ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
sois_un_ami
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 
Parfois, l’écriture est un chemin solitaire, mais c’est un chemin qui vaut la peine d’être parcouru de long en large. Les paroles viennent et s’en vont, seuls les écrits restent ! Patrick Etienne



mem_gold EN LIGNE

Homme
La Lorraine
France

Aujourd'hui, je me sens.. à l'écoute à l
En ce moment… je rêve à…








MEMBRE DEPUIS: 11/22/2014
SIGNE ASTROLOGIQUE: Balance
DERNIÈRE CONNEXION: 03/29/2020 23:42:59






Pas de sujet
Mes sujets: 0  Sujet anonyme: 0
Voir plusVoir plus

De: Privé
De: Privé
De: Privé
De: Privé






1 - L’Amour ne peut mentir

Je te prends la main
Tu me prends la main

Le monde nous appartient
Parce que l’amour est roi

Je sais que je t’aime
Parce que tu m’aimes

Et l’amour ne peut mentir
Il ne revient jamais vide

Nous nous aimons ainsi
Dans cette union du cœur

Rien ne serait nous séparer
Parce que nous sommes
Un seul cœur maintenant !

Patrick Etienne

Le monde tremble quand
Deux êtres s’aiment autant,
Le monde pleurs quand
L’amour n’est plus ! ...

Patrick Etienne

Tout l'univers obéit à l'Amour ;
Aimez, aimez, tout le reste n'est rien.

Jean de La Fontaine

2 - Je voudrais tant…

Je voudrais vous raconter
Une histoire merveilleuse,
Mais je sais que tout le monde
Ne va pas aimer cette histoire.

Je voudrais vous raconter
L’histoire d’un homme,
Qui est venu parmi nous
Pour nous montrer le chemin.

Je voudrais vous raconter
Comment il a vécu par amour,
Comment il a donné sa vie
Pour le bien de l’humanité.

Je voudrais vous raconter
Ses peines, ses joies,
Son agonie, son endurance,
Son amour pour les hommes.

Je voudrais vous raconter
Sa vie extraordinaire
Mais beaucoup semblent
Avoir oublié qui il était.

Je voudrais… Mais les mots
Me manquent, pour raconter
Combien il vous aime tant,
Combien il a besoin de vous !

Patrick Etienne

3 - Les pleutres du clavier

Les pleutres sont hardis derrière leur ordinateur ;
Ils ne sont pas à court de leurs commentaires !

Ils savent manier leur clavier avec habileté et dextérité,
Confortablement assis dans leur fauteuil bien rembourré,
Une bière bien baveuse à la main, à l’abri des regards.

Ils n’hésitent pas à égorger, lacérer, piétiner leurs victimes ;
Malheur à celui qui leur déplaît, car leurs mots seront
De l’acide, du vitriol qu’ils déverseront sans pitié, une
Vengeance sans merci pour avoir osé être meilleur qu’eux.

Nous vivons dans une génération méchante, mesquine,
Où l’amour n’est plus loi ; où on dit tout et n’importe quoi.
Le fou ne se cache plus pour retenir sa langue ni le perverti
Qui crie sur tous les toits et qui déverse toute sa haine.

Mais toi ami(e), fais le bien et tu vivras, tu goûteras de
Longs jours, et tu verras de tes yeux, la dû récompense
Des méchants, ceux qui corrompent, polluent la Terre.

L’homme bon, produit de la bonne semence dans son cœur,
Tout ce qu’il fait, tout ce qu’il touche, tout ce qu’il dit, fait
Germer cette bonne terre pour produire des fruits, de la
Nourriture en abondance, pour nourrir tous ceux qui ont
Faim et soif de justice ; les débonnaires de la Terre !

Patrick Etienne

4 - Qui suis-je ?

Je suis rien et tout

Un papier
Une plume
Une encre noire

Un murmure
Une pensée
Une émotion

Dans le temps
Hors du temps
Loin du temps

Ici
Là-bas
Partout

Réelle
Irréelle
Eternelle

Je suis la plume du poète !
Je suis la plume du poète !

