ENVOYER À UN AMI | CLAVARDAGE | SIGNET | GUIDE D'AIDE
MA PLANÈTE

Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !

Ma Planète c'est une place pour publier par passion, pour le plaisir, et pour le partage!! Après si c'est vu et commenté c'est tant mieux.

Partagez cette page avec :
lhodi
PROFIL   MES PHOTOS   MES BLOGUES   MON LIVRE D'OR   MES AMIS   MES FAVORIS   MESSAGES DANS TOUS LES LIVRES D'OR DE VOS AMIS   MES PPS   Mes pps préférés   MES BLAGUES   MES BELLES CHOSES   MES POEMES   MES VIDÉOS   MES RECETTES   MES RECETTES PRÉFÉRÉES  
 
Upload images Upload images Citation « Un Jour La Terre Pleura, Elle Priera Pour Sa Vie, Elle Pleura Des Larmes De Sang. Vous Allez Faire Un Choix, Si Vous Voulez L’aider Ou La Laisser Mourir, Et Quand Elle Mourra , Vous Aussi, Mourez. « John Hollow Horn, Oglala Lakota, 1932



mem_normal HORS LIGNE

Homme
castelnaudary
France

Aujourd'hui, je me sens.. de bonne humeur de bonne humeur
En ce moment… je pense à mes amis








MEMBRE DEPUIS: 04/11/2009
SIGNE ASTROLOGIQUE: Lion
DERNIÈRE CONNEXION: 08/22/2018 04:20:40






Vous n'avez pas encore reçu de cadeau.





Pêche,
randonnée,
vélo,
montagne,
la nature quoi, la vrai

western (les vrai)
horreur
Dessins animés (on reste enfant)
Action


country , celtique
Jean Michel-jarre
variété



Découvrez la playlist Tribal Spirit avec Indians


Upload images

Pour moi c'est du temps perdu je préfère profiter de tout le reste

échecs,
aventure,
jeu de rôle,
énigme,étrange.....

LE LOUP.

Upload images

L'histoire des loups est similaire à celle des indiens d'Amérique .
Ces deux peuples vivaient en harmonie avec la nature jusqu'à ce que l'homme blanc, pour les indiens, ou simplement l'Homme, pour le loup, n'apparaisse dans leurs vies. L'Homme s'installa sur leurs terres, mais avide de pouvoir et d'espace à conquérir, il grignota de plus en plus de territoire. Il chassa les loups comme les indiens de leur propre terre. Comme cela ne suffisait pas, il se mit à les priver des biens qui leurs permettaient de survivre (bison, territoire, etc.), puis tua ceux qui étaient trop gênants.
Enfin, il en extermina la majeure partie et obligea les autres à vivre dans des parcs, des réserves.

Upload images
Vous me dites sauvage et cruel, moi, le loup,
Mais, vous, les humains, qui vous permet de me juger ?
Vous les hommes qui vous croyez civilisés
Je pense que vous êtes devenus fous...

Lequel de mes congénères aurait osé imaginer
De créer des camps de concentration pour tuer,
D'inventer une bombe pour tout raser,
Ou de perpétrer de lâches attentats meurtriers ?

Lequel d'entre nous aurait pu penser simplement
Massacrer sans merci nos amis, nos parents,
Simplement parce qu'ils pensent autrement,
Ou que le ton de leur peau est différent ?

Moi, le loup, je vous le prédis,
Si rapidement vous ne vous reprenez pas
Un jour arrivera où toute vie disparaîtra
Ne pouvant survivre à votre humaine sauvagerie...

Nous les loups, nous ne tuons que pour manger,
pour survivre et nous protéger,
Et vous nous appelez "des bêtes",
Alors, dites-moi, vous, qu'est-ce que vous êtes ?


UNE BELLE LEÇON DE CIVILISATION !



Quand tu te lèves le matin,
remercie pour la lumière du jour,
pour ta vie et ta force.
Remercie pour la nourriture
et le bonheur de vivre.
Si tu ne vois pas de raison de
remercier,
la faute repose en toi-même.

