dans tes cheveux, l’odeur de la forêt après la pluie, la brume persistante et fraîche, le chemin mousseux sous tes pieds.
Le contraste entre ces deux forêts est comme la différence entre savoir que J’existe et Me connaître réellement ; c’est la différence entre avoir simplement entendu parler de Moi ou avoir lu à Mon sujet et avoir une relation personnelle et directe avec Moi.
L’une est statique, l’autre est vibrante et déborde de dynamisme, de vie et d’amour.
L’une est vide, l’autre remplit tes sens.
L’une peut t’aider à être une personne meilleure, avec l’autre tu deviens une personne accomplie.
Mon amour t’attend.
N’as-tu pas envie de découvrir tout ce que J’ai en réserve pour toi ?
Je ne suis pas loin : viens, ouvre-Moi ton cœur et Je serai là.

***

Nul besoin de comprendre Dieu pour L’aimer !

Personne ne pourra jamais comprendre Dieu, c’est impossible.
Mes voies, dit-Il, sont élevées au-dessus de vos voies.
Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant
Mes voies sont élevées au-dessus des vôtres. (Ésaïe 55:9)
Alors inutile d’essayer de L’expliquer, de Le comprendre,
de Le disséquer, d’en faire l’analyse, ou la psychanalyse !
Par la foi, acceptez-Le, tout simplement, ainsi que Sa Parole.
Jésus essayait de rendre les choses simples :
Si vous ne devenez pas comme des petits enfants, disait-Il,
vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux (Matthieu 18:3)
Un bébé : quelle bonne comparaison !
Un petit enfant perçoit Dieu bien mieux que la plupart des
adultes. Avant même d’apprendre à parler, il perçoit l’amour,
la chose la plus simple au monde, et pourtant la plus profonde !
Mais le nourrisson peut-il comprendre sa mère ou son père ou
tout le mystère de la naissance et de la vie ?
Il ressent simplement leur amour, il l’accepte et le reçoit !
C’est si simple que, pour beaucoup, c’est difficile à croire !
L’amour de Dieu, comme l’amour d’un père, est aussi simple
que cela ! C’est juste une question de foi. Il est impossible de
pleinement comprendre Dieu et Son amour.
Mais il est possible de Le recevoir et de L’aimer en retour.

***

7 - La gestion du temps

Le temps perdu est une chose qui ne se rattrape pas.
La Bible parle de racheter le temps ou de faire bon usage de toute occasion qui se présente 1
Développer nos compétences en matière de gestion du temps demande de s’investir.
Il est si facile de perdre son temps, d’être pris dans le tourbillon de la vie et d’arriver en fin de journée pour se rendre compte que nous n’avons pas accompli ce que nous avions prévu.
C’est un véritable défi que d’utiliser notre temps de manière judicieuse et systématique, de mener à bien les projets les plus importants et de trouver le juste équilibre dans le temps que nous consacrons aux responsabilités et aux tâches, qu’elles soient professionnelles ou personnelles, auxquelles nous sommes confrontés chaque jour.
Il y a beaucoup de mots à la mode en matière de gestion du temps, mais je n’en citerai que deux : efficience et efficacité.
Il y a une grande différence entre être efficient et être efficace. Comme le dit très bien Jeff Haden :
Les personnes efficaces sont bien organisées et compétentes. Elles sélectionnent des choses à faire dans leur liste de tâches. Elles mènent à bien leurs projets. Elles accomplissent leurs objectifs. Les personnes efficientes font tout cela, mais en plus elles se concentrent sur les bonnes tâches de leur liste. Elles font ce qui doit être fait. 2
Bien qu’il soit formidable de devenir plus efficace, si l’efficience n’est pas au rendez-vous, il est probable que nous n’atteindrons pas nos objectifs ou que nous n’accomplirons pas les choses les plus importantes.
Nous devons donc viser l’efficience dans tout ce que nous entreprenons, y compris dans la façon dont nous prenons des décisions, établissons des priorités et mettons en pratique de bonnes méthodes de gestion du temps.
Examinons cinq points-clés dans le domaine de la gestion du temps.