Eternelle
Irréelle
Réelle

Partout
Là-bas
Ici

Loin du temps
Hors du temps
Dans le temps

Une émotion
Une pensée
Un murmure

Une encre noire
Une plume
Un papier

Je ne suis rien et tout !

Patrick Etienne



La poésie
C’est l’âme
D’un être humain
Qui se reflète
Dans le miroir
De l’éternité !

L’éternité
A un miroir
Qui reflète
L’âme humaine
Dans la poésie !


Patrick Etienne

5 - Il se fait tard !

Et dans ce tard
Ma plume a sommeil
Elle veut se reposer
Contempler les étoiles
S’allonger, admirer
Cette voûte céleste
Là-haut, repose
La paix universelle
Le repos tant désiré

Elle est lasse
D’écrire, de donner
De s’épuiser, partager
Sans jamais compter
Sans jamais retenir
Sans jamais gémir
Sans garder en retour

Mais, peut-elle vivre
Survivre sans donner
D’elle-même, sans
Partager ce qu’elle a
Refuser d’ouvrir sa porte
A ceux qui sont dehors
A ceux qui ont froid
Ceux qui ont besoin
Ceux qui recherchent
Cette chaleur humaine

Elle voudrait fermer
Ses yeux, s’endormir
Oublier, faire disparaître
Le moment présent
Mais l’appel est trop fort
L’amour trop pressant
Le besoin trop grand
La demande trop importante

Elle doit donner, donner
Donner encore sans compter
Donner jusqu’à ce que
Cela fasse mal de donner
Jusqu’à sa lumière s’éteigne
Pour recevoir sa récompense

Patrick Etienne

6 - Une larme a coulée

Une larme est tombée
A plu d’un cœur tendre
Un cœur mouillé d’émotion
Une âme en cherche d’amour
Un être au cœur ouvert
Au souffle de vie
Une pensée qui s’envole
Qui s’enfuit là-haut
Dans le firmament
Dans les nuées du Ciel
Dans cet espoir qui s’envole
Vers son Créateur !

Dans cette larme s’enferme
Les espoirs, les soupirs
Des hommes, des femmes
Du cœur humain à la recherche
D’un monde meilleur
D’un monde sans malheur
D’un monde libéré de la peur
D’un monde où règne le bonheur
D’un monde où les pleurs sont essuyés
Pour toujours et à perpétuité !


Patrick Etienne

7 - Le feu dans l’âtre humain

Le vent souffle dehors,
La tempête rage avec frénésie,
La nature semble se déchaîner.
La pluie bat son plein ;
Mon âme est contemplative.

La vie n’est-elle pas cette fournaise
Qui brûle jour et nuit inlassablement,
Au-dedans de nous, de nos entrailles ?
Se débarrassant de toutes nos impuretés,
Afin que la vie puisse se mouvoir en nous.

Je tressaille de joie devant un tel brasier ;
L’âme assoiffée par ses braises ardentes.
Cela fait tressaillir mon cœur d’exultation,
Perchée au-delà du délire des hommes,
De ces foules humaines qui l’enterrent.

La tempête frappe la nature avec violence,
Arrachant, déracinant, renversant
Les faux-semblants, les contrefaçons,
Ce qui n’est pas enraciné profondément
Dans cette force de la nature vivante.

Ce soir, mon âme comme ce feu ardent,
Emeus ma Plume perdue, à la recherche
De contemplation, de simples vérités,
Qui craquettent sous ces flammes vives
Répandant leur chaleur régénératrice.

Dehors, pluie, tonnerre, et vent,
Se renforcent, bien décidés d’en découdre,
Perforant le ciel d’éclair, de bruits effrayants,
De flash de lumière et de fin du monde ;
Comme si les ténèbres avaient scellés la fin.