Tecumseh, chef shawnee



La beauté devant moi fasse que je marche
La beauté derrière moi fasse que je marche
La beauté au-dessus de moi fasse que je marche
La beauté au-dessous de moi fasse que je marche
La beauté tout autour de moi fasse que je marche
chant shaman navajo



"La prière, dans notre tradition, c'est moins de demander
que de remercier pour ce que nous avons reçu.
Cette façon de remercier permet aux choses de grandir.
Quelles que soient les pensées que nous avons dans notre esprit,
elles sont comme des chansons qui parlent à travers le monde
et qui nous reviennent."
Dhyani


Amérindiens
envoyé par soren11. - Futurs lauréats du Sundance.

Chant de deuil cérémonial
(Diegueño)
"... Tout peut très bien aller pour vous, puis quelque chose arrive
qui vous anéantit. C'est ainsi que va la vie.
N'oubliez pas que cela peut vous arriver aussi !"


rituels amérindiens
envoyé par Uwohali. - Regardez plus de courts métrages.


"Les paroles des blancs sont écrites sur l'eau."
Sitting Bull (Hunkpapa)
background20



• Le destin s'écoule comme le torrent, d'une manière irrévocable. Celui qui lui résiste retourne grain par grain au rivage de sable
Indiens Algonquins


• Celui qui n'est pas prêt a affronter la mort au terme de sa vie, ne sera pas en paix quand tombera la nuit.
Indiens Chippewa du lac Huron



"Les Blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Lorsque nous, Indiens, cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque nous édifions nos tipis, nous faisons de petits trous. Nous n'utilisons que le bois mort.
L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit tout. L'arbre dit « Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal ». Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait. Il arrache les arbres et les é@#$%& jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela leur fait mal. Les Indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme blanc démolit tout. Il fait exploser les rochers et les laisse épars sur le sol. La roche dit « Arrête, tu me fais mal ». Mais l'homme blanc n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?... Partout où il la touche, il y laisse une plaie."
Vieille sage Wintu (Indiens de Californie)



Upload images
"Enfant, je savais donner. J'ai perdu cette grâce en devenant civilisé. Je menais une existence naturelle, alors qu'aujourd'hui je vis de l'artificiel. Le moindre joli caillou avait de la valeur à mes yeux. Chaque arbre était un objet de respect. Aujourd'hui, j'admire avec l'homme blanc un paysage peint dont la valeur est exprimée en dollars !
"Chiyesa, écrivain indien contemporain

Upload images

Upload images

Le rêve est créateur d'univers.
Celui qui rêve ne dort pas ...
Il voyage.

Upload images

les jeux d'échecs


LE JEU D'ECHECS

HISTORIQUE ET ANECDOTES:

S'il est difficile de dater précisément l'apparition, trop lointaine, du jeu d'échecs, en revanche, toutes les thèses s'accordent pour situer son origine géographique en Inde et plus probablement au Cashemire.
Pour le grand poète persan Firdusi, l'origine indienne ne fait pas de doute. Dans son "Livre des Rois" (fin du Xe siècle), il rapporte une légende indienne selon laquelle le jeu aurait été inventé à la suite d'une contestation survenue à l'issue d'une guerre de succession meurtrière entre deux frères. Un conseil de sages décide alors de reconstituer la bataille sur un carrelage en teck et en ivoire représentant le théatre des opérations.
Le nom même d'échecs vient de "shah" (prononcé "scac") qui a remplacé le mot indien "rajah" et donnera "scacum" en latin, puis "scacco" en italien puis "eschec" en français. Le mot est né. Avec lui se conservera le cri de victoire "al-shah-mat" (le roi est mort), échec et mat !
Upload images

Upload images

Ne te détourne pas de l'obstacle, n'essaie pas de fuir les difficultés.
Lorsqu'il rencontre un rocher sur sa route, le fleuve ne remonte jamais en arrière.
Il le contourne en glissant, joue avec lui comme le guérisseur qui murmure
et enchante la blessure, ou bien il bondit dans une gerbe de lumière.
Apprends à danser avec l'obstacle, si tu veux progresser.

Upload images

Upload images

Apprends à freiner ta course, à rassembler tes forces,
à maîtriser ta confusion, à calmer ta dissipation.
L'oiseau arrête son vol en un lieu pour faire son nid,
et en un autre pour se reposer dans son parcours.