Numéro 1 : Établissez des priorités.
Jeff Haden l’a très bien formulé :
Nous ne pouvons pas tout faire, mais nous pouvons tous très bien faire certaines choses. Décidez de ce qui est le plus important pour vous, choisissez de vous y consacrer … et laissez de côté les choses que vous voudriez faire mais qui, d’un point de vue réaliste, ne sauraient se concrétiser, du moins pour le moment. 3
La première chose à faire est d’accepter que vous ne serez pas capable de tout faire. Pour mener à bien les projets les plus importants, vous aurez à vous fixer des priorités et à leur accorder la plus grande partie de votre attention et de votre temps.
Si en considérant votre liste de choses à faire, vous estimez que tout est d’égale importance, il est facile de vous laisser submerger par le nombre important de vos projets, plutôt que de privilégier la qualité de votre travail. Considérez ceci : le principe de Pareto stipule que 20% de vos efforts produisent 80 % des résultats—ce qui signifie qu’une petite fraction de votre travail quotidien mérite la majeure partie de votre attention. 4
Tout n’est pas d’égale importance. Tout ne doit pas retenir votre attention. Si 20 % de vos efforts donnent 80 % de résultats, cela devrait être un filtre pour classer vos projets en fonction de leur importance.

Numéro 2 : Soyez clair sur ce qu’il faut faire et sur ce qu’il ne faut pas faire.
Si vous voulez faire ce qui est le plus important, la première étape consiste à bien comparer les objectifs auxquels vous consacrez votre temps, avec ceux auxquels vous devriez le consacrer.
Cela signifie que vous devez reconsidérer votre plan de vie dans son ensemble, en ayant une vision claire de vos objectifs et de ce que vous voulez accomplir.
Cela prendra peut-être un peu de temps et de réflexion initialement, car cela vous servira de base sur laquelle vous élaborerez ensuite vos objectifs et vos projets quotidiens, hebdomadaires et mensuels.
En règle générale, vous devez identifier vos principaux objectifs à court et moyen terme. Vous allez probablement en identifier qui sont liés à votre vie professionnelle et d’autres à votre vie personnelle. N’en sélectionnez pas trop.
Lorsque vous planifiez votre emploi du temps quotidien, hebdomadaire et mensuel, il vaut mieux caser la majorité de vos activités dans l’une ou l’autre de ces catégories. Cela vous aidera à coordonner quotidiennement vos activités avec vos objectifs tant professionnels que personnels.
Commencez par un plan, mais n’ayez pas peur d’y apporter des modifications si nécessaire.
Comme l’a dit Benjamin Franklin : Ne pas se préparer, c’est se préparer à échouer. Et Antoine de Saint-Exupéry disait : Un objectif sans plan n’est qu’un souhait.
Il est tout aussi important de savoir sur quoi vous devez travailler, que de savoir sur quoi vous ne devez pas travailler. Certaines personnes appellent cela une liste de choses à ignorer.
Elle permet d’identifier et de noter les types de tâches qui se présentent et que vous ne devriez pas faire, même si vous aimez les faire.
Notre temps est limité, nous devons donc l’utiliser judicieusement.

Numéro 3 : Repérez et limitez les pertes de temps et les distractions.
Le point commun de toutes ces activités est leur étonnante capacité à voler des heures de votre précieux temps.
De nombreux experts suggèrent de tenir un registre du temps que vous consacrez à ces activités au cours d’une semaine, afin de savoir à quoi vous employez votre temps.
Ensuite, élaborez un plan pour en réduire ou pour en limiter l’utilisation ; pensez même à éteindre vos appareils à certaines heures afin de pouvoir vous concentrer sur vos objectifs.
Numéro 4 : Cernez et organisez vos projets.
Trouvez un système d’organisation qui fonctionne pour vous. Ici les mots-clés sont fonctionne pour vous.
Malheureusement, les gens peuvent passer beaucoup de temps à gérer et à peaufiner leur système organisationnel, ce qui réduit leur temps de travail prioritaire.
Il en va de même pour les listes de choses à faire. Si votre liste fait plusieurs pages et que vous y ajoutez quotidiennement, vous n’aurez aucun mal à croire cette statistique : 23 % des gens passent plus de temps à organiser leur liste de tâches qu’à y travailler !
Le point à retenir est le suivant : gardez votre système aussi simple que possible et surtout, choisissez ce qui vous convient le mieux.
C’est l’une des règles les plus classiques de la productivité : faites votre travail le plus important en premier. Attaquez-vous à l’élément le plus important de votre liste — qui est souvent aussi le plus difficile — quand votre énergie est au plus haut et votre esprit encore alerte. 5
Non seulement vous en ferez davantage, mais vous vous sentirez bien une fois que votre tâche prioritaire sera terminée.