A l’intérieur, le brasier brûle dans l’âtre,
Bien déterminé lui aussi, à faire face
A n’importe quelle tempête ou furie,
Que ces éléments semblent relâcher ;
Bien décidé d’avoir le dernier mot.

Bien que dehors, dans ce monde de tumulte
Qui nous entoure et nous agresse ; nous
Pouvons trouver refuge dans notre cœur,
En sachant que les tempêtes de cette vie
Ne dure pas, mais qu’elles sont passagères.

Nous pouvons profiter du bien-être que
Nous apporte cette sérénité de l’âme,
Quand nous déposons notre âme,
Ainsi que notre fardeau ; toute tentative
De braver la tempête par nous-même.

Mais il se fait tard, laissons les bûches
Se consommer tranquillement dans l’âtre ;
La tempête finira bien par se calmer,
Profitons de cette bouffée de chaleur
Qui enveloppe notre corps, et…

Patrick Etienne

8 - Brave nouveau monde !

Est-ce que la musique de votre Cœur
Vous fait-elle rêver et voyager.
Remplit-elle votre cœur de ses étoiles
Qui luisent pour ceux qui croient.
Vous apporte-t-elle le plaisir d’aimer,
De donner, de déverser sur les autres.
Vous encourage-t-elle à découvrir
Des merveilles qui sont insoupçonnables.
Vous dit-elle qu’il y a un pays lointain,
Que seuls des pèlerins habités par
Un désir de pionnier ces terres inconnues
Pourront devenir les fondateurs de ce futur.

Voyager en terres inconnues, voilà ce qui
Motive le cœur des hommes ambitieux,
Ceux qui cherchent une cité bien meilleure
Que celle qu’ils viennent d’abandonner ;
Un nouveau pays où les fondations sont
Faits pour durer et traverser l’éternité.
Ces voyageurs courageux sont les citoyens
De ce monde à venir, de cette terre promise ;
Cette promesse de paix et d’abondance pour
Ceux qui sont prêts à tout donner, renoncer,
Ne jamais regarder en arrière pour l’atteindre !

Patrick Etienne

9 - Aimons avec passion

J’aime ces belles paroles
Cette élégance poétique
J’aime cette façon de s’exprimer
Mettre en vers ce qu’on ressent
N’est-ce pas un nectar divin
Une glorification du bien
De tout ce qui est beau
De magnifique, de bon, et de pur
Aimons ces précieuses valeurs
Et retournons au Jardin Magique
A l’innocence et la pureté
Pour cela, nous devons
Juste ouvrir notre cœur
Pour avoir un petit avant-goût
De la splendeur de l’étendue du Ciel.
Laissons cette paix, cette harmonie
Nous envahir, nous envelopper
Juste, profitons de ce moment béni !

Patrick Etienne

10 - Ma précieuse petite !

Tu es si belle à mes yeux
Ma précieuse petite ;
Ton affection,
Ta douceur,
Tes mains pleines de tendresse,
Ton sourire,
Ta joie de vivre,
Tes caresses si tendres,
Cette flamme, qui est tienne,
Pleine de délicatesse !

Que tu es belle allongée là
Ma précieuse petite ;
Comment mon cœur peut résister,
Quand ton corps m’invite
Sur ta couche aux mille plaisirs,
Quand les sentiments se mélangent
Avec la raison et la passion ;
Tu es tellement désirable !

Merci ma précieuse petite,
Pour allumer cette flamme,
Cette passion dans mon cœur,
Pour que l’amour vive
Encore une fois pour aimer,
Même si la folie en est la fin !

Aimons, aimons encore.
Aimons, toujours avec passion.
Aimons, de toutes nos forces.
Aimons, comme si c’était
Notre dernier souffle,
Notre dernière volonté.
Aimons, comme si notre vie
En dépendait pour survivre.

Car l’amour, c’est tout.
L’amour sincère et véritable
Ne peut jamais avoir tort,
Où se tromper en donnant.
Alors, aimons sincèrement,
Afin que nous puissions dire :
Nous avons aimé une fois
Passionnément dans notre vie !