Upload images

Upload images

L'Indien préfère le doux son du vent
s'élançant comme une flèche à la surface d'un étang,
et l'odeur du vent lui-même,
lavé par la pluie de midi ou parfumé par le pin.
L'air est précieux à l'homme rouge
car toutes choses partagent le même souffle :
la bête, l'arbre, l'homme,
tous épousent le même souffle.

Upload images

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas.

Prophétie d'un Amérindien Cree
Upload images

Upload images








Upload images

"De toutes les merveilles qui ont été données à l'homme par le Créateur,
la musique est la plus belle.
Elle est l'énergie qui nous permet de descendre dans notre profondeur
et elle est en harmonie avec la construction du corps humain.
Tous, nous devons prendre conscience de la puissance du son.
On peut utiliser la musique pour guérir ou faire du bien."

Hollis Littlecreek

Upload images

Upload images

Tout passe, les heures, les nuages dans le ciel,

la vie des hommes, emportés de la naissance vers la mort.

Ne t'attache pas à la chronologie affective des choses.

C'est une très mauvaise manière de voir le monde.

Fais de chaque seconde une expérience enrichissante,

sans t'inquiéter du temps qui fuit

et des matins qui ne reviennent plus.

Le présent est la seule chose qui n'ait pas de fin.


Upload images

Upload images

Notre esprit vient du soleil et notre pensée est une étincelle du soleil.



Nous respirons tous un seul air, nous buvons tous une seule eau,

nous vivons tous sur une seule terre.

Nous devons tous la protéger.



Que le Grand-Esprit guide nos pas sur la route de la vie.

Respectons sa création, notre Mère la Terre,

et préservons-la afin qu'elle nous préserve.

Upload images

Upload images

"Nous autres les Indiens avons toujours aimé et respecté la nature.

Que des hommes tentent de la modifier, nous préoccupe énormément.

Sachez qu'il est toujours plus difficile de rétablir l'équilibre naturel

que de produire un déséquilibre.

L'homme n'est pas né sur Terre pour corriger la nature,

mais pour en être le fidèle gardien."

Upload images

Upload images

De.toutes les merveilles
Qui ont été donné à l'homme
Par le créateur
La musique est la plus belle.

Elle est l'énergie qui vous permet
De descendre en profondeur
Et elle est en harmonie
Avec la construction du corps humain.

Tous nous devons prendre conscience
De la puissance du son.
On peut utiliser la musique
Pour guérir ou faire du bien.......


Upload images

Les vastes plaines ouvertes,
les belles collines qui ondulent
et les ruisseaux qui serpentent
n'étaient pas sauvages à nos yeux.
C'est seulement pour l'homme blanc
que la nature était sauvage,
seulement pour lui que la terre
était "infestée" d'animaux sauvages
et de peuplades "barbares".
Pour nous, la terre était douce,
généreuse, et nous vivions
comblés des bienfaits
du Grand Mystère.
Ce n'est que lorsque l'homme
poilu de l'Est est arrivé et,
dans sa folie brutale,
a accumulé les injustices sur nous
et les familles que nous aimions,
qu'elle nous est devenue "sauvage".
Lorsque même les animaux de la forêt
commencèrent à fuir à son approche,
alors commença pour nous
"l'Ouest Sauvage".

Luther Standing Bear,
chef sioux oglala
Upload images

Upload images

Upload images

prière indienne

Grand Esprit
Toi dont la voix s'entend dans le souffle de la brise,
toi dont l'haleine donne vie au monde,
nous avons besoin de ta force et de ta sagesse.

Fait que nous marchions dans ta beauté,
que jamais nos yeux ne se lassent de contempler
les ors et les pourpres du soleil couchant.

Aide-nous à lire les messages que tu as cachés
dans les feuilles et dans les rochers.
Rends-nous sages, afin que nous saisissions
ce que tu nous as enseigné.

Fais que nous soyons toujours prêts à venir à toi

les mains propres et le regard clair.
Ainsi, quand la vie s'éteindra
comme s'éteint le couchant,
sans honte, nos esprits pourront venir à toi.

Grand Esprit, transforme nos cœurs,
afin que nous n'enlevions jamais
à la beauté de ta création
plus que nous ne lui donnons.