Numéro 5 : Ne vous surchargez pas, restez réaliste.
Dieu nous a donné chaque jour un temps limité, et même si vous avez très envie de réaliser un projet, vous ne pourrez pas en faire plus que ce qui est possible.
Alors évaluez de façon réaliste le temps que prendra la réalisation d’un projet :
pouvez-vous prendre en charge une tâche supplémentaire ?
Pourrez-vous respecter les délais ?
Soyez conscient de tout ce que vous avez déjà à faire, grâce à votre liste régulièrement mise à jour.
Enfin, soyez prêt à dire non si nécessaire.
Ce sera difficile, mais à la longue, le fait de refuser des tâches qui vous surchargeraient protégera votre capacité à faire un travail important et de qualité.
Vous pourrez rester concentré et suffisamment alerte pour participer à des discussions, à la résolution créative de problèmes, etc.
1.Éphésiens 5:16 Seg21 et BFC↑
2.Jeff Haden, 9 habitudes qui transforment des personnes efficaces en personnes hautement efficientes, 6 octobre 2014.↑
3.Jeff Haden, Le succès ? C’est juste une décision à prendre. CBS Moneywatch, 19 octobre 2011↑
4.Lea McLeod, La compétence professionnelle dont vous avez besoin (et dont personne ne parle) », La muse, 7 septembre 2014↑
5.Trent Hamm, Faire les choses difficiles en premier, le dollar ordinaire, 17 septembre 2014↑

***

La réalisation d’un chef-d’œuvre

Lorsqu’un disciple de Jésus vit comme Il l’a enseigné, sa vie se transforme en quelque chose de magnifique.
Le fait que nous sommes chrétiens et que nous avons une relation avec Dieu devrait imprégner nos expériences quotidiennes, se refléter dans nos décisions et donner de la couleur à la perception que nous avons de la vie, des autres et de nous-mêmes.
Comme c’est le cas pour un beau tableau, la gloire d’un chrétien est souvent constituée d’innombrables petits détails. Les petites touches de couleur sur la toile, qui semblent si insignifiantes lorsqu’on les regarde de près, deviennent d’une beauté à couper le souffle lorsqu’on les voit dans leur ensemble.
De même, pour un chrétien, les innombrables expressions de l’amour de Dieu manifestées par un chrétien envers autrui au cours de sa vie peuvent parfois sembler insignifiantes en elles-mêmes, mais Dieu les voit dans le contexte de toute une vie qui Le glorifie, et Il se délecte de leur beauté.
À mesure que nos vies se recentrent sur Dieu, Il ajoute des étincelles dans nos yeux, de la souplesse à notre démarche, et Il nous accorde davantage de force dans notre faiblesse et de grâce dans les moments d’épreuves, de chagrin ou de souffrance.
Au fur et à mesure que nous nous appuyons davantage sur Lui, Il intensifie la joie de son Esprit, ce qui nous aide à surmonter notre tristesse.
Plus nous sommes déterminés à affermir notre marche avec Jésus, et plus nous désirons une meilleure connexion spirituelle avec Lui, plus Il pourra laisser son Esprit se manifester à travers nous.
Paul a fait l’éloge de certains des premiers chrétiens, en disant :
Ils sont allés jusqu’à la limite de leurs moyens, et même au-delà, j’en suis témoin ; spontanément et avec une vive insistance, ils nous ont demandé la faveur de prendre part à l’assistance destinée à ceux qui, à Jérusalem, appartiennent à Dieu. Dépassant toutes nos espérances, ils se sont tout d’abord donnés eux-mêmes au Seigneur et ensuite, conformément à la volonté de Dieu, ils se sont mis à notre disposition. (2 Corinthiens 8:3-5)
Lorsque votre foi fait partie intégrante de vos valeurs, de vos objectifs et de vos décisions, l’amour qui a poussé Dieu à créer l’univers peut vous inciter à remarquer les besoins des gens qui vous entourent. Il vous donnera envie de passer à l’action.
Si Dieu peut manifester son amour pour nous dans la beauté d’une toute petite fleur, ainsi que dans l’extraordinaire grandeur de sa venue sur terre afin de vivre et de mourir pour nous, cela nous montre qu’il existe également une grande diversité de moyens par lesquels nos vies peuvent manifester son Esprit et sa vérité au monde.
Dieu veut remplir nos vies de son Esprit autant que nous le Lui permettons. Nous sommes son œuvre. En Lui permettant de mélanger les couleurs de son amour et de sa miséricorde, et d’enrichir la beauté à laquelle Il nous a destinés, nous devenons son chef-d’œuvre qui parlera au cœur de beaucoup de gens.