Patrick Etienne

11 - Je ne suis pas grand-chose

Mais cette petite chose que je suis
Est une grande chose aux yeux de Dieu
Un petit hère perdu dans la grande foule
Noyer parmi les humains de ce monde
Ou personne ne semble voir la différence
Pourtant ce petit cœur qui est le mien
Invisible et caché aux yeux de mes voisins
Bat la chamade du grand amour intérieur
Qui cherche à partager cette passion dévorante
Alors ce qui était insignifiant et modeste
Se transforme en une abondance de vie
Pour apporter cette foison divine au monde
Ce qui fait la grande différence en tout
C’est que Dieu utilise des petites personnes
Comme vous et moi en dépit des circonstances
Pour montrer Sa Grandeur et sa Magnificence
Pour qu’un jour on ouvre ces livres de mémoire
Pour que tous sachent qui était grand à ses yeux !

Patrick Etienne

12 - Mes écrits,

Qu’ils soient poétiques,
Littéraire, historique, humaniste,
Et tant d’autres choses,
Vous y trouverez…

Le salé et le sucré,
L’humour et le sérieux,
La vraie vie,
Les histoires réelles,
Le choc des vérités,
La guerre contre le mensonge,
L’amour des belles choses,
La sincérité du cœur,
L’amitié et la compassion,
Le désir d’aider mon prochain,
Et au-dessus de tout,
Ma foi en Dieu et son Livre Saint !

On est et on reflète,
Dans nos paroles,
Nos écrits,
Ce que notre cœur soupir,
Pense, et crois profondément.
On ne peut pas cacher
Ce qu’on y a amassé
Toutes ces années passées.
Car de l’abondance de cœur
La bouche et la plume parlent,
Elles ne peuvent pas mentir.

Je suis un ménestrel itinérant,
Un poète déguenillé,
Un bien piètre écrivain,
Un hère sur le chemin
De sa demeure céleste,
Seulement de passage
Sur cette terre,
Qui m’est bien étrangère…

Je n’écris pas pour un renom,
Pour une gloire éphémère,
Pour de l’argent sonnant,
Un prix ou un discernement ;
Mais je peux être, pour vous,
Ce que vous voulez de moi,
A partir du moment
Que cela glorifie le bien !

Patrick Etienne

13 - L’enfant

Regarde le ciel
De son lit
Bordé d’étoiles ;
L’univers entier
Lui sourit.
Dans son cœur
Innocent,
L’espoir de nouveau
Vient de renaître !

Patrick Etienne

14 - La faute qui aveugle

Un poète est un poète,
Qu’il y ait une faute ou pas !
Peut-être était-il trop pauvre pour
Se permettre un poème sans faute ;
Où, comme à son habitude, rêvait-il
Trop d’amour et de simplicité.
Son sens du naturel et sa naïveté
Ne compensent-ils pas cette faiblesse ?
N’oublions pas que ce simple être
Vis dans une culture faite d’émotion,
De créations et de beautés divines ;
Cette sensibilité aide ses lecteurs à
Lui pardonner tous ses manquements.

Ami, si tu passes son chemin,
Aie de l’indulgence à son égard ;
Un regard humain plutôt qu’un
Tic d’érudition sur ton front.
Rappelle-toi, que sa Muse n’a
Aucun dégrée académique,
Sinon, un amour passionné,
Pour cet amoureux du vers
Et du verbe si bien exprimé !

Patrick Etienne

Le poète exprime ses sentiments ;
Ecrit ce que son âme lui dicte,
Reflète la beauté qu’il ressent ;
Colore ses pensées de mille feux ;
Embellie tout de sa belle Plume !

Vous devez être passionné, excité,
remué dans tout ce que vous faites ;
mettre de la vie, de la passion.
Si vous êtes un écrivain,
déversé votre âme dans vos écrits ;
si vous êtes un poète,
puisez toute la beauté qui y demeure ;
si vous êtes un artiste,
soyez réel et vivez-le en profondeur.