Apprends-nous ne jamais rien détruire à la légère
pour satisfaire notre avidité,
à ne jamais oublier de prêter nos mains
pour édifier la beauté de la terre;
à ne jamais prendre
ce dont nous n'avons pas besoin.

Rends-nous capables de te comprendre
que détruire la musique de la terre
c'est créer la confusion, ruiner son apparence,
et nous rendre aveugles à la beauté.
Polluer son doux parfum par notre insouciance,
c'est en faire une maison de puanteur.

Mais, si nous prenons soin d'elle,
la terre prendra soin de nous.

Upload images

O grand pouvoir du Soleil !
Je suis en prière pour mon peuple
Afin qu'il soit heureux l'été
Et qu'il demeure vivant
Dans les rigueurs de l'hiver
Nombreux sont ceux qu'affligent
Les maladies et la misère
Aie pitié d'eux et accorde leur de survivre
Qu'ils connaissant une longue vie
Et l'abondance. Qu'il nous soit permis de
Nous mêler à ces cérémonies selon le rite
que tu as enseigné à nos ancêtres dans les temps écoulés.
Si nous commettons des erreurs
Aie pitié de nous !
Aide nous, Ô Terre Mère
Car nous comptons sur ta bonté
Fais descendre l'eau de la pluie sur nos prairies
Et dispense-nous une abondance de Baies sauvages
Etoile du Matin, lorsque tu tournes
Vers nous ton regard, envoie-nous le pain
Et le sommeil réparateur!Grand Esprit, bénis nos enfants
Nos amis et nos hôtes, en nous
Donnant une vie heureuse
Que nos pistes s'étendent droites
Et plates devant nous
Et accorde-nous de vivre
Jusqu'a notre vieillesse
Nous sommes tous tes enfants
Et nous te demandons cela d'un coeur pur
Upload images

¨ Si , comme le guerrier Cherokee ,

je considère l’année nouvelle comme une chance de me renouveler
alors la Force et le Courage seront à mes côtés .

Je me souviendrai que les choses finissent par s’arranger ,
que les blessures guérissent et que les liens se ressoudent ,
Non parce que je l’ai dit ,
mais parce que je le crois .
Mais le temps venu , de faire les choses correctement
et de ne pas m’écarter du Chemin
Comme l’eau fraîche et libre qui coule de la source des bois ,

Une nouvelle vie et un nouveau sens jailliront de ma Source Intérieure .

Le Calme et la Paix m’envelopperont ,
Car je ne gagnerai rien à craindre ce monde chaotique . ¨
Joyce Sequichie Gifler

Upload images
PRIERE L'AMOUR LA COMPASSION, L'HONNEUR

Grand Père, Regarde comme nous sommes fragiles
Nous savons que dans toute la création
Seule la famille des hommes s'est écartée du chemin sacré.
Nous savons encore que nous sommes divisés et
Nous savons que nous devons nous rassembler
Pour avancer dans le chemin sacré
Grand Père, Très Saint, Apprends-nous l'amour, la compassion, l'honneur
Pour que nous puissions guérir la terre
Et nous guérir mutuellement.
Upload images
Poème de Guyloup, dite Tortue aimante, le 08 février 2002



Capteur de rêves
Upload images
Dans la culture amérindienne le capteur de rêves est l’un des objets le plus important. Ils est surtout utilisé par les tribus Ojibwas, les Sioux, les Creek, les Zunis, les Tinglits, mais les tribus du sud (Apache, Cherokee, Natchez, Napochi Algonquin etc.) et même les Hopis évoquent eux aussi des légendes concernant l'Araignée Femme.
Upload images

Le capteur de rêves servait à filtrer les bons des mauvais rêves. Celui-ci laissait passer à travers les mailles les bons rêves et les songes utiles et emprisonnait dans ses mailles les cauchemars et tout ce qui pouvait perturber le dormeur et lorsque venait le jour grand père soleil détruisait toutes les mauvaises énergie à l’aide de ses rayons du soleil.
Upload images