***

En faire moins, voilà le secret !

Marie Alvero

Avez-vous déjà eu le sentiment que, pour répondre à vos propres attentes et à celles des autres, vous deviez travailler sans relâche, surmonter la fatigue, ignorer le stress – et que malgré cela vous risquiez de ne pas y arriver ?
La demande dépassera toujours nos moyens. Le simple fait d’y penser me cause du stress, et pourtant nous passons le plus clair de notre temps précisément sous le poids de ce stress.
La gestion du stress est un terme que nous connaissons tous. Il implique que le stress fera toujours partie de notre vie, et que nous devrions simplement apprendre à mieux le gérer.
Aujourd’hui je vous révèle une astuce qui est de loin la meilleure solution : Faites-en moins.
Le simple fait d’écrire ces mots m’a stressée. En ce qui me concerne, l’idée de ne pas pouvoir tout faire me rend anxieuse. Mais qu’est-ce que je raconte ?
C’est impossible de tout faire !
J’en suis consciente, mais je pense que mon slogan a toujours été de faire le maximum, jamais d’en faire moins. C’est quand même bizarre !
En fait, moins s’est transformé en plus. L’argent que nous n’avons pas dépensé s’est accumulé lentement sur notre compte en banque, ce qui n’était jamais arrivé auparavant.
Nous avons commencé à mettre de l’argent de côté pour des dépenses avant qu’elles n’arrivent à échéance, au lieu de faire des pieds et des mains au dernier moment pour trouver les fonds nécessaires.
C’était vraiment incroyable.
Je me suis demandé si ce concept ne pouvait pas aussi s’appliquer à d’autres domaines qui sont une source de stress dans ma vie, comme la façon dont je gère mon temps.
Pourrais-je simplement prendre moins d’engagements – et cela m’aiderait-il à constituer des réserves ? Y perdrais-je à essayer ?
À ce propos, Jésus a dit quelque chose qui, je le crois, est tout à fait approprié :
Mon joug est facile à porter et la charge que je vous impose est légère. 1
Il n’était certainement pas du genre pressé, bien au contraire.
Je suppose que Jésus était entouré de gens qui, même à cette époque, se dépêchaient pour arriver à tout faire : des parents essayant de rassembler leurs enfants pour le dîner, des hommes d’affaires démarrant une entreprise, des prêtres essayant d’accomplir toutes leurs tâches, des domestiques s’efforçant d’arriver au bout d’une charge de travail excessive, et bien d’autres encore …
Jésus nous dit : Venez à Moi … et Je vous donnerai du repos. 2
Chaque fois que vous êtes tentés d’en faire plus, de vous attaquer à un nouveau projet ou de redoubler d’efforts, faites comme moi, prenez une minute pour vous demander (et pour demander à Jésus) : si j’en fais moins, est-ce que ça ira ?
En faire moins, qu’est-ce que ça donnerait dans cette situation ?
J’ai le sentiment que, comme moi, vous pourriez apprendre de nouvelles choses, et trouver ainsi un peu de répit et de repos.
1.Matthieu 11:30↑
2.Matthew 11:28↑

***











Pourquoi un Chrétien a-t-il besoin d’une armure à notre époque ?
La vérité est toujours la vérité
Les hommes de la montagne
Qui suis-je, dis-moi ?
Pensées sur la Poésie
[ Voir tous mes pps ]




Un petit poème pour toi
Ces mains
Ce monde qui nous appartient
Une vie bien remplie
La vérité où je meurs !
[ Voir tous mes poeme ]


Quand un homme aveugle pleurs !
Quel talent pour son âge !
Tamta Khukhunaishvili enchante le public !
Jésus pleura 3 fois
Un conte de fées ?....
[ Voir tous mes belleschoses ]






Mes amis(es),

C’est avec joie et foi que j’ai commencé
cette nouvelle année avec vous, même si
ma santé me fait des misères, l’esprit,
lui, est plus vivant et alerte que jamais !