Laissez cette flamme à l’intérieur
de vous, brûler cette belle chandelle
par les deux bouts, et ne retenez rien
car une vie est trop vite écoulée !

Patrick Etienne

15 - L’échelle de l’Eternité

Quand l’âme s’éveille, l’esprit peut vivre ;
L’âme peut se libérer de l’emprisonnement
De sa prison terrestre qui l’assujettit.
Le poids des chaînes, des contraintes, est brisé ;
L’âme devient pur esprit et naît de nouveau.

Il y a une guerre sans merci qui se déroule
En ce moment, entre la chair et l’esprit,
Une guerre impitoyable pour la possession
Des âmes humaines entre ces deux mondes ;
De la vie et la mort, du présent et du futur.

La chair promet à l’esprit de lui ouvrir les yeux,
Que c’est éphémère de se projeter dans le futur,
Qu’on ne devrait avoir pour maîtres que soit même,
À fin de comprendre les rudiments de la vie, et ainsi,
Posséder les clés de la connaissance et de la sagesse.

La chair ne profite de rien, seul l’esprit vivifie !
Il est le seul à avoir les moyens pour faire
S’épanouir une vie saine et durable, pour créer
Dans l’âme humaine cette force intérieure ;
Cette paix et cet amour infini qui surpasse tout.

Bien qu’en bas, dans ce monde de chair de sang,
L’homme semble et prétend dominer la matière,
Ses efforts sont vains, ses jours sont comptés,
Pesés et trouvés manquant en fin de compte ;
Son échelle trop courte pour atteindre les Cieux.

Patrick Etienne

16 - Hommage à mon grand-père

Les grands hommes sont souvent de petites personnes
Qu’on n’entend jamais parler durant leur vie ici-bas.
Mais leur vie, aussi insignifiante qu’elle puisse apparaître
Aux yeux de leurs semblables, à un impact considérable,
Ce qu’ils lèguent derrière eux après avoir quitté ce monde.

Mon grand-père était l’un de ces hommes inconnus,
Un saint à sa façon qui aimait donner et aider les autres.
Un père de famille qui aimait et chérissait sa famille.
Un travailleur respecté et dur à la tâche devant lui.
Un homme aux valeurs sincères, d’une grande intégrité.

C’est ce que j’appelle la sainteté quand un homme ou
Une femme joue le rôle qu’il leur est destiné et donné.
Ce sont ces petites personnes que la Bible cite :
« Bienheureux les débonnaires et les gens simples car
c’est à eux qu’appartient le Royaume des Cieux »

Ils donnent, sans savoir qu’ils donnent, heureux de la faire.
Ils aiment, comme si cela était naturel pour eux de le faire.
Ils répondent aux besoins des autres, sans sourciller, sans
Attendre quelque chose en retour, bien content de le faire.
Ils traversent cette vie, la joie au cœur et le besoin de faire.

Dans ma vie, j’ai eu le bonheur et le privilège de connaître
Deux de ces saints : mon grand-père, et un de mes oncles.
Ces deux personnes m’ont enseigné le sens de la vie,
La responsabilité de notre passage sur cette terre, non
Seulement pour notre famille, mais pour les autres aussi.


C’est avec un cœur plein de gratitude que je les remercie.
Leur vie, leur exemple n’ont pas été sans porter du fruit,
Car aujourd’hui, je continue à porter leur flamme vivante,
Ces ares de terres riches, pleines de sagesse et de bon sens,
Une terre fertile et prospère où il fait bon de vivre et aimer !