Selon la culture amérindienne le rêve est le véhicule qui permet l’échange entre les hommes et le grand esprit et l’expression des besoins de l’âme.
Il est essentiel de satisfaire les besoins de son âme comme ceux de son corps. Le rêve permet de se libèrer et assurer l’équilibre.
Le capteur de rêves est principalement de forme ronde mais dans certaines tribus comme chez les iroquois ils étaient en forme de goutte.
Le capteur de rêves était tressé d’une toile en fibre d’ortie ou de tendons d’animal, qu’ils teignaient ensuite en rouge à l’aide d’écorce de prunier sauvage.
On note que cette façon de faire concernait la période du début su siècle car de nos jours la méthode de tressage est a bien changé et les matériaux aussi surtout avec l’arrivée des homme blancs.
Au 20eme siècle, la fibre d’ortie et les tendons d’animal on été remplacés par de la fibre d’autres plantes puis quelques années plus tard par des matériaux synthétiques.
Lors de l’arrivée des hommes blancs les perles de verres sont venues ajouter une touche de couleur, mis sur des lacets de cuir elles ont d’abord servi de décors.
Puis les Amérindiens y ont inséré des plumes pour aider à guider les bons rêves sur le dormeur.
Il n’y a pas eu que l’aspect du capteur de rêves qui a changé mais aussi sa signification. Chacun interprète le capteur à sa façon (porte bonheur, aide à décrire l’avenir etc.).
Certaines personnes disent aussi que le capteur de rêves doit être surtout placé devant une fenêtre pour qu’il puisse fonctionner, mais faut bien se rappeler que les Amérindiens n’avaient pas de fenêtre dans leur tepee.
Celui-ci doit être placé de façon à avoir les premières lueurs du soleil pour que les mauvais rêves prise aux piège soient brûlés.
Il ne faut pas oublier que le capteur de rêve sert de filtre pour empêcher les cauchemars de venir trouble les dormeurs.
Upload images

L'EXTERMINATION D'UN PEUPLE ET DE TOUTE UNE CULTURE.

Upload images

Avant l'arrivée de l'homme blanc, l'Amerindien vivait sur une terre intacte.

8 millions d'Amérindiens vivaient parmis
60 millions de bisons et
2 millions de loups
sur un espace de 9.364.000km carré.

Soit 6 bisons par km carré
1 homme par 2 km carré
et 1 loup par 5 km carré

Et de nos jours, sur le même espace :
260 millions d'hommes
(dont quelques centaines de milliers d'Amérindiens seulement)
Quelque milliers de loups ( traqué sans cesse)
Dix mille bisons.
Upload images
Avant l'arrivée des Blancs, on estime que 7 à 8 millions d'indiens occupaient l'Amérique du Nord.

Plus de nourriture!
Les colons devenus de plus en plus nombreux s' accaparèrent non seulement des terres indiennes mais décimèrent presque complètement les troupeaux de bisons afin de nourrir les nombreux travailleurs qui construisaient les voies ferrées et en organisant des chasses collectives dans le but d' exterminer le bison qui était la survie des Indiens.
Plus de bisons donc plus d'Indiens.
Ils les déplacèrent dans des "réserves" qui bien souvent était des endroits incultes, insalubres et pauvres en gibier.
Lors de ces déplacements forcés, parfois extrêmement long, beaucoup d'Indiens n'y survécurent, périrent du froid, du manque de nourriture et d' hygiène.
Dans ces "réserves" d'autres trouvèrent la mort par la famine entretenue par certains colons qui revendirent les denrées alimentaires ou lieu de les fournir aux Indiens ou leurs fournissant de la nourriture avariée qui pour ces colons était devenue invendable.
Lors de ces "marches" les colons fournirent aussi aux Indiens des couvertures infectées par les microbes de la petite vérole et de la tuberculose ( fait connu de certaines autorités !!!)
Les Indiens n'ayant pas le même système immunitaire, beaucoup succombèrent de ces maladies. Quelques Indiens tentèrent de se révolter, mais furent rapidement mis à raison.

Plus de culture

On imposa aux Indiens soit la religion catholique, soit la religion protestante. Les obligeant à renier leurs croyances ancestrales et leurs coutumes. Principalement en obligeant les enfants, dont certain furent retirés de leur milieu familial et de leur réserve, d' être "instruit" selon les concepts religieux en vigueur dans des établissements spécialisés n' apparentant plus à des maisons de redressement qu'a des pensionnats; de porter des vêtements de "civilisé", d'avoir les cheveux court et avec l'interdiction de parler leur langue tribale...