Oui, ce sont des moments difficiles que
nous traversons tous, des moments de
tests et d’épreuves. Mais ce sont des
moments comme cela où notre foi est
testée pour le meilleurs.

La Bible a beaucoup à dire sur les tests
et les épreuves que nous traversons et Il
(Dieu) veut que nous ne soyons pas
découragés à cause de tout ce qui arrive.

En voici quelques-unes :

afin que l'épreuve de votre foi, bien
plus précieuse que celle de l'or qui
périt et qui toutefois est éprouvé
par le feu, soit trouvée tourner à
louange … (1 Pierre 1 :7)

Il sait néanmoins quelle voie
j'ai suivie ; et, s'il m'éprouvait,
je sortirais pur comme l'or.
(Job 23 :10)

Je t'ai mis au creuset, mais non
pour retirer de l'argent ; Je t'ai
éprouvé dans la fournaise de
l'adversité. (Esaïe 48 :10)

Le creuset est pour l'argent,
et le fourneau pour l'or ; Mais
celui qui éprouve les cœurs,
c'est Dieu. (Proverbe 17:3)

Dieu est présent plus que jamais ;
Il est près de vous, chacun d’entre
vous, il attend patiemment que
vous lui demandiez son aide. Il
désire qu’une chose, votre bien
et venir à votre rescousse !

Hier au soir, j’ai écouté une
émission de radio sur RTL au
sujet de la vaccination miracle
qui devrait résoudre tous les
problèmes des gens. La façon
que cela était présenté donné
l’impression que ce vaccin
était la solution. Beaucoup de
questions posées par les auditeurs
étaient sincères et on pouvait sentir
que les gens avaient besoin d’être
rassurés au sujet de ce vaccin.
Ceux qui répondaient aux questions
(étaient des experts bien sûr) leur
tâche, donc, rassurer la population …

Je pense que beaucoup ont des doutes
sur ce vaccin et hésitent à le faire,
mais le but de ces campagnes massives
pour que toute la population soit
vaccinée est en réalité une affaire de
gros sous, où les grosses entreprises,
(Big Pharma), empochent des milliards
dans leurs caisses !

Maintenant, le but de cet écrit, ce n’est
pas de politiser les intentions de ce
vaccin (cela regarde à chacun de
décider ce qu’il compte faire car cela
ne changerait nullement la donne),
mais d’encourager plutôt tout le monde
à rechercher et se tourner vers de vraies
solutions durables.

Cela me fait penser à ce proverbe chinois
qui dit sagement :
Si tu donnes un poisson à quelqu’un qui
est affamé, tu l’auras nourri pour un jour ;
mais si tu lui apprends à pêcher, tu lui
auras appris à se nourrir toute sa vie !

Et c’est ce que la foi en Dieu et Sa Parole
fait bien-aimés, elle ne vaccine pas les
gens pour un court instant, mais elle les
inocule pour la vie et l’éternité !

C’est à chacun de choisir où il veut mettre
sa confiance : Dieu ou les hommes de
science qui jouent avec votre santé !
Mais mon but ici, ce n’est pas à moi
de vous dire si vous devez vous faire
vacciner ou pas, mais de plutôt mettre
votre confiance dans quelque chose
de plus durable qui vous apportera
une vraie paix dans votre cœur et dans
votre esprit !

Avec ces derniers mots, je ne peux que
vous souhaiter de traverser cette année
2021 dans la paix et dans la foi. Voici
quelque chose de sage qui me tient à
cœur :

C'est pourquoi aussi je souffre ces
choses ; mais je n'ai pas de honte,
car je sais qui j'ai cru, et je suis
persuadé qu'il (Dieu) a la
puissance de garder ce que je lui
ai confié, jusqu'à ce jour-là …
(2 Timothée 1:12)

Avec mes prières sincères !

Patrick (soisunami)



sois_un_ami a 73 ami(e)s


Aucun ami commun





CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***