Patrick Etienne

Mon grand-père était Basque espagnol et vous pouvez deviner d’où me vient ce feu et cette force à l’intérieur, ainsi que cette volonté de me battre pour ce qui est juste et droit.
Il a immigré de son pays pour venir vivre en France parce qu’il était un communiste et un paria sous le botte de Franco. Mais j’ai une bonne idée qu’il était plus chrétien dans son cœur que communiste.
C’était ce que je peux appeler un homme bon, un merveilleux père de famille, et un dur travailleur, toujours prêt à tendre la main et aider les autres de quelque manière que cela soit.
Il a rencontré ma grand-mère et ont eu huit enfants ensemble. Mais il a dû quitter ce monde plus tôt qu’il le pensait. Ces poumons étant devenus trop faibles après avoir trop travaillé comme souffleur de verre dans son pays.
Je n’ai pas connu mon grand-père personnellement, mais j’ai une bonne idée de lui à travers les récits de ma mère et de ses autres enfants qui parlaient de lui souvent avec tant de bien.
Sa disparition a été une énorme perte pour ma grand-mère et sa famille. Mais il a laissé derrière lui un fabuleux héritage pour sa descendance ; un homme vrai, sincère et humble, quelqu’un sur qui dépendre et faire confiance.
Je pense sincèrement qu’il a eu et qu’il continue d’avoir une grande influence dans ma vie, et j’ai la foi de penser, qu’il m’a aidé à devenir l’homme intègre que je suis devenu aujourd’hui !

Patrick Etienne

17 - Une raison pour vivre

La vie est beaucoup plus que cela ;
Tout dépend ce qu’on recherche
Et ce que l’on veut y trouver.

Pour certains, elle est un sujet
De craintes perpétuelles ;
Pour d’autres, une recherche de
Gains et de pouvoirs insatiables ;
Et d’autres encore, une fleur
Des champs qui, nait,
S’épanouit, puis disparaît
Dans la nuée du temps.

Alors, j’ai dit à mon âme :
Qu’elle chemin choisir ? Et,
C’est mon cœur qui a répondu !

Qu’est-ce qui te rend heureux,
Te donne une raison de vivre,
Qui fait briller le soleil, et
Te réchauffe chaque jour
En illuminant ton chemin ?

Sans amour, on est perdu ;
On perd la raison, pourquoi
Nous existons ici-bas ?
On devient une âme qui erre,
A la recherche sans cesse
De plaisirs éphémères…

La vie, notre existence,
Dois avoir un but à atteindre
Si nous ne voulons pas finir
Comme une étoile errante, qui,
Ayant perdu son port d’attache,
Erre sans espoir dans l’espace !

Aujourd’hui, à cet instant,
Aimez, donnez de l’amour,
Et vous allez retrouver le
Chemin du bonheur, une
Nouvelle raison de vivre,
En partageant votre amour,
Votre vie avec les autres !

Patrick Etienne

18 - Le baiser d’un enfant

Le baiser d’un enfant,
C’est doux, c’est pur ;
C’est le printemps
Avec ses fleurs ;
C’est l’été qui chante
Et sourit de bon cœur ;
C’est la brise qui rafraichit
Et revigore nos cœurs ;
C’est la tendresse sincère
Qui caresse nos âmes ;
C’est l’amour divin
Dans un petit écrin
De chair et d’innocence !

Le baiser d’un enfant,
C’est l’espoir qui renaît ;
C’est la plus belle forme
De l’amour véritable !

Patrick Etienne











Pourquoi un Chrétien a-t-il besoin d’une armure à notre époque ?
La vérité est toujours la vérité
Les hommes de la montagne
Qui suis-je, dis-moi ?
Pensées sur la Poésie
[ Voir tous mes pps ]




Tout est dans l’art d’écrire !
La beauté dans l’adversité
Ecrire, pour aimer
Poésie du savoir
Entre Ciel et Enfer !
[ Voir tous mes poeme ]


Quand un homme aveugle pleurs !
Quel talent pour son âge !
Tamta Khukhunaishvili enchante le public !
Jésus pleura 3 fois
Un conte de fées ?....
[ Voir tous mes belleschoses ]





sois_un_ami a 75 ami(e)s


Aucun ami commun






CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***