Upload images

(à réciter avec foi et conviction quand une personne est malade)
Que les forces de guérison du Soleil, de la Lune , des étoiles et des planètes dans
leur élan coulent à travers moi, coulent à travers moi.
Et comme le fleuve gorgé de pluies qui rejette ses eaux dans les mers,
puissè-je rendre à tous ceux qui en ont besoin, la connaissance du chemin
et la compréhension du chemin, de l'unité de l'énergie qui danse sous toutes les
formes, du plus petit atome à la plus grande des galaxies.
En une fraction de seconde puissè-je voir le déploiement de l'infini en moi-même
et être libre, et être libre.
Que le pouvoir de guérison de l'air que tous nous respirons montre comment
nous partageons, montre comment nous partageons,
et comment à chacun de nos souffles nous équilibrons vie et mort,
nous équilibrons vie et mort.
Que le pouvoir de guérison de l'eau me fasse grandir, me fasse grandir,
que je puisse apprendre à lâcher prise et à vivre le flux à chaque moment.
Que le pouvoir de guérison de la terre me donne une nouvelle naissance,
me donne une nouvelle naissance,
que je puisse voir l'égale valeur de toutes les formes de la vie,
et ainsi en finir avec mes combats intérieurs.
Que le pouvoir de guérison du feu embrase le vrai désir de mon coeur,
m'élève plus haut, m'élève plus haut.
Que le pouvoir de guérison de la lumière rende une vision lumineuse,
qu'en moi les oppositions apparentes puissent s'unifier, que je puisse
transcender le bon et le mauvais et ne plus voir la vie en blanc et noir.
Que le pouvoir de guérison du son coule dans ma voix et se répande,
et accorde mon oreille à tout ce que j'entends ; qu'ainsi mon esprit devienne
clair, et que je le libère de tout espoir et de toute crainte.
Dans le silence qui n'a pas de centre, puissè-je voir la grâce bienfaisante de
l'espace vide, brillant et lumineux qui est l'essence même de mon esprit ;
et puissè-je aller au-delà de toutes les conceptions limitées de la naissance et de
la mort, et transcender les visions erronées du temps.
Que, par le pouvoir de guérison invoqué dans ce chant, nous puissions,
moi et tous ceux qui souffrent, devenir à présent forts ; et que tous les coeurs
connaissent la paix à laquelle ils aspirent.

John SHANE
Upload images

Upload images

""Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre.
Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.
L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

Seattle, chef indien Suquamish
Upload images











grand canyon
[ Voir tous mes pps ]






Simplement
[ Voir tous mes poeme ]












Lire le bonheur dans le regard de mon fils
Le beau temps qui rend la bonne humeur aux gens
Voir ma petite famille heureuse
vivre a plein temps quoi.

Hebergeur d'image

l'hypocrisie
le mensonge
les gens qui ont deux visage
voir les gens triste....
La cigarette ( ça tue ) ......
Upload images

Hébergement photos

La plus ancienne mention de la célébration de la fête de Noël chez les Amérindiens remonte à 1641. Le missionnaire jésuite Jean de Brébeuf, qui vivait chez les Hurons de la baie Georgienne depuis 1626, a composé, dans leur langue, un cantique de Noël racontant la naissance de l'Enfant Jésus.
Désirant leur faire comprendre le sens réel du grand mystère de la Nativité, le père Brébeuf adapta son récit, écrit en vers, aux particularités de la culture amérindienne. Ainsi, l'Enfant Jésus était emmailloté dans des peaux de lièvre plutôt que dans des langes de lin, il reposait dans une cabane d'écorce et non dans une mangeoire; des chasseurs remplacèrent les bergers et, enfin, trois chefs indiens furent substitués aux rois Mages qui, à la place de l'or, de l'encens et de la myrrhe, offrirent des pelleteries au divin Enfant.

Le Jesous Ahatonnia (Jésus est né) de Jean de Brébeuf constitue le premier cantique de Noël canadien. Même si le père Brébeuf a péri lors du massacre des Hurons par les Iroquois en 1649, son noël lui a survécu. Les survivants de la Huronie, venus s'installer à Lorette près de Québec, transmirent ce cantique à leurs descendants qui, un siècle plus tard, le chantaient encore. C'est le père Villeneuve, un autre jésuite, qui en a consigné les paroles alors qu'il les entendit chanter cet hymne religieux.

Aujourd'hui encore, les Hurons, comme bien d'autres nations amérindiennes, continuent de célébrer la fête de la Nativité au même titre que celle de sainte Anne (26 juillet), la grand-mère de Jésus, qu'ils vénèrent comme leur patronne.

Upload images

Upload images

La Femme Amérindienne est une épouse fidèle et obéissante.
Son mari la respecte.
Le guerrier ennemi à l'obligation de lui laisser la vie sauve.
Elle confectionne les habits et les bijoux.
L'hiver, elle s'occupe du bois et de l'eau.
Les femmes sont les gardiennes du foyer.
Dans de nombreuses tribus,
elles assistent aux réunions du conseil.
Elles partagent les mêmes peines
et les mêmes joies que les hommes de la tribu.

Upload images

Upload images

Dès l'âge de six ans, la petite indienne aide sa mère
aux petits travaux du "ménage".
A dix ans, elle monte à cheval comme un guerrier,
s'occupe de ses frères et soeurs et prépare le pemmican
( viande de bison séchée )
et les peaux des petits animaux tués par son père.
Elle sait tout faire quant à quatorze ans,
on la marie à un jeune brave plus âgé qu'elle.
Dès lors, elle devient une véritable femme indienne.
Elle monte et démonte le tipi familial lors des déplacements
d'un territoire de chasse à l'autre, à la suite des bisons.


Upload images

La Femme Amerindienne

Upload images

Upload images

Aidée par ses compagnes, elle dépouille les bêtes abattues.
Ce travail pénible a pourtant sa récompense.
Quelle fête pour la tribu que de se régaler des bons morceaux de viande bouillis ou grillés.
La femme indienne travaille en permanence.
Elle prépare et tanne les peaux durant des semaines.
Cette tâche terminée, elle taille les vêtements et les mocassins qu'elle décore avec talent.

Upload images

Upload images

La Femme Amérindienne

Upload images

Upload images

Les indiens des plaines étaient polygames,
leurs épouses vivaient toutes ensembles en parfaite harmonie
entre elles et avec leur mari.
La raison de leur polygamie était due au fait que les tribus
étaient constamment engagées dans des guerres,
le taux de mortalité était très impressionnant ,
ce qui avait pour conséquence de laisser un grand nombre
de femmes pour très peu d'hommes
(3 femmes pour 1 homme).
Les hommes pouvaient avoir une douzaine de femmes,
mais cela dépendait essentiellement de leurs moyens.
Chaque épouse avait sa place assignée dans le tipi familial.
Si elles avaient des enfants elles dormaient avec.

Upload images

Upload images

La femme Amérindienne

Upload images

Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre.
Upload images

Upload images
Upload images

la sagesse d'un lion.....
Puis les gens me jugerons mieux que moi

Upload images
Représente la grande sagesse, l'autorité et le pouvoir, le courage. Ses plumes sont souvent utilisées dans des rituels sacrés. Il aide à prendre du recul pour analyser notre vie. Il offre l'objectivité et la clarté d'esprit nécessaires aux prises de décisions et à la recherche des priorités. Représente l'Esprit, l'habileté de vivre dans le domaine de l'esprit tout en restant branché et équilibré dans le domaine terrestre. L'Aigle apporte l'éveil et l'illumination. Il enseigne à regarder vers les hautes sphères pour que votre cœur atteigne le Soleil et que vous appreniez à aimer l'ombre aussi bien que la lumière. L'aigle incarne la force divine. Il peut aller très haut dans le ciel, plus haut que n'importe quel être vivant et, il est assimilé au Grand Esprit. Il domine du regard l'ensemble de la vie.
L'aigle enseigne qu'il est nécessaire de considérer aussi bien les événements positifs que les événements négatifs, les faces d'ombres et de lumière, ce qui aide à poursuivre le développement de son moi propre. C'est par la mise à l'épreuve de sa force d'âme qu'une personne peut acquérir la force de l'aigle. Les plumes d'aigle sont utilisées par les chamans pour guérir l'aura des personnes malades.
Venez au bout de vos peurs, regardez au-delà de votre horizon, reliez-vous à l'élément aérien et volez ! C'est ce à quoi exhorte l'aigle.
Upload images
Mon horoscope Amérindien

Lunes amérindiennes - Aigle
23 juillet au 16 août

Couleur : Rouge
Pierre : Rubis
Plante : Framboisier
Qualités : Habileté, ténacité et vigilance

Tout comme l'aigle, vous possédez un sens de l'observation hors du commun. Coexistent en vous des tendances aussi paradoxales les unes que les autres.
Par exemple, vous savez être jovial, enjoué l'instant d'avant, et vous vous repliez sur vous-même l'instant d'après. Bref, votre caractère peut-être très changeant, et vous vous promenez souvent d'un extrême à l'autre et à une vitesse folle. Tenace, ambitieux et prudent, vous vous révélez être un grand stratège à vos heures. Tout comme l'aigle, vous aimez voyager et vous déplacer dans le grand ciel aérien.
Votre plus grand talent est celui de diplomate, et vous excellez dans les affaires publiques. Vous aimez les changements; et que ça bouge autour de vous. Indépendant, mais aussi sentimental et capable d'une grande sensualité, vous n'avancez vers l'autre que très rarement; autre aspect contradictoire de votre forte personnalité.
Vous êtes dur en affaires et vous détestez les ambiguïtés; les choses doivent être claires, nettes et précises, sinon vous décrochez. Les oeuvres de fictions pourraient vous rendre célèbre. Sinon, tout ce qui touche la vie publique vous est favorable puisque vous êtes fait pour briller.
Vous êtes venu apprendre à gérer vos excès et pulsions, et à vaincre votre tendance à être négatif.
Upload images

Upload images

Quand je ne serai plus là

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi,
Laissez-moi partir.
J'ai tellement de choses à faire et à voir.
Ne pleurez pas en pensant à moi,
Soyez reconnaissants pour les belles années,
Je vous ai donné mon amitié.
Vous pouvez seulement deviner
Le bonheur que vous m'avez apporté.

Je vous remercie de l'amour que chacun vous m'avez démontré,
Maintenant, il est temps de voyager seul.
Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous serons séparés pour quelque temps.
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur.

Je ne suis pas loin et la vie continue …
Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai.
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là.
Et si vous écoutez votre cœur, vous éprouverez clairement
La douceur de l'amour que j'apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir.
Absent de mon corps, présent avec Dieu.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,
Je ne suis pas là, je ne dors pas,
Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d'automne,
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit.
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,
Je ne suis pas là. Je ne suis pas mort.

Upload images

Upload images

Dans les temps anciens,
lorsque nous étions un peuple heureux et fort,
notre pouvoir nous venait du cercle sacré de la nation,
et tant qu'il ne fut pas brisé, notre peuple a prospéré.
Tout ce que fait le Pouvoir de l'Univers se fait
dans un cercle.


Le cercle est rond et j'ai entendu
dire que la Terre est ronde comme une balle et
que toutes les étoiles le sont aussi.
Le vent, dans sa plus grande puissance, tourbillonne.
Les oiseaux font leur nid en rond,
car leur religion est la même que la nôtre.
Le soleil s'élève et redescend dans un cercle.
La lune fait de même, et ils sont ronds l'un et l'autre.



Même les saisons, dans leur changement,
forment un grand cercle et reviennent toujours où elles étaient.
La vie d'un homme est un cercle
d'enfance à enfance, et ainsi en est-il de toute chose
où le Pouvoir se meut.
Aussi nos tentes étaient rondes
comme les nids des oiseaux et toujours disposées en cercle,
le cercle de la nation, nid fait de nombreux nids
où nous couvions nos enfants selon la volonté
du Grand Esprit.


Elan Noir ( indien sioux oglala )

Upload images



lhodi a 7 ami(e)s


Aucun ami commun





CLIQUEZ ICI POUR AJOUTER UN COMMENTAIRE DANS MA PAGE

Retour à la liste des nouveautés



*** Ma Planète ***